Comparaisons des deux éditions du Wild Unknown Tarot !

Au détour d’un thé avec les copines, il y a très souvent des outils à portée de mains, et toujours des cartes. Lors d’une de nos dernières rencontres, nous avions profité d’un moment rare pour étudier une question souvent posée par tous les détenteurs du Wild Unknown Tarot : quelles différences ? J’étais séduite par l’idée d’Aranna de tout prendre en photos, car je crois que je n’avais trouvé nulle part ailleurs un article qui met réellement tout à plat, en face à face. Alors me voici ! Nous avions fait avec la lumière fort absente de l’hiver, donc on est loin des photos lissées telles qu’on les trouve sur le net aujourd’hui… Mais comme toujours, on pense pragmatique plus qu’autre chose.

C’est parti ! (cliquez ici ou sur l’image)

Enregistrer

Une petite mise à jour de fin d’année

Beaucoup de choses que j’avais préparées les derniers mois ont dû attendre en raison d’une fin d’année très chargée, ce qui était un peu triste, mais après tout « c’est la vie ». Dans tous les cas je voulais montrer quelques nouvelles pièces pour clôturer l’année sur une note créative. J’ai donc présenté 6 récents jeux : le Universel Wisdom tarot (Toni Salerno), le Gaia Oracle (idem), le Tarot de Hudes, le Barbara Walker Tarot, le Spirit de la Lune oracle et l’Oracle des Reflets.

Les conditions de l’enregistrement ne sont pas très bonnes car j’ai eu de tonnes de problèmes techniques et je me suis retrouvée à filmer le soir, avec une lumière pourrie, et juste avant de partir… mais bon, c’est l’intention qui compte. Pour voir les deux morceaux à la suite, je vous invite à rejoindre cette page.

En savoir plus sur les cartes d’Algariel

Toute première approche avec les cartes divinatoires d’Algariel reste mystérieuse. Le jeu se présente comme un vieux de la vieille : juste une boîte en carton qui renferme les précieuses cartes et un micro livret blanc. Lorsqu’on l’ouvre, on n’y trouve que les significations des lames et quelques petits tirages après la présentation. Pourquoi Algariel ? Pourquoi 32 cartes ? Pourquoi ces représentations ? Le jeu garde ses secrets entiers, que l’on essaie de percer en mélangeant le jeu et en commençant à l’interroger. Étant de nature profondément curieuse, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller à la rencontre d’Alcide, le créateur, et de lui poser des questions ! Je partage avec vous cette petite entrevue sur le site : c’est par ici (cliquez).

Enregistrer