Harmoniser les chakras

Quelques pistes sur le sujet.

Pourquoi harmoniser les chakras ?

L’énergie vitale doit circuler autour de nos corps de façon fluide, et pour ce faire, les chakras doivent être équilibrés : ni trop ouvert, ni trop fermé, et si possible tous de façon égale. Il existe plusieurs façon de tester ses chakras (voir dans un autre topic), et également de méthodes simples pour les réquilibrer.

Quelles méthodes ?

N’ayant pas un niveau de maîtrise des énergies avancé, je ne vais proposer que des choses simples.

* Par visualisation
C’est probablement la plus simple de toutes. Mettez-vous dans une position confortable, assis ou allongé. Détendez-vous, respirez profondément pour vus calmer et ralentir le flux de vos propres. Lorsque vous êtes bien, suffisamment concentrés, vous pouvez commencer. Prenez le premier chakra, le chakra racine, et visualiser sa couleur associée (le rouge). Vous pouvez visualiser une sphère de couleur au-dessus du chakra (ou devant si vous êtes assis), ou bien contre votre peau, ou bien « dans » le chakra. Si vous préférez simplement remplir votre « champ de vision » (visualisation, nous sommes d’accord) de cette couleur, vous pouvez vous en imprégnez ainsi, mais garder bien à l’esprit le chakra correspondant. Marquez une pause, faites plusieurs respirations longues, et enchaînez. Prenez le deuxième chakra suivant, et procédez de la même façon jusqu’au septième chakra.

*Avec les pierres
Avec cette méthode, il faut nous seulement du matériel, mais aussi un minimum de sensibilité énergétique. Il vous faudra acquérir 7 pierres correspondants à chaque chakra, vous avez le choix car il y a toujours plusieurs possibilités pour chacun. N’oubliez pas de purifier vos pierres avant de les utiliser. Une fois que c’est fait, installez-vous sur le sol dans une pièce tranquille. Il faut que vous ne risquiez pas d’être dérangé et que vous soyez confortablement positionné. Procédez à une étape un peu fastidieuse lorsqu’on est seul : posez les pierres à l’endroit de chaque chakra. Si vous pouvez demander de l’aide pour poser les pierres, c’est mieux. Avant toutes choses, passez par la phase relaxation en vous vidant l’esprit, et en faisant de longues respirations. Une fois que vous êtes bien détendu, amenez votre concentration au niveau du chakra racine (on commence toujours pas la base pour remonter). Sentez le poids de la pierre à cet endroit, sa présence tout près (juste devant le sexe entre les jambes), et ensuite essayer de percevoir sa « résonance », ses vibrations énergétiques. Ensuite déplacez votre conscience sur votre chakra lui-même, et son énergie… Est-elle faible ? est-elle forte ? Percevez alors l’échange qui va se produire entre la pierre et le chakra : l’énergie va aller de l’un à l’autre pour l’équilibrer. Vous devriez sentir des vibrations, peut-être fines (comme des chatouilles, de l’électricité), et de la chaleur. Au bout d’un moment, l’effet devrait s’estomper. Vous pouvez décider vous-même d’arrêter le processus, on vous focalisant mentalement pour distinguer les deux énergies qui n’en faisaient plus qu’une. L’énergie du chakra dans le chakra, et l’énergie de la pierre dans la pierre. Ensuite, marquez une pause, respirer profondément… Il faut répéter l’étape à chaque chakra, jusqu’au 7e.
Soyez patient car cela prend vraiment du temps.

Ensuite, je vous conseillerai de faire un ancrage ou de marcher un peu pour reprendre pieds dans votre corps.

Publicités

Mesurer les chakras

Un petit article que j’ai rédigé il y a un petit bout de temps maintenant. Ca donne quelques idées de bases.

Explications

Pour éviter toutes confusions, je précise le titre. Quand je parle de « mesurer » les chakras, j’entends bien entendu le niveau énergétique de chaque chakra.

Certains praticiens trouvent cette pratique superflue, car ils procèdent directement à une réharmonisation des chakras, donc si certains sont dans une faible constitution, de toute façon ils seront rechargés. Mais je pense que mesurer les chakras est vraiment un bon exercice. D’une part parce que cela permet de cibler mieux une réharmonisation : on peut ensuite s’atteler, sur une journée, sur une semaine etc, à recharger uniquement les chakras qui sont faibles. Ou on peut effectuer un cycle de travail plus complet sur les chakras faibles (et par la suite on procède au même travail avec les chakras qui étaient forts et dont le taux aura varié dans le temps). Bref, il s’agit de faire un diagnostique avant d’autres types de travaux. Mais d’autre part, je trouve qu’il a de très bonnes vertus « ludiques » : en effet, plus on s’exerce à mesurer les chakras, et plus on s’habitue, donc plus on peut procéder rapidement (rapide ne veut pas dire bâcler justement) ; et cela permet de façon plus basique/essentielle à travailler nos ressentis énergétiques lorsque l’on travaille avec les pierres. Du coup, tout autre exercice faisant appel à l’énergie des chakras sera réalisé avec plus de facilité quand on a travaillé à percevoir leur énergie en les mesurant.

On a pas mal parlé ici et là sur le forum de l’importance de percevoir les énergies dans le cheminement spirituel, car cela intervient à de nombreux endroits « clés ». A ces personnes qui ont des difficultés, je conseillerais bien de travailler avec ces exercices afin de travailler leurs ressentis énergétiques. Cela ouvre ensuite la porte à d’autres voies : le ressenti des taux énergétiques des hommes, des animaux, des plantes etc.

Les méthodes

* Avec un pendule

Comme pour toute pratique magique/ésotérique, vous devez d’abord effectuer une vraie méditation, vous vider l’esprit, laisser aller vos pensées, vous calmer, et bien respirer (etc). Vous avez besoin avant tout de vous détendre pour pouvoir mieux focaliser votre concentration.

Vous devez ensuite choisir une position confortable, qui vous permettra de ne pas être dérangé par des douleurs ou contractures. Souvent on se place en position assise, mais on expérimente aussi la position debout, avec les pieds écartés de plusieurs centimètres pour être bien droit. Après vous être assurés de la bonne distanciation* avec le pendule, placez-le dans la position de « fonctionnement », devant vous, à l’arrêt, mais prêt à tourner, devant le chakra en question (si vous les faites tous, commencez « rituellement » par le premier). A partir de là, concentrez-vous sur votre intention, la question que vous posez au pendule : quelle est l’énergie actuelle de ce chakra ?

En guise de réponse, le pendule doit alors tourner dans le sens des aiguilles d’une montre s’il est chargé (ou peu importe ? à vérifier). La vitesse de rotation et l’amplitude correspondent à la puissance énergétique du chakra : plus le pendule tourne rapidement et « franchement », plus le chakra est « en forme ». Si le pendule est très timide et lent dans sa façon de tourner, alors le chakra est déchargé.

* Jamais entendu parler de distanciation ? Le problème récurrent des débutants avec le pendule est la puissance de suggestion : au lieu de poser une question au pendule et d’attendre la réponse, ils fusionnent avec lui et orientent les réponses. Il s’agit donc de procéder à des petits exercices mentaux afin de « différencier » le pendule, de percevoir son existence propre hors de vous, un peu comme un instrument, mais plus généralement comme une « vie » même : un peu comme un esprit sensible aux vibrations, qui s’agite à la fois à cause des vibrations ambiantes et de son énergie/volonté propre. J’appelle donc « distanciation » ce phénomène de distinction entre vous et le pendule.

NB : il existe des tables à pendule pour mesurer toutes sortes de choses, y compris les chakras. Ce sont des diagrammes circulaires si vous n’en avez jamais vus. On en trouve peut-être sur internet, mais j’en ai surtout vu dans des livres. Et on peut d’ailleurs non seulement savoir si les chakras sont chargés ou non, mais savoir précisément quel est leur taux vibratoires. Si je retrouve des planches, je vous en montrerais.

Remarque : cette méthode, à moins que vous ayez l’habitude de travailler avec un pendule et/ou que vous soyez sensible à l’énergie qui intervient dans le travail au pendule, les micros vibrations que l’on perçoit notamment par les doigts (et qui identifient ici de façon unique chaque chakra), ne fait pas travailler le ressenti énergétique contrairement au travail avec les pierres. Si vous souhaitez développer votre sensibilité énergétique, il serait bon de compléter cet exercice (ressentir l’énergie de chaque chakra). Peut-être par la visualisation, mais en travaillant de façon réceptive : recommencer une vraie phase de méditation (détente/concentration) afin de vous mettre à l’écoute de chaque chakra, et de pouvoir tenter de recevoir les images et les couleurs (ou la lumière) qu’ils vous envoient, qui seront plus ou moins forts selon le taux énergétique. Ou bien en vous concentrant sur l’énergie qui se dégage de chaque chakra : tenter de percevoir les petites vibrations (soit en leur cœur, soit celles qui s’en échappent), qui seront plus ou moins fines/fortes selon le taux énergétique.

* Diagnostique avec des pierres

Il vous faut prendre 7 pierres correspondant aux 7 chakras. Elles doivent bien entendu être purifiées et rechargées.

Comme à chaque fois, vous devez avant toutes choses procéder à un instant de méditation pour faire le calme, bien respirer, pour vous détendre et vous mettre en condition afin de permettre une meilleure concentration.

Pour chaque chakra, prendre la pierre associée, et la placer devant le chakra (en position assise) ou sur le chakra (en position allongée). Inspirez et expirez d’abord, puis concentrez-vous sur la pierre et le chakra : il s’agit de ressentir leurs énergies croisées. Pourquoi croisées ? Si le chakra est vide, ou faible, vous allez en effet sentir qu’il tend vers l’énergie de la pierre, cherche à la pomper. Vous devez percevoir que l’énergie de la pierre est « pleine » et qu’elle se dégage pour titiller le chakra. Plus le chakra est vide, et plus cela devrait être fort. Si le chakra n’est que légèrement déchargé, vous devriez sentir deux énergies « pleines » à peu près, disons à forces environ égales, ou bien sentir le même processus de façon très atténuée, avec une circulation/attraction plus subtile/faible des énergies.