A la rencontre du Cosmos Tarot : qu’as-tu à m’apprendre ?

« Après avoir longuement, longuement, longuement hésité…. je suis passée l’oracle au tarot Cosmos. Dans mon idéal, j’aurais aimé pratiquement énormément avec l’oracle, pour bien saisir son langage et sa personnalité, puis être capable de déceler finement les différences avec son compère tarot. Mais je brûlais trop de découvrir le tarot au final. Alors je me suis dit : je suis là pour me frustrer ou pour apprécier ? Le second, évidemment, du coup. J’ai purifié le jeu, je l’ai laissé traîner sur mon autel à vue, jusqu’à le bon jour se fasse sentir. »

Une carte pour demander à un jeu de collaborer, c’est par ici (cliquez).  🙂

Enregistrer

Publicités

Exploration avec l’oracle Cosmos : les Défis de la semaine !

Je me force à ne pas tirer « à tort et à travers » juste pour le plaisir de découvrir le jeu. J’ai préféré éviter pour l’instant de l’utiliser tous les jours…. je savoure. Mais je me disais qu’un tirage par semaine ça serait vraiment chouette. Voici de quoi se mettre de la matière sous la dent ! Un tirage en 3 cartes, détaillé, pour évaluer nos défis à relever cette semaine ! C’est sur le site. 🙂 (cliquez)

Enregistrer

Améliorer sa lecture du tarot

Un exercice trouvé sur le forum de Moony. Mélanger son jeu (plutôt les majeures) et demander : comment améliorer ma lecture du tarot ? Je trouve ça rudement intéressant, à refaire souvent.

Daniloff – Major Arcanas 2010

(Vous pouvez faire clic droit et afficher ou ouvrir dans un autre onglet pour voir en légèrement plus grand)

De mon côté évidemment, les choses ne se font jamais simplement… donc en mélangeant, deux cartes sont tombées, puis j’ai essayé d’en tirer une quand même. Allons-y pour un décorti

C’est drôle, en faisant le tirage, je me suis rendue compte que j’avais pensé très rapidement dans ma tête « j’espère que ça ne sera pas les premières cartes du jeu ». Il y a comme un mini blocage mental avec ces cartes, ou des projections. Je les connais, mais ce sont moins des « archétypes » que j’expérimente dans la vie de tous les jours et dans ma spiritualité que les autres, et peut-être, finalement, que je connais aussi un peu moins en profondeur. Elles m’évoquent des choses un peu figées et traditionnelles, ce qui me convient bien peu. Alors évidemment, quand j’ai tiré mes 3 cartes, et que j’ai vu le Pape PLUS l’Empereur, j’ai rigolé un coup. Et finalement, c’est marrant, c’est que j’ai eu encore une fois l’expérience qu’un tirage peut se lire de plein de façons différentes, et donc contradictoires…. Comment choisir alors le bon chemin ? Le temps et l’expérience…

Mon premier sentiment en voyant les cartes a donc été un ressenti fort de quelque chose de désagréable (maintenant qu’après coup je me suis aperçue de ce que j’avais pensé, au paragraphe ci-dessus, on a déjà compris, mais sur le moment c’était une surprise). C’était sérieux, trop sérieux, j’avais l’impression d’être une petite fille qui se faisait gronder, ou à l’école, et que l’on réprimande parce qu’on n’est pas assez carré et qu’il faut être plus rigoureux. La tête un peu « effrayante » (pour donner des images visuelles) du Pape répond à la tête à mon goût « contrite » de celle de l’Empereur. Comme il a l’air mal assis et inconfortable dans sa position ! Mais n’anticipons pas et revenons au Pape. Le Pape, c’est le chef de l’Eglise il incarne clairement pour moi le chef de la Tradition avec un grand T. Or, cela rejoignait exactement mes interrogations de la fin du mois d’août et de ce début septembre : dois-je marcher plus « droit » et aller vers les traditions autour du Tarot, apprendre ces savoirs classiques ? Au premier abord on pourrait le penser… mais finalement, le Pape n’a pas les mains tendues vers moi, il les lève comme on fait (hors d’un rite religieux) pour éviter de toucher quelqu’un, du moins c’est ce que j’ai senti. Nous n’allons quand même pas nous mélanger si ? Et plus simplement…. et ça c’est quelqu’un sur le forum qui l’a glissé à mon oreille et qui s’y est bien ancré pour me donner une belle piste…. lâcher prise. Ah, le grand mot que l’on retrouve toujours. Lâcher prise, mais sur quoi ? C’est ça qui m’a demandé un peu de temps à analyser. Finalement, il y a deux possibilités visuelles (mais elles reviennent au même) : soit je dois lâcher les clés de la Tradition pour aller vers autre chose, soit je dois lâcher prise tout court, et saisir mes propres clés. Mais ça y est, on y est, l’idée est là bien claire sous mes yeux. Ah booonnn? Comme je suis tête, j’ai attendu très longtemps avant de valider cette option ! ^^

Revenons à la carte de l’Empereur maintenant. Dans le Rider et autres, c’est une carte très différente énergétiquement parlant : elle représente un seigneur, un maître, bien sûr de lui et avec un caractère très fort. Ici, comme dit plus haut, je le trouve complètement prostré, voire déprimé (^^’). Assis dans son grand (trop?) manteau, sur un supposé trône, avec cette grosse épée bien lourde dans une main, et la sphère dans l’autre, et puis son « turban » (?) qui tombe à moitié…. On dirait quelqu’un qu’on a pris de force pour le mettre à cette place, il n’aime pas ça du tout… Charge et responsabilités, outils de pouvoir traditionnels, tout ça ne lui parle pas trop, or finalement, ce qui plaît et attire mon oeil c’est le « turbant », ces belles couleurs et ces beaux motifs, mais pourquoi tombe-t-il ? Il m’évoque la chose qui me parle : l’intuition et à la connexion à l’Autre Monde. Mais visiblement, trop étouffé par le monde matériel et « mondain », il perd cette connexion progressivement. Je doutais assez de cette piste jusqu’à ce que je regarde la 3e lame et que je remette les choses « en suite ».

L’étoile. Ma carte favorite depuis que je suis toute petite et que je ne touchais même pas au tarot encore. Dans ma tête « eh ben voilà une carte que j’aime ! » 😉 La nudité est traditionnelle mais malgré tout elle me frappe…. le chapeau qui pointe vers les hautes sphères me rappelle bizarrement le turban de l’autre…. Je prends un peu de recul, je regarde les 3 cartes, et là je « vois ». Le Pape en tant qu’être spirituel a aussi un chapeau qui flotte et évoque la connexion à l’Autre Monde, donc dès le départ, la voie est montrée : il faut lâcher prise, lâcher la tradition, et attraper les clés intuitives, m’écouter plus dans la démarche que j’ai déjà, au lieu de chercher autre chose. En effet, si je ne m’écoute pas, je me rajoute comme des attributs et des vêtements qui m’encombrent, et même plus, m’étouffent ! Et je perds ce qui est ma force naturelle : l’intuition. Quand on regarde de gauche à droite, on a deux personnages ultra habillés et puis tout d’un coup, l’étoile nue comme un ver…. libre. Avec aucun objet ou attribut encombrant, pas même un voile, juste son « antenne » dirigée vers le haut, qui reçoit.

Bilan

Je suis en train de monter un projet important, et cela fait des semaines que je lutte contre exactement ça. Je me sens coupable de ne pas être une cartomancienne, de n’avoir lu aucun livre sur le tarot, et de tout faire à ma sauce. Mais concrètement… la tradition m’ennuie et ne me convient pas, j’aimerais m’enrichir de ses possibilités mais ça coince. C’est contre ma nature. Peut-être qu’il est juste trop tôt pour le faire, mais pour l’instant lorsque je m’avance dans cette voie, je me coupe de moi-même et de ce qui fait mes lectures. Je lutte contre mes propres résultats et mes propres lectures, alors même que les gens qui viennent me voir valident. Cette carte de l’étoile, elle me représente bien, et c’est plutôt ça que je dois travailler : me donner un cadre c’est possible en dehors de la tradition (format de séance etc), mais je dois travailler à être pleinement libre, non entravée, et « connectée ». Je suis une voyante, médium aussi, et donc je reçois. C’est ça mon flux naturel. Si je veux améliorer ma lecture du tarot, je dois apprendre à me faire confiance et à écouter ce qui vient plutôt qu’à chercher la tradition.

Le Jugement

Une question a été posée par facebook, et je l’ai trouvé super intéressante pour partager avec tous. Comment voir en profondeur une carte, ses côté positifs et ses côtés négatifs ? Et ben… il faut chercher ! ^^ Et se remuer les méninges. La carte en question était celle du jugement.

La traditionnelle carte de RWS représente un jugement très chrétien, un jugement dernier où ceux qui n’ont pas été fidèles seront envoyés en enfer etc…. Pas très joyeux, pas très concret non plus. Le réflexe devrait donc être de prendre plein de jeux et de comparer les lames : quelles différences ? qu’est-ce qu’on voit concrètement ?

Le Jugement peut être perçue de plein de façons, et je ne pense pas être la personne la plus qualifiée pour gloser, mais quelques cartes vont donner des exemples, et voici simplement quelques pistes. Le jugement pour moi peut être :

  • L’annonce. Mais de quoi ? L’annonce, comme une nouvelle, une grande nouvelle. Annonce ça sonne comme irruption et changement. Ensuite, si on regarde les lames comme une suite, le Jugement se trouve avant le Monde. Elle annonce donc celle qui la suit, or le monde est vu comme une des cartes les plus positives, d’épanouissement. La fin du cheminement du fou.
  • Un bilan : jugement me fait plutôt penser à un « résultat des courses » qu’un jugement au sens tribunal ou jugement dernier. La carte du jugement, c’est qu’il est temps de regarder le chemin parcouru, dans un domaine précis ou dans tous, et de tout mettre à plat. Est-ce qu’on va continuer ainsi ou changer quelque chose à l’avenir ?

(source)

Une lame très lumineuse et aérienne. Elle me donne un sentiment de suspension : que va-t-il se passer après ? Cette carte appelle une suite. Elle est « musicale » aussi, car on retrouve l’instrument qui sonne, pour annoncer …. « le jugement ». Lequel ? de quoi ? Est-ce que cette carte a l’air vraiment dramatique ? Pas vraiment. Elle est entourée de vent, et de la nature (papillons, fleurs), dans un mouvement spiralé. Elle pourrait être un émissaire de la nature, une annonciatrice des saisons…. symbole du passage du temps, d’un changement d’étape. Sacrée ici, mais c’est très facilement applicable dans nos vies.

Le Paulina Tarot (voir en plus grand)

Une carte hautement intéressante car elle sort des sentiers battus. Logique par rapport à l’univers de Cassidy, mais très intéressant quand même ! Ici plus de trompette, plus de glas, plus de dramatisation… de la douceur, du feutré. La nature recueille un être qui pourrait être sorti de terre, comme né, à l’image d’un bourgeon. Après tout face à la suite des arcanes majeures, qui est un cheminement de progression spirituelle, on arrive vers la fin, et donc techniquement vers l’épanouissement. Les arbres autour se penchent, se plient, comme pour accueillir / entourer, ils sont presque protecteurs.

Plusieurs exemples avec d’autres cartes, qui évoquent d’autres idées :


The Goddess Tarot

 

The Arthurian Tarot – Tarot Old path

 Spirit Tarot – Osho

Mystic Faery Tarot – Wild Unknown Tarot

Bonne exploration !

EDIT : une page qui propose un travail similaire ICI.

EDIT 2 : un petit encart tarot.com  :

« What has traditionally been known as the Judgement card, sometimes entitled Resurrection, represents the great reunion that the ancients believed would happen once in every age. This was the time when souls are harvested and taken Home to their place of origin, outside the solar system. Then the World is seeded with a batch of new souls and the process starts over.

From a modern point of view, this great reunion — which includes every personality that you have ever been and every soul that you have done deep work with — reunites to consciously complete the process. In a way, we symbolically celebrate this returning to center every year on our birthday.

In personal terms, the Judgment cards points to freedom from inner conflicts, and so clear a channel, that the buried talents and gifts of past incarnations can come through an individual in this lifetime. This card counsels you to trust the process of opening yourself, because what emerges is of consistently high quality. You can effortlessly manifest as a multi-dimensional being, and assist in evoking that response from others. »