De l’acquisition de nouveaux jeux

Bon. Je voulais attendre, mais entre le manque de temps et le perfectionnisme, ça fait 3 ans que ça dort dans un coin. Et je me suis rendue compte qu’à force, je me retenais de partager, parce que je voulais que certaines choses soient proprement affichées et sauvegardées à cet endroit-là, qui n’était pas prêt, du coup je ne publiais plus rien… Et bien j’ai dit stop. Vous me pardonnerez j’espère le fait que la maison ne soit pas entièrement construite, pas entièrement rédigées, pas entièrement clean et neat comme le veulent les normaux des sites commerciaux, marketing, vente etc… Mais si je bloque mes flux juste parce que ça ne va pas ou que ça n’est pas assez ci, ou ça, ben j’en ai eu assez. Ça viendra toujours du cœur, et ça sera édité avec le temps.

Donc aujourd’hui, j’ouvre officiellement la Porte de mon site, Sur le seuil. Je me suis remise à écrire quelques fragments au sujet de ma pratique avec les cartes, quelques expériences ou réflexions ici et là. Je pose la première pierre de sorte que plus rien ne puisse être bloqué par la suite avec des faux prétextes. Autant reprendre les échanges.

> Pour commencer, une petite réflexion sur les alignements qui me permettent ou non d’interagir avec les cartes.

 

 

Publicités

Equinoxe d’automne, plonger dans le chaudron…

Ah « Mabon », ce doux Mabon… je ne l’appelle plus ainsi, j’ai perdu mes repères depuis que je ne suis plus païenne ni celtisante, mais « multi-confessionnelle », polythéiste et sur le voie chamanique…. Entre le Nord, les Grecs, les Celtes…. différentes cultures, différents noms, c’est assez peu pratique et perturbant. Du coup j’ai laissé tomber les noms depuis plusieurs années maintenant. L’équinoxe est l’équinoxe, un mot en soi qui en dit assez, et qui parle aussi aux proches qui ne sont pas dans le milieu. J’ai toujours une pincée au coeur pour le temps où je croyais que tout était clair dans ma tête, et où je chantonnais gaiement des airs sur le mot Mabon, et où j’écrivais de sacrées oraisons qui m’étonnent encore ! Oo Mais bref. L’heure est au bilan et à la méditation.

Avertissement : article bordélique et labyrinthique T_T

Déambulations mentales et historiques

Je me suis rendue compte qu’il y avait en moi une urgence ces derniers jours. Entre la pleine lune extra forte qui m’a rendue malade pendant 3 jours…. et le cumul des énergies de l’équinoxe, à l’intérieur c’est un bazar incommensurable. J’ai mené ma barque habillement, j’ai bossé comme une folle malgré, je me suis forcée à ne pas me bourrer de cachets pour mes différentes douleurs… j’ai été d’une humeur pas géniale (^^’) mais je m’en suis sortie. En fait, cette plongée dans la noirceur, ce n’était pas tout à fait innocent…. l’avancée à grands pas vers quelque chose  que je devais inconsciemment refuser. Et je m’en suis rendue compte seulement aujourd’hui, cette après-midi, sous la douche, quand je me suis purifiée et que j’ai commencé à méditer sur « Mabon ». Qu’est-ce que l’Equinoxe d’automne ? Quelle est sa particularité ? J’ai eu un grand vertige, et une pincée de nostalgie, en me rendant compte que je ne pouvais pas me rappeler quand était le dernier festival sacré que j’avais fêté (si on excepte mon séjour intensif en Bretagne cet été). Non, dans ma pratique solitaire, je n’ai plus de cadre depuis longtemps. Les repas de fêtes, les promenades sacrées en forêt, les planifications, les oraisons, les rituels, oula, non, depuis des lustres ça n’existe plus dans mon paysage. Et régulièrement je me suis demandée pourquoi. Malheureusement la raison n’est pas simple, et j’ai peur d’être trop longue et trop confuse, mais essayons de faire bref.

Déjà il a fallu vite évacuer la culpabilité inutile, l’histoire des obligations et des normes. Check. Ensuite, je me suis rendue compte finalement que j’avais eu à la fois une vie personnelle et « professionnelle » tellement dégueulasse que bon… maintenant un cadre strict alors que je ne le suis pas, dur dur. Mais surtout, ma barque spirituelle a tangué comme jamais, et traversé des contrées inexplorées ! Changements constants entre des panthéons différents, bien vécus même si certains s’en étonnent toujours, mais qui ne sont pas propices à célébrer tout le monde (concordances des calendriers, des dates, des couleurs, des symboles et cultures etc etc). Et puis une nuit noire de l’âme au milieu. Et puis les initiations diverses et plutôt pas glops derrière. Être encore là, avoir une foi plus forte, avoir « progressé », c’est sans prix. Mais si je m’étais accrochée pour avoir un cadre, ça aurait fait plus de mal que de bien, et ça n’aurait pas tenu. N’aurait-ce pas été un peu futile finalement de s’y accrocher, plutôt que de chercher la voie vers le centre et de me trouver ? Bon…. j’ai dit que je faisais court, dernière idée. Double ahah. Ma spécificité est que je sens. a) Depuis tout ce temps, je n’ai pas arrêté complètement de réfléchir au Temps Sacré, mais je n’ai pas « acté » la chose à proprement parlé. Je l’ai peut-être déjà évoqué ici, ou pas, peut-être plutôt sur quelques forums, je ne sais plus…. (journée mondiale d’Alzeihmer bonsoir) En tout cas, j’ai toujours eu une pratique très « dématérialisée ». Très peu d’outils, et surtout très peu de « pratique » au sens traditionnel et rituellique. J’en vois l’utilité, et bizarrement quand j’ai commencé à explorer le paganisme j’en ai fait, mais j’ai vite cessé. Bref, c’est pareil pour la Roue Sacrée du Temps, je me suis mise à observer de loin, et à ressentir les choses. Et ça me suffisait pas trop mal, même si essentiellement le problème de fond c’était le manque de temps et de « focus » étant donné l’ouragan puissance 1000 qui décapait ma vie, hum. b) suite à plusieurs expériences très intenses en fin d’été, et quelques discussions avec les copains, je me suis rendue compte effectivement que je pouvais sentir mes propres protections. Je sens trop. Je pensais plutôt sentir moins que la moyenne, mais en fait c’est une parade inconsciente pour rendre les choses indolores et les mettre en arrière plan, mais si j’y prête attention, je peux sentir comme des vibrations parasites ou un bruit « de neige » (cf sur nos vieilles TV). Sans pour autant le décrypter, mais je me rends compte qu’en fait c’est là, mais que je suis blindée pour pas être submergée.

Pourquoi cette dernière précision ? Parce qu’aujourd’hui, seulement aujourd’hui, j’ai réalisé alors qu’il était également très difficile pour moi de sentir proprement les énergies des festivals sacrés… parce que je sens trop de choses. Comment me concentrer sur l’Equinoxe, quand mes hormones foutent le boxon, quand la maladie pointe peut-être son nez, quand la pleine lune s’en mêle, quand dans ma vie personnelle je traverse un deuil, quand je suis traversée par des flux créatifs, quand je suis aussi à l’écoute de certains guides, quand il y a de grosses configurations planétaires, quand…… Ouais, on s’arrête là, vous avez compris. D’ailleurs, je crois que cela avait été évoqué sur d’autres blogs, mais étant donné que les saisons sont devenues super irrégulières et méconnaissables, je trouve que leurs énergies aussi (c’est comme ça que je me connecte moi, pas seulement en observant). Donc comment reconnaître une fête sacrée qui a changé de visage ? Comment faire lien entre ce que l’on voit, ce que l’on sent, et le problème des dates ? Et puis en ajoutant tous les autres facteurs, hop là…. beau cocktail. Du coup les « sabbats » / festivals, ça devient un peu le parcours du combattant.

Mais l’autre déclic du jour, c’est que si concrètement je ne pouvais pas faire autrement jusqu’ici, aujourd’hui j’ai beaucoup médité sur le sujet, et que je suis intéressée pour revenir à tout ça. Peut-être qu’après la tambouille informe, comme entre temps je me suis trouvée, maintenant je peux revenir à un cadre. J’aurais le même souci du multiple chemin, mais aujourd’hui j’ai plus de confiance et d’assurance et de souplesse / créativité. Moins de prise de tête. Or, justement quand on est polythéiste « complet » (hard), fusionner ses pratiques dans un cadre me paraît impossible. Jusqu’ici j’avais switché, ce soir il m’apparaît une nouvelle possibilité, qui fait étrangement écho à mes débuts ! Peut-être que, à nouveau, me fixer les équinoxes (mes fêtes préférées), et éventuellement les grandes fêtes sacrées, pour célébrer, au sens de vraiment renouer avec la recherche et la pratique rituelle au sens propre, ça serait chouette. Le seul cadre qui serait possible pour moi. Réécrire des oraisons, des prières, des méditations (j’ai des mots qui me sont venus en chemin tout à l’heure alors…) Rouvrir un cercle pour y méditer / pratiquer / honorer, pourquoi pas ? Grâce à quelques amis de confiance avec qui j’ai pu pratiquer en toute sécurité émotionnelle, je reprends goût au rite, comme mise en acte des symboles, et comme facilitateur des étapes spirituelles. Le rite c’est juste efficace. Mais est-ce que je m’égare encore trop ?

Ce soir précisément

J’aurais voulu partager plus sur mes réflexions actuelles, j’étais même à deux doigts d’essayer d’écrire ma première méditation depuis TREEEEEESSSS longtemps tout à l’heure, mais finalement je me suis desséchée. Je voulais aussi vous parler de Morrigan et relancer un peu le sanctuaire. Je voulais dessiner…. Ouais je voulais beaucoup de choses. Mais c’est trop tôt, je suis trop confuse, encore dans ce tourbillon qui a commencé jeudi dernier. Je me contenterai de quelques mots :

L’équinoxe d’automne j’en suis amoureuse. Son humidité, son vent qui commence à se fraîchir, sa brume (on la sent même quand elle n’est pas encore là), sa lumière perçante mais teintée d’un noir d’encre sous-jacent, ses feuilles molles voire déjà mortes, les bogues, les noisettes, les écorces qui craquent, les pavés luisants… L’équinoxe m’a fait mal cette année, parce qu’il creuse les sillons de plaies pas si anciennes, et qu’il révèle de nouveaux deuils à faire, et surtout, une nouvelle étape de transformation…. Et comme avec la Tour (l’arcane), si vous vous retenez avec les ongles pour éviter de tomber, ça dure 3 fois plus longtemps et ça fait 3 fois plus mal. Donc tout à l’heure, sous la douche, en me purifiant, j’essaie de me  libérer de mon innocence, et d’accueillir à moi l’énergie de transformation, en répétant comme des mantras « j’ai compris, j’ai compris ». Oui je dois me transformer, j’accepte, je fais le premier pas. Et je visualisais alors tantôt un grand chaudron dans lequel me plonger, tantôt un lac sombre dans lequel je suis déjà morte plusieurs fois…

Car « Mabon », contre toute attente, et je n’avais pas osé le verbaliser jusqu’ici et je ne savais pas pourquoi, c’est un peu comme mon anniversaire. C’est étrange, mais dans mes tripes je le ressens comme ça, une sorte de pendant de l’équinoxe de printemps (qui est mon anniversaire « officiel »). Et finalement…. c’est vrai. A Mabon 2008, je devenais croyante, polythéiste. A Mabon 2009, ma première célébration de groupe, et ma rencontre dans la caverne avec Morrigan. A Mabon 2010, Celle-ci me passe « commande », prise d’assaut un soir sans comprendre je crée l’Antre de Morrigan sous sa dictée. Mabon 2011…. début de ma nuit noire de l’âme et début de ma maladie « longue durée »…. Mabon 2012, mi-étape d’une initiation, pèlerinage au Québec et renaissance… Mabon 2013…. nouvelle renaissance en route, et pas des moindres. Un anniversaire spirituel ?

La seule chose qu’il me reste la force de proposer pour ce soir, ça sera un tirage gratuit de Mabon pour la première personne qui le désirera (par commentaire). Je souhaite essayer le Tyldwick sur quelqu’un d’autre que moi, pour avoir une petite idée de ce que cela peut donner. Le tirage sera précisément sur le thème de Mabon.

Et la dernière chose sur laquelle je n’arrive pas à mettre des mots, mais qui donne une idée de ma transformation, ça sera « Sur le Seuil » :

Il y a encore du travail à fournir, des photographies, des jeux à rentrer, des tirages d’exemple à proposer… Et puis d’autres offres, car finalement tout fait sens et tout se rassemble, tout fusionne, quand mon être se centre. Ensuite, le site aussi, est en route, mais demande beaucoup de travail et je souhaite faire appel à un professionnel. Plein de choses à peaufiner, mais j’ai entendu les murmures souffler, et comme je rédigeais l’article et que je me rendais compte de cette date clé… il fallait que je me lance, quitte à n’avoir pas de mots.

Aller, on respire un grand coup et on plonge dans le chaudron de transformation…

Dépasser la triade d’archétypes

Un projet tout récent hautement intéressant que je n’aurais probablement pas découvert sans le post de Skadi sur FB : Beyond Maiden Mother and Crone.

 

Et voici une traduction de Morrigan Darkmoon :

Ce projet est né un jour d’automne l’année dernière alors que mon mari Talas et moi nous promenions autour de notre village. Si ma mémoire est bonne, l’idée est venue du fait que son exemplaire de ‘Roi, Guerrier, Magicien, Amant‘ ne l’avait pas suivi en Irlande avec nous (…). J’ai fini par ronchonner sur le fait qu’il existait une telle analyse fascinante pour les archétypes masculins, alors que le modèle féminin était restreint à Vierge, Mère et Vieille. (…)

La plupart de nos idées sur la féminité ont évolué depuis les années 1950, lorsque Gardner a créé la Wicca et le triple archétype en question, alors pourquoi ces visions ont-elles encore autant de poids pour les païennes? (…) Pourquoi acceptons-nous d’être définies par l’état de notre utérus – saignant, couvant ou ménopausé ?

(…) Qu’est-ce que je veux faire, en fin de compte ? J’aimerais savoir comment vous faites l’expérience de vous-mêmes et de votre réalité et de vos dieux en tant que païenne moderne. J’aimerais avoir des contributions de femmes qui se définissent au-delà de la triade traditionnelle (…). J’aimerais savoir comment vous vivez votre religion, comment elle vous forme et vous définit et comment être une femme la nuance. J’aimerais savoir comment vous êtes venue au paganisme, comment vous êtes venue au féminisme, si et où les deux se rejoignent, ce que vous faites de votre religion, vos sentiments sur les archétypes, si vous avez des modèles et qui ils sont… tout ce qui semble correspondre au sujet et que vous souhaitez partager.

La photographie, la poésie, la prose, les dessins, les peintures, les recettes, les rituels, les charmes, les prières sont tous des façons fascinantes par lesquelles vous pouvez contribuer à ce livre qui, je l’espère, sera incroyablement diversifié.

Suggestions

– Déconstruire le paradigme : pourquoi la triple déesse ne fonctionne pas pour moi
– Modèles alternatifs : Reine, Guerrière, Sorcière, Amante
– Une sexualité basée sur le plaisir comme modèle sacré
– L’infertilité et la créativité
– La Vierge Sage : une sagesse plus grande que mon âge
– La trans-identité et les étapes de la vie de femme
– Mon utérus ne me définit pas
– Pourquoi j’ai choisi d’être sans enfant et comment cela se traduit dans mon paganisme
– Déconstruire la ‘féminité’ telle qu’elle est imposée à la Divinité féminine
– Pourquoi la biologie et la théologie ne se mélangent pas
– Les Déesses qui transgressent la triade VMV
– L’identité gay et les étapes de la vie de femme
– Le célibat et le paganisme (…)

Du nouveau pour « La Voie des Dieux » : podcast n°1 !

(18/11/2011)

Bonjour à tous !

J’ai résisté pendant des mois à vous mettre au courant, à demander vos avis, à vous faire marinez… Mais j’ai attendu mon heure sagement, patienté, je suis restée silencieuse… Et puis me revoilà. Je vous annonce donc toute fébrile que le site de « La Voie des Dieux » s’agrandit d’une section, et plus précisément d’une extension… radio ! Oui oui, vous avez bien entendu. On manque de radios spirituelles et sérieuses, et je tente de remédier au problème moi-même, comme toujours ! Donc « La Voie des Dieux » accueillera sous peu une radio ! Ce projet est « en cave » depuis 2007 déjà, il y a très peu de personnes qui étaient au courant afin de ne pas gâcher la surprise. A l’heure où beaucoup de gens passent à la vidéo, ce que je trouve fantastique, je reste sur « mon » format qui est la radio. J’ai rassemblé mes données, prévues des listes de sujets, pour vous chouchouter encore un peu plus.

Je prévois des séries différentes de podcasts : des méditations guidées, des compléments de certains articles ici mais en podcast, le système de questions-réponses à l’américaine sur un sujet donné, réflexions sur le paganisme moderne, un podcast sur les runes dont deux parties sont déjà faites, des podcasts invités, vos questions, des présentations de ressources, des promos sur des créateurs, … Autant que faire ce peu, de la variété !

La question actuellement est de résoudre des problèmes techniques, mais tout ça est déjà en route. J’aimerais lancer officiellement la radio pour la pleine lune de Décembre !

J’espère que cela vous plaira.

Vous pouvez d’ores et déjà me laisser des suggestions de sujets, d’envies, de questions, si vous en avez.

(MAJ – 20/11/11Et voilà ! J’avais annoncé mi-décembre par peur de ne pas arriver à gérer toutes les questions techniques avant et de me vous décevoir, mais j’ai eu des imprévus positifs ce week-end, et le site est prêt ! Vous avez à disposition en première piste la présentation de la radio (4 min 52), et à la suite les 3 premiers podcasts anciens rassemblés. J’ouvre dans les quelques minutes qui suivent les sujets correspondants, mais vous pouvez déjà déguster !

Nouvel espace de discussion autour du khémitisme

Ta Noutri est mort, vive S.E.M.A.T. Ankhty !

Après des mois d’attente, de discussions… Ils y sont arrivés. Une équipe s’est formée, et le web francophone dispose à nouveau d’un espace de discussion autour de l’égypte et du khémitisme ! Quel soulagement pour ma part, j’en profite pour le faire partager ici à tous les gens de passage. N’hésitez pas faire passer la nouvelle sur vos blogs ou sur des forums, ou directement à des gens que ça intéresserait.

Forum dédié à la sagesse, philosophie et spiritualités des anciens égyptiens, ainsi que son étude et mise en œuvre dans la société d’aujourd’hui.

[In mrwt htpn]

Les Journées Païennes

Je présente ce projet très récent, lancé par Naedune et Tinuviel, qui devrait intéresser bien des païens. C’est vraiment quelque chose qui mérite à être connu et à se développer : Les journées païennes. Faites passer le mot autour de vous !

La naissance du projet

Ce forum a été crée par deux paiennes (Tinuviel et Shinny Naedune).Mais avant tout deux amies, qui, au fil de diverses discussions, se sont dits qu’un projet commun pourrait se révèler enrichissant.C’est ainsi qu’est venue l’idée d’une rencontre annuelle entre païens.Il n’y a pas d’idées d’appartenir à un groupe, un cercle, un coven.Toutes les croyances ,du moment qu’elles sont en liens avec les religions de notre Mère Terre, sont les bienvenues.Nous cherchons un gîte dans la région Parisienne pour un week-end.Car nous pensons que pour un début, cela est plus central, et forcément plus pratique.Pour le week-end, il faut déjà voir comment cela se déroulera.Qui sait après si cela marche, étendre un peu plus.

Principe des journées Paiennes

L’idée de ces journées est que chaque participant donne un peu d’argent pour se partager le prix du gîte, evidemment choisi en fonction du nombre de gens motivés par cette initiative.Chacun emmène également quelque chose à manger , et peu proposer des ateliers, des lectures, et même des chants et ramener ces instruments pour vivre le spirituel en cohésion au son des bohdràns, des guitares, etc.Pour raviver l’esprit de communauté qui selon nous, n’est pas forcément encore assez ancré dans les âmes païennes.Nous espérons modestement de cette façon proposer quelque chose pour
motiver les troupes et partager tout simplement dans un esprit détendu .

Rendez-vous sur le forum du projet !

Ou si vous préférez les contacter directement : lesjourneespaiennes [at] gmail.com

! :) Nous allons demander aux participants ce qu’ils en pensent, au niveau des frais etc.Je te donne l’adresse mail du