Norse Shape Shifters 

Of Wolf and Man

Khakassia Petroglyph – Siberia

This article by Lyonel D. Perabo aims to cast a light upon the colourful yet largely unknown shape- changing motifs found in Old Norse-Icelandic literature as well as in related literary works conceived from Classical times until the middle of the 16th century.

This essay analyzes the different sub-types of supernatural transformations and which kinds of texts they most commonly appear in and will posit as to their potential origins, genesis, and development within the context of Medieval Norse-Icelandic literature.
Read the full paper here

View original post

Publicités

Haine et Alibis

Parfois il faut mettre de l’eau dans son vin. Idéaliser ? C’est beau c’est sûr, mais ça fait des dégâts. Redescendons un peu sur terre. Mieux : sur les faits historiques et scientifiques.

Scáthcraft

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : il y a, dans la “sphère païenne”, des choses et des gens qui me désespèrent, me dégoûtent, bref nourrissent ma misanthropie d’Ourse… J’ai beau savoir que l’humain est comme ça, qu’il ne lui faut pas grand chose pour basculer du côté obscur (celui de la peur et de la haine), mon estomac se révulse à la lecture de certaines inepties. Et je m’en vais, de ce pas, tordre le cou à deux ou trois de ces absurdités-mensonges-manipulations, parce que ça fait trop longtemps que ça me démange.

N°1 : “le peuple celte” et “le peuple gaulois”

Ni l’un ni l’autre n’a jamais existé, désolée !

Le terme “celte” vient du grec  Κελτοί (kèltoï), il s’agit d’une source indirecte, les “Celtes” ne se désignaient pas par ce terme. A cela, une bonne raison : ils ne formaient pas un seul et…

View original post 1 142 mots de plus

Autel extérieur, une proposition

Quelques mots sur les autels extérieurs.

L'Antre de Morrigan

J’aime énormément les autels extérieurs ; de la même façon que pour moi les rituels « doivent » avoir lieu dehors. On y rejoint les Dieux, les Esprits, les Ancêtres, la « nature ». Je reconnais tout à fait qu’il y a dans ces ressentis une part d’idéalisation et de fantasme du passé, c’est difficile de faire sans, mais je rationalise autant que faire ce peu par des recherches, et par le fait que c’est un ressenti subjectif aussi. Quoi qu’il en soit, le geste de sortir, et d’aller faire mes offrandes (et mes rituels) dehors possède intrinsèquement quelque chose « d’autre », « à part », qui corresponde à ce basculement vers le sacré. Je sais que l’on peut franchir un seuil et marquer un espace sacré par tout un tas d’autres gestes, et y compris à l’intérieur, mais je préfère ce premier seuil-là, de sortir, et d’aller « au contact » de. Bref. Tout ça pour dire…

View original post 435 mots de plus

Aux dernières nouvelles

Une petite mise à jour pour les lecteurs qui ne suivent pas les news sur le groupe Facebook.

Malheureusement uniquement en anglais, mais je n’ai vraiment pas le temps et l’énergie de me traduire. Je poursuis mon travail dévotionnel et intuitif avec Freyja. J’ai écrit mon vécu sur les associations de Freyja et la mer : C’est par ici.

Du côté des cartes, j’ai relayé pour les absents la sortie très attendue du livre complet d’Alcide Nathanaël sur les cartes divinatoires d’Algariel. Puis, j’ai tenté une petite présentation d’un oracle féérique en ligne et gratuit, « The Soul Oracle », par Kundry.

Malheureusement, le Printemps créateurs semble un peu en berne, car les membres se sont éparpillés dans le silence :p Mais pour ma part, j’ai fait quelques tests et j’espère publier dans les semaines à venir un article. Vous pouvez découvrir le principe, et même nous rejoindre encore si vous voulez (bien que je doute que vous soyiez encore connectés aux énergies du printemps).

A bientôt !

Retour aux sources

Même si j’ai encore du mal à dire « foyer », du moins je suis de retour au pays. Encore pas mal déboussolée, évidemment débordée de démarches, le nez dans les affaires à ranger, reprendre ses marques…. J’ai envie de pouvoir un peu lâcher la poussée créative qui attendait dans un coin depuis le début du mois de mai. Il y a plusieurs choses que j’aimerais montrer, partager, sur mes différents blogs. Il y a de nouveaux jeux qui attendaient mon retour. Il y a les jeux que j’avais emportés avec moi. L’expérience d’avoir été restreinte à 2 tarots sur deux ans (et le reste c’était des oracles). Du dessin, de l’organisation (l’aventure du bullet journal pour ceux qui suivent « mon étoile intérieure »). Des ateliers créatifs à (re)lancer. Je verrai ce qu’il m’est possible de mettre en place, mais en tout cas je devrais repasser la tête par ici.

En attendant, voici une découverte toute récente que j’ai faite sur Facebook en voguant sur différents groupes. Un nouvel oracle francophone vient de sortir !

Je vous invite à découvrir l’Oracle Dráô : j’ai publié l’article sur le site spécifique sur les cartes.

De l’importance de gérer ses peurs

Article très court sur le nouvel événement qui nous accable. Juste un rappel. Par contre, un très bon article plus long y est indiqué pour comprendre ce dans quoi nous sommes engagés.

L'Antre de Morrigan

Je n’ai pas la force, l’énergie, ni le temps de proposer un texte personnel et un peu réfléchi sans remâcher les idées déjà répandues sur le sujet. Mais je trouvais important de rappeler brièvement ces essentiels étant donné ce qui vient de se produire, à nouveau.

La peur n’est pas un défaut. La peur peut être utile. Elle est utile quand elle nous apprend sur nous-mêmes, notre histoire, nos blessures, notre inconscient. Elle est utile quand elle nous fait garder les pieds sur terre sans partir dans un fantasme, fut-il au sujet d’une personne ou d’un projet (en bien ou en mal). La peur peut servir de garde-fou, de balancier, et aussi de perche d’équilibriste pour traverser le fossé, quand elle est notre motivateur, notre adrénaline (un peu comme le stress). Mais pour cela il faut travailler avec elle. Vous le savez, dans les combats anciens, la peur jouait un…

View original post 263 mots de plus

Nouveau cycle de dévotion

Des tests pratiques du côté dévotionnel, pour honorer Morrigan.

L'Antre de Morrigan

C’est décidé, je tente autre chose, encore. Comme je l’ai expliqué il y a quelques temps sur mon blog principal, mon « cheminement » (si c’en est encore un) a pris une drôle de tournure. La distance, le manque d’alignement… tout résiste. Tout est silencieux.

Mais après des questionnements nombreux, déchirés, sans réponse, j’ai essayé de repasser à l’action, de tenter des choses. Rien ne marche jusqu’ici, autant dire que je suis dépitée. J’ai confié mes doutes à quelqu’un qui me renvoie souvent le miroir de la Déesse sans le savoir, que je remercie toujours. Bien que je reste lointaine, brève, je me suis laissée aller à exprimer mon déchirement, voire mon désespoir. Mais comme toujours, je répète aussi que je n’ai pas abandonné. Encore un peu, j’attends, je vais voir. Je vais essayer. Puis, comme c’est également souvent le cas, je toque à la porte de mon confident pour ce genre…

View original post 944 mots de plus