Guide Pratique du Chamanisme

My mistake ! Ca traînait dans mes fichiers mais j’avais complètement oublier de la poster…

  • Broché: 144 pages
  • Editeur : Véga (1 septembre 2003)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2858293570
  • ISBN-13: 978-2858293575
  • Prix : 19 euros (amazon)

Présentation de l’éditeur : Le Chamanisme est une tradition multi-millénaire. Il offre des moyens simples et efficaces de se connecter avec la magie de la terre. Il nous apprend à utiliser l’énergie naturelle du Cercle de Vie pour y puiser celle dont nous avons besoin. Illustré de magnifiques dessins chamaniques, cet ouvrage est un véritable guide sacré qui nous permettra de réaliser notre potentiel naturel et accéder à notre force intérieure. Restaurer son équilibre naturel et se connecter avec la Toile de Vie. Observer les rituels traditionnels fondés sur les traditions Peaux-Rouges, et autres sources chamaniques. Utiliser la Roue Médecine, établir une relation avec les esprits alliés et les animaux totems Accomplir des rituels, des exercices, des célébrations, des oracles

Sommaire:

Introduction
CHAPITRE PREMIER: La merveilleuse Toile de Vie
CHAPITRE DEUX: Les Elements
CHAPITRE TROIS: Le monde du Chaman
CHAPITRE QUATRE: Santé de l’Ame
CHAPITRE CINQ: Amour et Relations
CHAPITRE SIX: Espaces et Vies Domestiques
CHAPITRE SEPT: Espaces et Vies Extérieures
CHAPITRE HUIT: Célébrer le Vie
Index
Remerciement

Mon avis : J’ai beaucoup aimé ce livre, je crois que malgré tout ce qu’on en dit, je le trouve… excellent. Ecrit par un praticien respectueux, avec une vraie philosophie de vie, une langue claire, un survol vraiment complet du chamanisme pratique. Contrairement à ce que certains croiraient, ça n’est pas New Age, cela présente une vraie pratique équilibrée du chamanisme ! (à tendance amérindienne) Il s’agit bien d’un guide pratique pas à pas et non d’un historique. Il est assez modeste de contenu, et pourtant avec son format et sa clarté il contient toutes les informations principales, toutes les bases, à la fois d’exercices et d’informations. Cela vous mettra donc tout à fait sur la voie. Par exemple, Le rituel de la Chambre des Pierres est très bien décrit et impressionnant. Je connaissais déjà, mais j’ai pu y retrouver quelque chose « en plus », parce qu’il n’y a pas que le côté technique mais aussi le côté symbolique (les croyances).  En fait, ce livre est une sorte de concentré de l’esprit chamanique, que j’ai apprécié de sentir suinter. Il y en a pour tous les niveaux, une sorte de progression et de bonnes classifications pour les débutants (excellente structure). En plus le tout est magnifiquement illustré par l’auteur ! Le papier est de bonne qualité, épais et glacé, les images bien imprimées, et le format s’y prête, donc on en profite vraiment. Les illustrations sont parfaitement adaptées au contenu, bien mises en page… Les dessins sont « simples », mais colorés, joyeux, et puissants par leur symbolique, j’ai été très touchée. On prend connaissance petit à petit des différentes domaines : le minéral, le végétal, l’animal, le spirituel, … Des petites pratiques simples sont données pour se relier à la Terre, faire des transferts d’énergies, créer des outils, des kits de fumigation, … De la théorie et de la pratique ! Si vous êtes novices, c’est pour vous, et même si vous ne vous intéressez que de loin, c’est intéressant : ceux qui ont déjà beaucoup de connaissances et d’expériences pourront tout de même apprécier d’y revenir. Peut-être qu’il vous faut mieux l’emprunter, si je prix vous rebute, je ne sais pas. Il est vrai que le prix est « élevé », mais par rapport à d’autres livres plein de bêtises… au même prix, je préfère de loin celui-ci. Aussi il faut quand même regarder la facture : beau papier glacé, belles illustrations en couleur, belle mise en page, contenu satisfaisant, et grand format même si le livre est fin.
=> Le seul bémol, j’avais trouvé des dires comme quoi la traduction comporte des fautes ou des erreurs… Ça ne se sent pas forcément, et je n’ai pas eu la possibilité de comparer (j’ai vendu mon exemplaire français). Au pire, étant donné le niveau de langue (simple), il vaut mieux se diriger vers l’exemplaire original ! Moins cher d’ailleurs, car y a pas le coût de la traduction ; et puis plus parlant au niveau du langage de l’auteur.

Voici le lien vers une autre critique, et des images : http://asherah.canalblog.com/archives/2007/12/01/7084736.html

Publicités

Review « Priestesses, Pythonesses, Sibyls »

Ma review pour le nouveau bulletin du Lotus, ça faisait longtemps que je voulais vous la mettre, mais j’attendais la sortie officielle pour la publier.

Priestessses, Pythonesses, Sibyls : The Sacred Voices of Women who speak with and for the Gods

Auteur : Recueil dirigé par Sorita d’Este
Editeur : Avalonia, la maison de Sorita.
Format : broché
Pages : 200
Prix amazon : 15,17 euros

Résumé :

Priestesses Pythonesses Sibyls lifts a veil to reveal the mystery of trance as experienced by female magickal practitioners today. Through happiness and sorrow, myth and legend, art and poetry, through ritual and dance each woman expresses her own unique and personal transformative experiences of trance. Whether through trance possession, mediumship, Drawing Down the Moon, oracular or mantic states, dance, dreams or formal ceremony the experiences and knowledge gained during trance states can bring dramatic changes to one’s life. The practices represented in this volume are drawn from the experiences and research of more than twenty women from around the world, each providing a unique vision of their own experiences of the Divine.

The book begins with « Ecstatic Histories » a section of three scholarly essays. The first, Mantic Voices by Sorita d’Este provides an overview of the role of mantic priestesses in the major oracles of the ancient world, with a consideration of the resurgence of the role of the priestess in the modern Western magickal traditions. This is followed by Caroline Tully’s The Pythia exploring the history and role of the Oracle at Delphi and Kim Huggens’ Silent Priestesses which looks at female priests and prophetesses in early Christianity.

Then in « Sacred Utterances », the second part of this anthology, eighteen modern day Priestesses, Pythonesses and Sibyls share their own personal experiences, wisdom and research on the practice of trance. These women come from a wide spectrum of magickal and pagan traditions, including Goddess Spirituality, the Western Mystery Tradition, Thelema, Wicca, Candomble, Voudou and Seidr. Sharing, sometimes for the first time, deep spiritual experiences and insights gained through the work they have performed as Priestesses serving in their own unique way, they provide the reader with insights into their practices which could not be found anywhere else.

This section includes essays by authors such as Janet Farrar, Naomi Ozaniec and Vivienne O’Regan, Wiccan Priestesses Galatea, Diane Champigny, Yvonne Aburrow, Emily Ounsted and Sorrell Cochrane, and Priestess of Avalon Jacqui Woodward-Smith. It also includes Seidr practitioner Katie Gerrard, Priestess of Apollo Bolina Oceanus, Cathryn Orchard a Priestess of the Gnostic Catholic Church, Voudou hounsi bossal Sophia Fisher, Healer and Psychic Medium Kay Gillard, Orixa devotee Andrea Salgado-Reyes, Teacher and Priestess Connia Silver, and dancers Mariëlle Holman and Nina Falaise.

Unique, powerful and insightful, this book expresses the liminal world of trance in an accessible way for the first time.

=> Pour voir la table des matières et des intervenants : http://www.amazon.fr/Priestesses-Pythonesses-Sibyls-Sacred-Voices/dp/1905297211

Mon avis (en bref) : Et bien je suis toujours en train de le lire/relire, il est constamment sur ma table de chevet.  C’est un recueil de témoignages de personnages spirituels divers (ayant eu une « fonction », beaucoup de monde « historique » d’ailleurs). Il y a en a pour tous les goûts : witchcraft, druidisme, nordisme, etc. Je suis juste FAN. Pour une fois avec Sorita, ça vaut vraiment le coup, parce que ça ne se prétend pas du tout théorique et universitaire : les gens ont écrit des témoignages plus ou moins longs, et donc tous très différents. C’est chacun qui y pioche des techniques, des concepts, des récits… C’est vraiment très inspirant et enrichissant. Je pense que ça peut l’être pour tout le monde, toutes les femmes (et mêmes les hommes!), et surtout à celles qui s’orientent vers des « rôles » un peu plus exposés de prêtrise et d’oracle comme moi. Cela donne une idée des potentielles techniques, d’expériences de groupe, comment gérer l’énergie de la divinité, …

Si vous avez des questions, n’hésitez pas.

Review « Trance-Portation »

Auteur : Diana Paxson
Editeur : Red Wheel/Weiser
Format : Broché
Pages : 304
Prix (AZ) : 14,30

Présentation éditeur : The ability to move from the ordinary into an altered state of consciousness is one of the most valuable skills in both magic and religion. From the ceremonial magician to the shaman, using trance work to explore inner realms is essential to the magical process of healing, transcendence, and wisdom desired throughout diverse occult and spiritual traditions. Trance-Portation offers a comprehensive and multi-spirited way to enter the inner realm.

Blending the modern world with the ancient arts, Trance-Portation’s 1st three chapters, Travel Planning, Crossing the Threshold, and Getting Started, offer preparatory suggestions including meditations and relaxations, breathing, warding, shifting gears, and returning. Drawing on examples from varied traditions, from Western Mystery to Native American, Ancient Celtic to Eastern Mysticism, and peppered with folk lore and tales from popular science fiction stories, Trance-Portation explores spiritual journey work extensively, offering readers the chance to find their own ways into the inner realm, encounter their own guides and fellow travelers, and create divine relationships with the deities and gods and goddesses that they meet.

Présentation de l’auteur (éditeur) : Diana L. Paxson has been teaching classes and leading rituals on trance work for more than twenty years. She is the co-author, along with Marion Zimmer Bradley, of Priestess of Avalon and has continued the immensely popular Mists of Avalon series on her own.

Mon avis : Je l’ai trouvé sur le blog de Sarah Lawless (Wtich of the Forest Grove) mais je ne l’ai pas encore lu.

Review « Shamanic Healing »

Auteur : Kristin Madden
Editeur : Llewellyn
Format : Broché
Pages : 264
Prix (AZ) : 11,45

Présentation éditeur : The Book of Shamanic Healing

The Complete Guidebook for Shamanic Healers

This groundbreaking book offers a complete « healer’s toolkit » for shamanic practitioners. Along with an in-depth discussion of the theories, practices, and ethics of shamanic healing work, this guide gives you first-hand accounts of healing experiences from the author’s practice, exercises to help you develop your skills and abilities, and ceremonies to use in your own practice.

The Book of Shamanic Healing covers all aspects of shamanic healing in a practical manner, with instructions on how to:

• Create sacred space and healing ceremonies
• Partner with your drum to create healing
• Develop your shamanic and psychic abilities
• Free your voice and seek your power song
• Communicate quickly and easily with spirit guides
• Explore your shadow side
• Perform soul retrievals and extractions safely
• Use dreams, stones, crystals, and colors in healing work
• Connect to the healing universe and live in balance

=> Pour voir la table des matières

Présentation de l’auteur (éditeur) : Kristin Madden is an author and mother, as well as an environmental chemist and wildlife rehabilitator. She is the Director of Ardantane’s School of Shamanic Studies. A Druid and tutor in the Order of Bards, Ovates, and Druids, Kristin is also a member of the Druid College of Healing and is on the Board of Silver Moon Health Services. She has been a freelance writer and editor since 1995. Her work has appeared in Whole Life Times, PARABOLA, and many other publications. Kristin is the author of five books including Mabon: Celebrating the Autumn Equinox and The Book of Shamanic Healing.

Kristin was raised in a shamanic home and has had ongoing experience with Eastern and Western mystic paths since 1972. Over more than a decade, she has offered a variety of shamanic and general metaphysical workshops across the United States. Kristin is active in both pagan parenting and pagan homeschooling communities locally and globally. She also served on a Master’s Degree thesis committee for a program on the use of visual imagery and parapsychology in therapy with ADD/ADHD children.

Site de l’auteur : http://www.kristinmadden.com

Mon avis : Ce livre est fantastique. J’en avais clairement marre des livres qui se prétendaient « 101 jours pour » mais qui ne contenaient que du vent ! On vous dit qu’on va vous apprendre, alors que vous n’avez que des informations rudimentaires et pas de connaissance pratique ! Ce livre-là, lui, est complètement ancrée dans l’expérience de terrain (riche!) de l’auteur. Elle s’exprime avec une clarté incroyablement et elle ne vous vole pas, mais alors, pas du tout. Ce livre ne se prétend pas exhaustif puisqu’il y a un deuxième volume (pas directement une suite) avec les techniques de guérison avancée. Mais celui-ci est une base énorme, bien plus que tout ce que j’avais lu jusqu’à aujourd’hui. Elle reprend tous les sujets fondamentaux (comme la liaison esprit/âme/corps pour la guérison), en fait je suppose qu’elle reprend tout, explique, et surtout, ancre dans la pratique. C’est un des premiers bouquins que je lis qui parle vraiment de la relation praticien/patient, du besoin de traiter l’humain comme tel, avec son corps et aussi ses émotions, de passer du temps, mais aussi concrètement de comment se déroule une préparation de séance, une séance ; comment travailler, développer ses capacités de guérison ; aussi les risques ; l’éthique… Regardez-vous même le sommaire pour vous faire une idée, et n’hésitez pas à me poser des questions.

Review « Les Fêtes Celtiques »

  • Broché : 215 pages
  • Éditeur : Ouest-France (19 mai 1995)
  • ISBN-10: 2737311985
  • Prix : 16,14 sur amazon

Présentation éditeur : Les quatre fêtes celtiques sont étudiées ici à partir de la base irlandaise médiévale qui est, du Moyen Age jusqu’à l’époque contemporaine, la seule source valable de documentation et d’interprétation.
Avec un décalge d’environ quarante-cinq jours sur la date calendaire réelle, ce sont deux dates solsticiales : Samain au 1er novembre et Belteine au 1er mai ; puis deux fêtes équinoxales : Imbolc au 1er février et Lugnasad au 1er août.
L’année celtique commence au 1er novembre et l’équivalent gaulois est attesté à cette même date dans le calendrier de Coligny sous un nom très proche : Samonios.
Seules les deux grandes fêtes de novembre et de mai comportent des sacrifices et des cérémonies religieuses. la fête du 1er août est une fête des moissons et celle du 1er février, un rituel de lustration.
Cette étude est aussi l’occasion de souligner l’origine polaire de la tradition celtique et d’éclaircir les rapports du temps et de l’éternité dans les conceptions celtiques de l’Autre Monde.

Table des matières :

INTRODUCTION
1. Position et définition du problème
2. La notion de  » fête  » et les noms celtiques de la fête

CHAPITRE PREMIER :
SAMAIN, LA FÊTE DU PREMIER NOVEMBRE
1. La place de Samain dans le calendrier
2. La fête d’obligation
3. Samain et la  » troisième fonction  »
4. La fête des militaire et le festin royal
5. La fête royale et légale
6. L’élection royale irlandaise et divers sacrifices en Irlande et en Gaule
7. Les druides, le síd et la mort du roi
8. Samain, fête totale et trifonctionnelle
9. La correspondance gauloise des trois jours de Samonios
10. Le folklore de Samain

CHAPITRE II
IMBOLC, LA FÊTE DU PREMIER FEVRIER
1. Les difficultés de la fête du premier février
2. Mythologie ou folklore ?
3. La fête de sainte Brigitte
4. Les faits épiques

CHAPITRE III
BELTEINE, LA FÊTE DU PREMIER MAI
1. La fête de l’été et de la lumière
2. La fête du feu
3. Le folklore de Belteine

CHAPITRE IV
LUGNASAD OU LA FËTE DU ROI
1. L’Assemblée de Tailtiu
2. L’Assemblée de Carman
3. Lug et la royauté
4. La naissance d’Aed Slaine
5. Le folklore de Lugnasad
6. Un prolongement britannique de la fête du premier août
7. Le Concilium Galliarum ou  » Assemblée des Gaules  »

CHAPITRE V
LES PORTES DE L’ANNEE ET DU TEMPS

CONCLUSION

ANNEXES
Annexe I : Remarques sur le nom de Samain
Annexe 2 : Imbolc
Annexe 3 : Belteine ou la fête sacerdotale
Annexe 4 :
1. Lugnasad
2. Le nom de l’automne Bron Trogain

Mon avis : A compléter quand j’aurais eu le temps de le finir et relire.
Premières impressions : les auteurs sont reconnus pour leur travail historique et leur rigueur, et effectivement, l’écriture est très « laborieuse ». Je pense qu’il faut déjà avoir approché des textes universitaires et un peu compliqués pour pouvoir lire aisément ce livre. Notez aussi qu’il emploie des termes « techniques », qu’il fait des allusions au fonctionnement de la société celte : si vous n’y connaissez rien il vous faudra vous procurer d’autres livres des auteurs pour comprendre de quoi il s’agit.

Review « Dicts du Druide Cadoc »

Auteur : Philippe Camby
Editeur : Terre de brume
ISBN : 9782843620263

Disponible un peu partout très facilement. Voici ce Morgane Lafey en dit :

Trente-trois textes aphoristiques base de l’enseignement druidique.
Un trésor de sagesse…

A lire sans cesse !

Quatrième de couverture : Parfois on présente Cadoc comme un simple chevalier, fils de Gwynlliw, soldat, seigneur de Gwynllwg en Glamorgan. D’autres traditions en font un savant religieux, fondateur des écoles de Caerlleon-sur-Wysg, de Llancarfan (dont il aurait été l’abbé) et de Llanilltud Fawr. Il incarne tantôt l’un des trois sages, tantôt l’un des trois poètes, tantôt l’un des trois juges du grand conseil d’Arthur. Il apparaît en effet, à deux reprises dans La vie de Saint Cadoc telle que l’a rédigée Llefris de Llancarfan. Une première fois, il convoite la mère de Cadoc ; une autre fois, il réclame une compensation démesurée pour la perte de l’un de ses guerriers et le druide, poète et sorcier transforme en touffes de bruyère le bétail convoité. Faut-il admettre une pluralité de Cadoc : un abbé, un barde païen, un juge du grand conseil d’Arthur, un druide ? En méditant ses dicts, le lecteur fera son opinion.
À cette nouvelle édition (2008) des désormais classiques Dicts du druide Cadoc (2001), on a ajouté les fables attribuées à Cadoc par Iolo Morganwg, dans ses Iolo Manuscripts, sous le titre : Fables de Cattwg le sage, fils de Gwynlliw, fils de Glywys, fils de Tegid, lui-même fils de Cadell Devrnllwg. Quelques uns de ces documents se retrouvent dans la collection d’Owain Myvyr.

Les fables de Cadoc ont été traduites par Liza Bassetti et Philippe Camby.

Mon avis : C’est très court comme formulation (celle de Morgane), mais c’est vrai que c’est difficile d’en dire plus. Ce sont des petites paraboles qui concentrent des pensées, questions, sur toutes sortes de situations. L’introduction est très intéressante, parce qu’elle montre par delà la récupération chrétienne de Saint Cadoc un fond clairement Celtique. Pour des gens qui ne sont pas familiers à la pensée des Anciens, ça peut être déroutant, mais c’est à lire au moins une fois. Au niveau de la facture : soyez conscient que c’est un tout petit bouquin ! Très peu de pages, mais une bonne introduction, une belle couverture. Et pour qui s’intéresse à ce genre de choses, le contenu n’a pas de prix. C’est une super piste pour faire des recherches sur la façon de pensée druidique/celtique. C’est comme un recueil à méditer continuellement. Pour les autres…. ne soyez pas frileux, mais je suppose que le prix vous étonnera si ça n’est pas votre domaine/priorité.

Extrait :

Conseils que Cadoc donna à son élève Taliesin, chef de poètes, avec sa bénédiction (CXVIII)

Avant de parler, considère : premièrement ce que tu dis ; secondement pourquoi tu le dis ; troisièmement à qui tu le dis ; quatrièmement de qui tu le dis ; cinquièmement ce qui résultera de ce que tu dis ; sixièmement quel bien proviendra de ce que tu dis ; septièmement qui écoute ce que tu dis.
Mets tes paroles sur le bout de ton doigt avant de les dire, et tourne les de ces sets manières avant de les exprimer, et alors aucun mal ne viendra jamais de tes paroles.

Review « Bréviaire celtique »

  • Auteur : Caitlin Matthews
  • Traducteur : Bernard Dubant
  • Broché 144 pages
  • Editeur : Véga (18 avril 2005)
  • Collection : ARTICLES SANS C
  • ISBN-10: 2858294003
  • ISBN-13: 978-2858294008
  • Prix : 15,20 (amazon)

Présentation :
Le bréviaire Celtique a pour but d’aider les personnes à créer et développer leur propre chemin spirituel dans l’agitation du monde actuel. Puisé aux sources du celtisme, ce livre se concentre sur les différentes saisons du monde celte. Cet ouvrage combine des bénédictions traditionnelles avec de nombreuses prières, méditations, bénédictions et cérémonies inédites à ce jour.

L’auteur : Caitlin Matthews est l’auteur de nombreux ouvrages. Elle est une sommité dans le domaine de la tradition spirituelle celtique qu’elle enseigne dans le monde entier.

Sommaire :

Citation:
Ouvrir l’autel de l’âme
Comment utiliser ce livreSAMHAIN
Solstice d’hiver
Pratiques quotidiennes du soir et du matin
Questions solaires pour Samhain
Méditations lunaires pour Samhain

IMBOLC
Eveil du printemps
Pratiques quotidiennes du soir et du matin
Questions solaires pour Imbolc
Méditations lunaires pour Imbolc

BELTANE
Floraison d’été
Pratiques quotidiennes du soir et du matin
Questions solaires pour Beltane
Méditations lunaires pour Beltane

LUGHNASAD
Récolte d’Automne
Pratiques quotidiennes du soir et du matin
Questions solaires pour Lughnasad
Méditations lunaires pour Lughnasad

Calendrier lunaire perpétuel
La maison de vie
Cérémonie pour la fortification, la protection et l’inspiration
La voie de la méditation
Méditation de marcher entre les mondes
Motivations de l’âme
Auto éclaircissement
Personnes à évoquer

Mon avis : A compléter avec le temps (utilisation)
Au départ je m’attendais à ce qu’il soit plus fourni, j’ai été plutôt surprise par sa relative minceur. En réalité, c’est parce qu’il y a une sacrée mise en page, très agréable, qui prend de la place. Ce livre m’a beaucoup dérouté, car il est tout à fait dans l’esprit celte, mais il a une sorte de « froideur »… Je suppose que c’est peut-être dû à la traduction, qui est trop plate, parfois sans âme (?). C’est peut-être dû aussi au fait qu’il faille saisir vraiment les symboles celtiques. Je pense cependant, que quelqu’un qui peut écrire des textes n’aura pas besoin de ce livre, moi-même j’ai fini par prendre vraiment plus de plaisir même en écrivant seule des oraisons très simples et maladroites. La partie finale avec des prières ciblées est pourtant très intéressante, de même les chants de saisons sont bons. Finalement la structure de méditation quotidienne, par saison, proposée est vraiment intéressante et originale. Mais j’ai toujours eu cette étrange distance…. bien que je travaille régulièrement avec. Peut-être qu’un avis de quelqu’un l’ayant lu en langue originale serait intéressant.