Review de l’Enchanted Lenormand !

Alors ça, j’ai mis en pause les 3 autres reviews que j’avais prévu pour mettre celle-ci en premier. Un ENORME coup de coeur que je voulais absolument partager. Ca va me prendre du temps mais promis je vais vous rédiger aussi une review écrite. Pour ceux qui n’aiment pas les vidéos, pensez à faire comme s’il s’agissait de la radio ou d’un mp3, lancez la vidéo et écoutez là plutôt en faisant autre chose.

(edit : bon ben finalement j’ai écrit la review du même coup)

Auteur : Caitlin Matthews
Illustratrice : Virginia Lee
Editeur : Watkins publishing
Année : octobre 2013
Coffret : livre de 160 pages + (très!) grand poster pour les grands tableaux + 37 cartes + 2 cartes
Prix : un peu moins de 14 euros (comparer sur les différents sites de référence)

BREAKING NEWS ! Petite Lumière m’informe que ce jeu sortira en français aux éditions Trédaniel au mois de Novembre !

Photos ? On en trouve plein en ligne déjà ! Je vous renvoie au blog de l’artiste qui en a de superbes, et autant lui rendre grâce ! La Sibylle en avait aussi posté une série sympa.

En bref : Je dirai le top 3 des meilleures sorties de la rentrée !!! J’ A-D-O-R-E !

  • Des illustrations dessinées avec une « patte » très marquée
  • Un univers très approfondi sur les contes de fée (d’où « enchanted)
  • Des cartes d’une taille idéale, taille « poker » (tiennent dans la paume)
  • Des cartes avec un fini glacé, qui met en valeur je dois l’admettre même si d’habitude je n’aime pas
  • Cartes souples mais pas trop fines
  • Alternative devenue habituelle dans les Lenormands : deux hommes et deux femmes. Mais! Avec une spécificité qui peut faire sourire…. deux caucasiens et deux métis…
  • Une 37e carte non traditionnelle : « the Diviner » (la voyante)
  • Une adaptation de deux cartes : le 11, habituellement le fouet, est devenue un balais (justifié à la page correspondante du livret) ; la 36 finale, la croix pour représenter entre autre le fardeau, est ici « the Trial », c’est à dire l’épreuve. Deux adaptations qui se justifient très bien par l’auteur et s’intègrent aussi à la dynamique du conte.
  • Et justement, les Matthews sont des spécialistes de la littérature… anglaise, arthurienne, celtique, des mythes, et AUSSI du conte de fée ! Et du « story-telling » (avaient sorti il y a longtemps une grande série de jeux de cartes pour inventer des histoires). L’univers en est imprégné, Matthews se lie à merveille à la spécificité verbale du Lenormand. Magique.
  • Un livre d’enfer !!! TOUT y est, c’est un tour de force. Toutes les informations de base minimales y sont données, sur tous les sujets, et pas plus ! Ainsi, vous obtenez clés en mains énormément d’outils et se lancer dans l’apprentissage. En 160 pages, record inégalable.
  • Des informations sur la pratique quotidienne, les paires, les triples en ligne, les triples avec focus sur le milieu, les triples avec focus sur la fin, le 3×3, le grand tableau, le tirage quotidien, deux excellents exercices en plus pour le tirage quotidien et même en tirage, des exercices spécifiques au « diviner », comment aborder un jeu au départ avec le significateur, les symboliques de la cartomancie traditionnelle, la numérologie, les bilans, les mots clés, les associations courantes, comment tourner une bonne question, etc etc etc !!! TOUT y est je vous dis ! C’est facile à lire, agréable à lire, juste génial…. Bref, excellent aussi pour les purs débutants. Hallucinant.
  • Et EN PLUS, une bonne qualité ! Un papier agréable, des couleurs pour les illustrations et les tirages ! Et une disposition très claire (avec aussi une architecture / structure bien étudiée)

Vos questions 

La Sibylle : « J’ai lu une critique d’une femme très mécontente sur la qualité du carton des lames, elle disait qu’après les avoir utilisées une dizaine de fois elles étaient déjà abîmées, qu’en penses-tu? »

Oui effectivement. J’ai mentionné à un moment donné que je les avais déjà abîmé à la première utilisation, donc oui, je crois que c’est une interrogation réelle. La « patine » (film brillant) n’est pas de la super cam, et je crois qu’on peut vraiment « marquer » les cartes très facilement = rayer, érafler, etc.

Review en vidéo :

Publicités

14 réflexions sur “Review de l’Enchanted Lenormand !

  1. Laouenan dit :

    Aaaargh je bave devant le jeu.

    Je pense que la grosse boîte c’est une marque de fabrique. Et que cela aussi permet de ranger les cartes dans une bibliothèque dans la rangées Matthews’ Tarot and other oracles… 😀 Je trouve cela sympa mais j’ai toujours un peu peur que ça finisse par abîmer les cartes… Bref… tu vas me dire : « Ouais mais bon les cartes sont faites pour s’user, donc… »

  2. Rhhhhaaaaa! Mais quand je vois ça, mais je comprend celles qui se mettent à collectionner les decks. Ne pas craquer…Ne pas craquer…

  3. owly hyena dit :

    Miss, tu m’as convaincue et du coup je l’ai commandé, surtout pour le bouquin en fait, même si les cartes restent assez sympa (mais ce ne sont pas elles qui m’intéressent le plus ici, donc).

    Bravo pour tes reviews videos aussi, qui bien que spontannées (il me semble) sont toujours fournies, argumentées et captivantes. ❤

  4. Etant donné que tu as dû chercher seule plein de ressources depuis le temps, j’espère que tu ne seras pas déçue 🙂 Moi j’aime de toute façon avoir tout concentré à cet endroit, et comme y a des infos cartomantiques…

    Et! Merci beaucoup du compliment ^^’ (oui c’est spontané, au début j’avais tendance à « réviser » avant la vidéo, mais rapidement c’était devenu un frein)

  5. R.J dit :

    Un grand Merci pour ton excellente vidéo. Étrangement, j’aurais cru qu’un tel jeu aurait fait se multiplier les différentes vidéos et review en tout genre sur la toile mais je n’en ai trouvé aucune si ce n’est la tienne. Bizarre ! Tu as ce jeu depuis plus d’un mois, alors cette fameuse qualité des cartes ? Est ce correcte sur le long terme ou moyen comme certains le clament ?

    Le seul point qui me freine, c’est la modification de la dernière carte (la croix) J’ai un peu l’impression que ça a été édulcoré au passage. Sans compté que certaines associations religieuses (ex : Livre+Croix = bible, coran etc) tombent à l’eau.

    Merci à toi en tout cas 🙂 Au plaisir de te voir dans de nouvelles vidéo.

  6. Je confirme que les cartes sont fragiles malheureusement… Mais je remarque aussi que je ne suis pas une obsédée de la perfection des cartes (sauf la propreté, non aux traces de doigts gras T_T), je manipule, et si ça s’abîme tant pis (sauf pour les jeux rares et chers). Est-ce que ça joue du coup particulièrement sur ce jeu là ? est-ce que quelqu’un qui fait attention n’aura pas de souci ? Moi je suis vive, j’ai des ongles, ça peut arriver très vite d’abîmer une carte en fait…. Et je remarque en général que même les angles qui se décolorent si c’est trimballé ou autre. Donc je ne suis pas encore tout à fait tranchante sur la question.

    Pour un jeu grand commerce et si peu cher (13) je ne vais pas aller râler. Mais c’est vrai que comme le livre était de bonne facture, on aurait voulu la même chose des cartes.

    Ton interrogation sur la 36e lame me parle, car j’ai eu la même. Il est vrai qu’il me semble qu’on s’éloigne de tout le potentiel de la croix classique, cependant ça n’est pas « édulcoré ». L’auteur explique bien qu’il s’agit d’une grosse épreuve, dans les contes par exemple ça n’est jamais une partie de plaisir. Elle insiste plus sur une durée et un processus, mais c’est intéressant. A toi de voir, au pire tu peux toujours la lire comme une simple croix non ? 🙂

    PS : et oui, j’ai plein d’anglais qui m’ont contactée, déçus que ma vidéo soit en français ! Or si c’est arrivé (contrairement à d’habitude) c’est parce qu’apparemment peu de gens l’ont présenté…. moi qui était persuadée qu’il y aurait foule, tout comme toi (j’ai même eu un petit mot de Caitlin Matthews XD)

  7. R.J dit :

    Merci pour ton rapide retour. Comme toi je ne suis pas un maniaque de le perfection. Bon en réalité si je le suis pendant les 3 jours qui suivent un nouvel achat. C’est limite si je prendrais pas des gants chirurgicaux pour manier mon nouveau jeu. Puis avec le temps ça passe heureusement. Un jeu corné ou vieillit tout simplement c’est aussi un jeu chargé d’histoire et d’expérience. Je serais plus embêté par un effacement ou un décollement des dessins.

    Tu as parfaitement raison pour le prix, il est très abordable. On le trouve même à 8/9 euros sur Amazon Uk actuellement.
    Mais j’ai aussi et surtout en tête le prix de vente en France qui est de presque (scandaleusement) 30 euros. A ce prix là on est en droit de demander une qualité supérieure si en plus on rajoute l’erreur d’impression de la carte « Mont »… Et puis je pense qu’il aurait été plus profitable de fournir une Boite pour ranger les cartes (vu la fragilité) plutôt que ce gros box qui finira juste par prendre la poussière. Une boite à la Ciro Marchetti et son Lenormand Gildie. D’ailleurs tu comptes te procurer la nouvelle version et faire une review ? J’avoue que je bave un peu sur le spread reading cloth de Ciro Marchetti….

    En ce qui concerne la carte « Crossing » j’aime beaucoup ce qu’elle représente. Ce Phoenix qui ne se voit pas du premier coup d’oeil etc.. Disons que j’ai plus la sensation que la carte décrit une situation, certes pénible, mais temporaire et qui mènera dans tous les cas à une libération y compris physique parfois (la mort). J’ai du mal à l’associée à la tristesse de la croix, je la trouve presque « lumineuse » cette carte.

    La Croix traditionnelle me laisse plus à penser à une épreuve dans lequel on a plus d’espoir non pas parce que c’est le cas « effectivement » mais parce qu’on le voit ainsi (de manière erronée souvent). Une carte pour moi très noire je dois l’admettre et qui est très « mentale » et karmique.

    Mais d’autres cartes me font un effet inverse tel que la tour et le cercueil que je trouve plus « sombre » (surtout la tour) que traditionnellement. Il faudra alterner avec ça .

    Merci pour l’échange, je vais le commander de ce pas finalement.

  8. « Mais j’ai aussi et surtout en tête le prix de vente en France qui est de presque (scandaleusement) 30 euros. A ce prix là on est en droit de demander une qualité supérieure si en plus on rajoute l’erreur d’impression de la carte « Mont »…  »

    Oui effectivement, je trouve l’édition française de tarot en général hors de prix !!! J’en avais discuté avec quelques personnes sur facebook. Quand il y a la traduction, ça rajoute forcément un coût… mais comment on passe du simple au double voire plus ?? (13-26-30) Je ne comprends pas. Je ne savais pas qu’il y a avait une erreur sur la carte « mont » par contre…

    « Et puis je pense qu’il aurait été plus profitable de fournir une Boite pour ranger les cartes (vu la fragilité) plutôt que ce gros box qui finira juste par prendre la poussière. Une boite à la Ciro Marchetti et son Lenormand Gildie. D’ailleurs tu comptes te procurer la nouvelle version et faire une review ? J’avoue que je bave un peu sur le spread reading cloth de Ciro Marchetti…. »

    Alors de ce côté par contre je comprends mieux. Il y a encore des tonnes d’éditeurs qui fournissent des boîtes en carton souple qui s’écrasent toujours. C’est une pratique courante, donc souvent on s’y attend. Maintenant ça reste étonnant : beaucoup de maisons d’éditions fournissent des boîtes rigides, c’est tellement mieux, alors pourquoi tous ne le font pas ? Peut-être que ça évoluera….

    La boîte du Marchetti fait rêver effectivement, je l’ai précommandé les premiers jours d’octobre, mais il y a eu un souci, tout est décalé… j’hésite à annuler ma commande, je n’ai pas tout compris sur les références. Acheter de multiples Lenormand, à moins qu’ils soient magnifique, ne m’intéresse que très peu, car finalement les illustrations n’apportent rien vu que c’est le sens qui compte et qui est figé. J’essaie pour l’instant de ne prendre vraiment que les jeux qui me font fondre (étant donné que pour le tarot c’est une misère), donc le Marchetti ne sera que mon 4e.

    « En ce qui concerne la carte « Crossing » j’aime beaucoup ce qu’elle représente. Ce Phoenix qui ne se voit pas du premier coup d’oeil etc.. Disons que j’ai plus la sensation que la carte décrit une situation, certes pénible, mais temporaire et qui mènera dans tous les cas à une libération y compris physique parfois (la mort). J’ai du mal à l’associée à la tristesse de la croix, je la trouve presque « lumineuse » cette carte. »

    Etonnant tiens ton ressenti. Vois-tu, je la trouve très sombre moi cette carte. La passerelle vers la grosse montagne et plein de nuages pesants, ça ne me rassure pas du tout… (un petit côté Mordor ?)

    « La Croix traditionnelle me laisse plus à penser à une épreuve dans lequel on a plus d’espoir non pas parce que c’est le cas « effectivement » mais parce qu’on le voit ainsi (de manière erronée souvent). Une carte pour moi très noire je dois l’admettre et qui est très « mentale » et karmique. »

    Tout est une question du nuance, il faudrait peut-être que tu regardes à nouveau la carte. Le « Trial » dans l’Enchanted laisse entrevoir une issue, mais ça sera pourtant très compliqué comme traversée. Difficile d’en discuter à l’écrit.

    ‘Mais d’autres cartes me font un effet inverse tel que la tour et le cercueil que je trouve plus « sombre » (surtout la tour) que traditionnellement. Il faudra alterner avec ça. »

    Intéressant aussi, j’irai revoir ça 😉

  9. Hélène dit :

    Qu’est – ce qu’elle t’a dit Caitlin Mathews ?

  10. Hélène dit :

    Moi je suis d’accord avec RJ : la carte de « la croix » me fait plus peur que celle des « épreuves » parce qu’en effet il y a une issue visuelle alors que « porter sa croix » fait plus penser à la fatalité… idem pour les cartes du cercueil et de la tour qui m’inquiètent plus dans ce jeu là aussi mais la tour peut – être aussi perçue comme une « prison » (un isolement…) et le balai je trouve que ça fait moins peur que le fouet. Peut-être que l’on regarde trop les détails visuels au lieu de s’en tenir au ressenti c’est ça qui est dur dans les cartes je trouve (un dessin inquiétant et hop je m’inquiète !) Une fois on m’a dit qu’un jour une carte peut faire plus peur qu’un autre selon ce qu’elle veut nous dire…
    Et le nuage vous ne trouvez pas qu’il a une drôle de tête ? 🙂

  11. Bonjour Hélène.

    Le Lenormand ne se lit pas intuitivement, mais selon une grille de significations très précise. Pour cela que ça ne compte pas pour ce jeu normalement, on ne regarde pas les images dans le détail, on les lit comme symbole (la mode actuelle est à suggérer la lecture libre, notamment en encourageant les artistes plus ou moins bons, mais c’est récent). L’auteur étant la spécialiste qu’elle ait, elle a créé quelque chose qui se couvre le champ du Conte au sens noble, et donc les illustrations vont avec. Mais tout le travail sur le choix des symboles respecte la tradition Lenormand.

  12. Annie dit :

    J’ai ce jeu mais ne l’utilise jamais, la carte 36 m’en a complètement dégoutée. J’ai été très déçue quand je l’ai reçu surtout venant d’un auteur qui a écrit un livre super complet sur Lenormand et qui promouvoie surtout les jeux traditionnels. Une grosse erreur de sa part à mon avis.

  13. Bonjour Annie !

    Est-ce que tu pourrais expliquer un peu plus ce qui te dérange ? Ce jeu avait été annoncé dès le départ comme un jeu « fantaisiste », au sens original : C. Matthews est une grande spécialiste des contes, et c’était là l’axe principal de ce Lenormand. Difficile de s’attendre à un jeu « purement » traditionnel en ce sens. Malgré tout, tous les autres aspects sont respectés sur les cartes, ainsi que dans le livret.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s