Le mois des Morts

Tous les ans, il se vérifie, depuis ma jeunesse. Et depuis certains déclencheurs spirituels sur mon chemin, en 2011, toujours un peu plus chaque année. Bien qu’il ne soit pas toujours marqué du sceau du Silence comme les années précédents (2013, 2012), la tonalité demeure, égale à elle-même, tous les ans.

Le mois de novembre, à cheval sur les quelques jours qui précédent et qui marquent l’ouverte de « Samhain », et jusqu’aux premiers jours de décembre au moins, voit se rassembler les Morts. Le voile est plus fin, mais les énergies sont plus agitées également. Les esprits troublés peuvent revenir, et ceux qui sont entre la vie et la mort peuvent être emportés par la Chasse Sauvage à ce moment-là. Je suis constamment étonnée de l’intensité que cela peut prendre, et des humeurs qui remontent par la Porte grande ouverte. Les Morts ont besoin qu’on s’occupe d’eux parfois. Eux aussi ont des émotions non-digérées, des tristesses, des chagrins, des colères… Cette période est également extrêmement poignante et mélancolique. Les murmures se font un peu plus que murmures, les esprits quand ils peuvent se regroupent, s’entre-aident, mais cela n’est pas toujours possible. Mes veilleuses sont allumées tout le mois, et « ma porte » est souvent sollicitée. Il suffit de pas grand chose. J’entends les chants, et je réponds. Je les sens passer, se demander, je réponds à leurs interrogations, et ils reprennent leur chemin. Et aussi con que je puisse me sentir, dans ma petite pièce, avec mes activités mondaines et mes propres doutes, avec une absence totale de maîtrise de technique vocale ou autre, je sens bien que quand il y a un fil qui passe, un flux, que je l’attrape, et que je chante pour le suivre, ceux qui sont pas très loin et qui sont blessés se rapprochent et se roulent en boule. Un peu comme des chats. Je chante, et ils se mettent à la lisière, ils écoutent, et ça leur fait du bien. Ils ont parfois soif et faim, mais ce que je leur offre le plus souvent, ce sont ces chants.

Le mois de novembre est cruel et difficile. N’oubliez pas les morts si vous pouvez, une coupe de lait à table ou au coin d’une fenêtre, au pied d’un arbre, à un carrefour. Une part de gâteau, une pomme coupée, du raisin, de la confiture… Ou une lumière à la fenêtre de nuit, une musique apaisante, votre présence.

Publicités

5 réflexions sur “Le mois des Morts

  1. Vincent dit :

    J’aime beaucoup Valiel !

    Je suivais ta chaîne vidéo depuis un moment, mais c’est au mois de novembre 2012 , lors de la voix du silence, que je suis venu sur ton blog. Un point attire mon attention : Quand tu parles de chanter, c’est une image ou tu fredonnes vraiment ?

  2. Non non, je parle bien de chanter au sens propre. 😉

  3. Vincent dit :

    Oui, le truc c’est que je t’imagine très bien chanter et il y a pour ça une raison très précise pour moi.

    Cet été, j’ai fait une séquence dans le printemps créateur, où un texte de toi, de ce post http://monetoileinterieure.wordpress.com/, est chanté.

    En fait, à chaque fois que je revisionne la vidéo depuis, pour la continuer, je t’entends chanter « Voici donc venu le temps, malgré la date, tardive, de ce début juillet, de commencer mon Printemps créateur. Si si, il n’est temps seulement aujourd’hui en ayant senti la brise se lever, j’ai étendu mes ailes pour être transportée et aller vers d’autres horizons. C’est un « saut quantique » comme dirait l’autre, et un saut potentiellement créatif à l’état pur ; c’est une pulsion de vie. Alors, allons-y. »

    Je me rappelle quand j’ai fait cette séquence et pour moi, tout est lié au hasard. Je ne me rappelle pas m’être dit « Tiens Valiel m’a dit qu’elle fredonnait parfois, je vais donc faire chanter son texte ». Je ne me rappelle pas l’avoir lu sur ton blog, dans un autre post.

    Ça peut te paraître bête, capillotracté. La seule chose troublante pour moi dans ton post, c’est l’allussion au chant. ça me fait un drôle d’effet d’avoir lu ça.

    Aussi, pour être factuel, je viens de mettre en ligne une courte séquence qui finit par la chanson justement.

  4. Décidément, tu me fascines toujours autant. Ta vie intérieure est riche. C’est très étonnant cette histoire (ma mémoire étant ce qu’elle est, je ne me rappelle pas de cette histoire de fredonnement). Et la vidéo est très belle je trouve. Merci du partage !

  5. Vincent dit :

    Merci beaucoup pour ton message Valiel.

    Je viens de voir une vidéo où George Colleuil dit « Toute souffrance est de la créativité bloquée ». Cela me parle et je crois que tu l’as compris toi depuis très longtemps. Quand les cartes sont venues à moi, j’étais bloqué, isolé de ma créativité. Ton projet de printemps créateur, finalement, il m’a rendu ma créativité, je crois. Mais c’est différent aujourd’hui. J’ai toujours étudié les symboles, et au fond, certains archétypes (la tour de Babel, le langage, la déesse mère avec son double visage) étaient le moteur de ma créativité. Mais l’étude de ces petits morceaux de cartons colorés, automatiquement en moi, a créé des passerelles, vers les cultures du monde, vers l’histoire, vers les différents panthéons, vers les religions, vers la philosophie, vers la psychologie, vers la nature et la matière, vers la spiritualité, vers les livres, vers l’autre monde, vers les anciens, vers l’univers et sa beauté, vers les minéraux, l’art, le monde animal, le langage, vers ce qui nous relit tous et pourtant nous sépare. Pour moi, c’est inattendu, ça n’était pas recherché. Tout ça est relié et gravite en un centre, qui est peut-être le tarot. Tout existait avant, sauf les cartes, mais je le perçois si différemment maintenant et il ne semble pas y avoir de retour en arrière possible.

    La semaine dernière a été importante. Elle m’a conscientisé sur le fait que je bloquais tout au lieu de laisser aller et de profiter. Tes deux posts ont joué un rôle très important alors (le premier a été le grain, le second l’eau pour faire germer ce grain). Je reviens donc à la source, l’étude des 22 arcanes, qui sont le coeur, l’âme du tarot. J’ai beaucoup à apprendre d’eux et des ponts qu’ils sont vers l’ensemble des cultures, connaissances et dieux du monde. Donc, merci beaucoup à toi Valiel pour ton précieux partage, qui guide et nous débloque. Très bonne semaine à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s