Tradition familiale, pas tout à fait…

Il n’y a pas une tradition de cartomancie chez nous, mais certains intérêts récurrents…. et j’ai été ravie de récupérer chez ma mère deux anciens jeux, « anciens » d’une part parce qu’ils lui ont appartenu, d’autre part parce qu’il s’agit de deux jeux en eux-mêmes traditionnels. Le très fameux « Grand Lenormand », supposé être au plus près de ce qu’avait utilisé Etteilla et Mlle Lenormand, et un vieux jeu de cartomancie. Je commence à prendre fortement goût à ces traditions du « folklore », elles dégagent un goût différent, et j’apprécie d’avoir matériellement un objet ayant appartenu à quelqu’un au-dessus de moi pour poursuivre l’héritage…

Vintage !

Retour à des tarots anciens

Voilà un excellent exercice pour ma pratique du tarot : retourner à des tarots complètement classiques et peu intuitifs.

Revenir à une analyse du symbole le plus « plat » pour moi, réutiliser des livrets basiques, développer sa Vision sur un support peu parlant à la base. C’est vraiment étrange de revenir à un système « mort » après avoir cherché des supports très loquaces. C’est une expression bien sûre toute personnelle, mais j’appelle « mort », ou figé, un système de divination complètement codifié : une carte = une signification, sans possibilité de la bouger, sans possibilité de faire intervenir d’autres détails de la carte pour aller plus loin. Je me rapproche de ma très ancienne pratique du jeu de 32, ça rappelle d’étranges sensations. En tout cas, voilà ici qu’on obtient des jeux d’une précision aveuglante ! Cela correspond tellement bien à certains types de questions, où à certains domaines (le matériel notamment). On est loin des tirages où la carte est tellement vaste ou imagée que finalement l’interprétation peut virevolter. Une question = une réponse ! Fantastique pour compléter ma banque de « données ».

Tarot florentin Minchiate

Grand Etteilla égyptien

Merci à celui qui m’a permis ces acquisitions et se reconnaîtra 😉