Avancer sur la voie spirituelle vs être « avancé » spirituellement

Quelques mots sur la thématique bien connue des titres et des responsabilités qui m’a suivie longtemps.

L'Antre de Morrigan

J’ai trouvé une citation qui résume parfaitement les questionnements, doutes, rejets que j’ai eus par le passé au sujet de la prêtrise, de la voie guerrière et du cheminement spirituel il y a quelques années. La raison pour laquelle j’ai longtemps refusé ces signes, ces pistes qui m’étaient envoyés, ces demandes qui m’ont été faites, cette voie naturelle qui se présentait à moi. Probablement aussi à cause d’un système éducatif européen, non pardon, français, qui a longtemps placé l’enseignant sur un piédestal dans l’inconscient collectif (probablement à cause des débuts de la IIIe République). L’enseignant possède un rôle fondamental, mais on en rencontre malheureusement beaucoup « d’anciens » qui sont devenus très sûrs d’eux et rigides, et qui s’adaptent peu aux profils variés des jeunes, qui se remettent peu en question. — Attention, qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne suis pas ici pour lancer un…

View original post 700 mots de plus

Publicités

2 réflexions sur “Avancer sur la voie spirituelle vs être « avancé » spirituellement

  1. Vincent dit :

    J’aime beaucoup Valiel. Je suis le fils d’un instituteur. À son époque, oui, ils étaient vraiment très bien vus. Il m’a toujours dit qu’il bénéficiait naturellement d’un certain respect, une sorte d’admiration qui n’existe plus vraiment aujourd’hui, sauf à réussir à se démarquer de la masse. Parfois, j’en parlais avec lui. Beaucoup de choses ont changé selon lui…

    Sur le point spirituel, c’est bien cette citation. Sur mon cheminement, j’ai beaucoup de chance. Je n’ai pour l’instant rencontré personne qui m’impose sa vision. Je sais aussi que je suis sans cesse sur mes gardes. Mes croyances personnelles sont importantes, je les protège, même si elles ne cessent de changer. À ce jour, il m’est impossible pour moi de vraiment témoigner ou guider, car je me suis moi-même perdu dans mes propres croyances et ça ne me déplaît pas.

    Cet été, je voulais faire comme je te l’avais dit une fois, un podcast pour la radio ésotérique. Je pensais que j’étais prêt. Puis c’est là que je me suis dit, mais quelle version/vision donner. Suis-je à l’origine des synchronicités, le tarot a développé en moi la possibilité de percevoir ce qui va arriver à court terme et sans en avoir conscience, je me guide comme ça ? Ai-je croisé en étudiant le tarot le regard d’un archétype, enfui en moi, une sorte de mémoire antérieur à moi et qui a alors pris conscience de mon existence, souhaitant m’aider. Un peu comme dans le film fight club, où Tyler Durden est une soupersonnalité du narrateur. M’intéresser aux dieux a-t’il fait qu’ils m’ont guidé et qu’ils sont à l’origine des synchronicités. Je ne sais plus. Travailler les symboles, le tarot, est-ce que ça agit sur le cerveau comme si on prenait des drogues. L’intellect chez moi semble toujours le plus fort et au lieu de vivre tout ça avec gratitude, j’analyse et je rationalise.

    Comme d’hab, très plaisant à lire et ça fait réfléchir. Et ça m’éclaire.

    Bon dimanche

  2. La question de « guider » ou pas est toujours extrêmement relative 🙂 C’est un rôle en soi (qui peut prendre de multiples formes, noms, etc), mais tout le monde n’a pas nécessairement l’envie ou le besoin de s’investir à ce degré. Mais est-il nécessaire d’avoir cette posture, cette activité, pour guider ? C’est plus « conséquent » (en termes de temps et activités) d’avoir un rôle particulier, mais n’importe qui peut guider, volontairement ou involontairement, un autre. En partageant un vécu, une expérience, par synchronicité (et tu le sais si bien 😉 ) etc. L’échange est fondamental.

    Concernant ta démarche, tes idées, l’évolution (les changements, les doutes) est plus ou moins rapide selon les gens et même les jours / semaines / mois / années pour une même personne. C’est « pareil » pour tout le monde je pense 🙂 Accepte-le, prends le temps, comme tu le fais souvent. Il s’agit d’être bien avec toi-même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s