Bipolarité et Pratique

Un magnifique article qui illustre bien les difficultés toutes personnelles que peut avoir une personne pour construire sa spiritualité et son être. A noter que la bipolarité n’est pour moi qu’un exemple, il existe de nombreux profils atypiques.

Scáthcraft

Petit rappel :
Les troubles bipolaires entraînent des dérèglements de l’humeur se manifestant par des phases de dépression et d’excitation (manies), qui apparaissent soit en réaction au stress, soit sans raison apparente et qui peuvent être d’intensité variable et s’entrecouper de périodes de stabilité.
« Down » (phase dépressive)
Humeur dépressive toute la journée, tous les jours, pendant au moins 2 semaines
Perte d’énergie et fatigue
Perte de l’intérêt et du plaisir
Sentiment de culpabilité
Troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie)
Troubles de l’appétit avec perte ou gain de poids
Baisse de concentration ou de l’aptitude à penser
Soudain retrait social ou comportements agressifs subits
Pensées de mort récurrentes (60 % des cas)
Migraines
« High » (phase de manie)
Énergie débordante et bonheur intense
Irritabilité excessive
Réduction du besoin de sommeil
Débit de la parole accéléré ou besoin de parler sans arrêt
Pensées rapides ou sensation d’un trop plein d’idées
Incapacité à fixer…

Voir l’article original 973 mots de plus

Quelques rappels éthiques

Voici un article qui m’a beaucoup plu. Il rappelle les points essentiels pour avoir une démarche occulte/spirituelle saine, les pièges à éviter. Je poste les premiers paragraphes, rendez vous chez l’auteur pour le lire en entier.

——————–

0. New ideas are always “stupid.” The Fool

I think it was Einstein who said that new ideas are always ridiculed and resisted before being assimilated and eventually accepted as truths (until new truths are revealed). What today is your Unsubstantiated Personal Gnosis (UPG) may tomorrow be painfully obvious. This holds true both subjectively and objectively.

I. Eschew limitations. The Magician

Limitations exist only in our minds. Is it all in your head? Maybe you should give a little more thought to what isn’t in your head. Can you experience anything from anywhere else? Okay then.

II. Do not underestimate self-initiated work. The High Priestess

“The map is not the territory; the menu is not the meal.1” Eventually, you have to stop reading and regurgitating what you’ve read. Have the courage to strike out into unfamiliar territory. If you don’t, you’ll be spinning your wheels forever. “The Tao that can be spoken is not the true Tao.2” The true mysteries are ineffable, and must be experienced.

III. Share your ideas. The Empress

People love to hear your process, and how you arrived at a conclusion or a manifestation. Don’t just trumpet the results — tell them how you got there.

IV. Mundane problems should have mundane solutions. The Emperor

If you need a new job or a better relationship, don’t expect magick to fix it (though it can help). You have to be willing to take action to change your life, not just “will” the solution to fall into your lap. Similarly, before ascribing a supernatural cause to anything, be sure you’ve exhausted the possible mundane reasons why it occurred. Apply Occam’s Razor. And record everything.

[…]

L’enfer est pavé de bonnes intentions

Une mise en garde très intéressante (qui est en fait un rappel) trouvée sur le blog d’un praticien anglophone. Elle est assez connue, mais bien trop souvent occultée ou refoulée, alors je poste ici une courte traduction pour vous rappeler d’avoir toujours à l’esprit un petit post-it mental…

Pourquoi « l’enfer est pavé de bonnes intentions? » Pour débusquer un cliché !

Dans les domaines magique et spirituel, les gens oublient bien trop souvent que même pour envoyer de l’énergie positive il faut demander l’autorisation. L’énergie reste un flux extérieur étranger, et même s’il se veut positif, il peut arriver sans que la personne soit d’accord, ou au mauvais moment, etc. Pour tout travail magique et énergétique, il est impératif de penser à rester à votre place et à ne pas outrepasser la volonté d’autrui sous prétexte de l’aider. Parfois malgré toute la bonne volonté du monde vous pouvez faire du mal.C’est une question d’éthique, c’est la première base.

Un extrait de l’article original, par Wintersong Tashlin pour y réfléchir (traduction au-dessous):

If our Work can help and heal, then it can also harm. Without water, life could not exist on our planet, but trying telling people in Northern Japan or the banks of the Mississippi River that water can do no harm because it is good. As a shaman, magician and healer, I would never dismiss the good that energy work can do. However, while insulin injections can be vital to staying alive for a diabetic, walking up to a friend and plunging a syringe full into their side would be dangerous, and undeniably constitute assault. When one decides to push Reiki or other forms of energy into another person without their conscious consent, that is exactly what is happening.

When a massage therapist decided to do energy work during a session to “cure” my shamanism, that was a violation.

It took weeks to repair the damage done.

When an acquaintance pushed Reiki into my chest during a friendly hug, that was a violation.

The energetic modifications made by my Lady cause an adverse reaction to that form of energy. I was made ill enough to require the skills of a healer familiar with the quirks of my energy system.

When I was waiting on a cancer diagnosis that fortunately never came, the unsolicited “healing energy” sent by strangers and Facebook friends was a violation.

It is widely known that general “healing” energy can make cancer worse. Energy healing of cancer is a specialized skill that few possess.

When an energy healer decided to “fix” a transgender client of a colleague of mine, that was a horrific violation.

One which nearly led to suicide and took the resources of a shaman skilled with the spiritual and energetic nature of gender to repair.

When non-consensual energy work is done on anyone with the capacity to consent, that is a violation.

The ends do not justify the means.

[…]

We need to stop drawing emotional distinctions between the physical body and the energy body. It is my fervent belief that the majority of people who frequently violate another’s energy body, would never do the same to their physical self.

Traduction personnelle :

« Si notre travail peut aider et guérir, il peut aussi blesser. Sans eau, la vie ne pourrait pas exister sur notre planète, mais allez dire aux habitants du Nord du Japon ou des rives du Mississipi que l’eau ne peut pas faire de mal puisqu’il est le bien. En tant que chaman, magicien et guérisseur, je ne rejetterai jamais le bien qui peut résulter du travail énergétique. Cependant, tandis que les injections d’insuline sont vitales à un diabétique pour survivre, aller vers un ami et lui injecter une seringue pleine serait dangereux, et constituerait une agression indéniable. Lorsque quelqu’un décide d’envoyer de force de l’énergie reiki ou toute autre forme d’énergie à quelqu’un sans son accord conscient, c’est exactement ce qu’il se produit.

Quand un masseur décida de faire un travail énergétique pendant un rendez-vous pour « guérir » mon chamanisme, c’était un viol.

Cela m’a pris des semaines pour réparer les dommages infligés.

Quand une connaissance m’a envoyé du reiki au niveau de la poitrine lors d’ une embrassade amicale, c’était un viol.

Les modifications énergétiques engendrées par mon amie causent une réaction indésirable (ndt:négative, presque contraire) de cette forme d’énergie. J’ai été rendu suffisamment malade pour avoir besoin des compétences d’un guérisseur habitué aux excentricités de mon système énergétique.

Quand j’ai attendu le diagnostique d’un cancer qui n’a heureusement jamais été avéré, l’énergie « guérisseuse » envoyée par des étrangers et des amis sur Facebook était une violation.

Il est largement connu qu’une énergie « guérisseuse » générale (ndt: vague) peut aggraver un cancer. L’énergie de guérison du cancer est une compétence très spéciale que peut possède.

Quand un guérisseur énergétique décida de « régler » (ndt: réparer, guérir) un client transgenre (ndt: ‘transgender’, 3e sexe), c’était une violation horrifiante.

Une violation qui mena presque au suicide, et qui demanda les ressources d’un shaman qualifié dans le domaine de la nature spirituelle et énergétique des genres pour tout réparer.

Quand un travail énergétique non-consensuel a lieu sur n’importe quelle personne qui serait capable de consentir, c’est une violation.

La fin ne justifie pas les moyens.

[…]

Nous devons arrêter de procéder à une distinction émotionnelle entre le corps physique et le corps énergétique. Je crois fermement que la majorité des gens qui violent fréquemment le corps énergétique d’autrui ne feraient jamais la même chose sur un corps physique »