Mois de Frigg 4, une rencontre un peu étrange

Je vais avoir du mal à figer en mois cette rencontre qui date un peu, et qui était très particulière…. Pour commencer, j’ai retrouvé ces vieilles notes dans mon journal :

« Au départ, malgré mon intense travail avec les runes, et mon amour pour la cosmogonie du nord, les Dieux étaient plus froids que la pierre, plus distants encore que les grandes figures égyptiennes. Je ne ressentais rien, je n’avais aucun contact. Une première étude du panthéon m’a simplement indiqué que les Dieux majeurs ne m’attiraient pas du tout (non non, ni Odin, no Thor etc), et plutôt quelques autres Dieux, dont Loki, et Frigg. C’était la seule qui me parlait vaguement…

Mais notre première vraie rencontre est arrivée fin Mai 2011. C’était vécu violemment bien qu’il n’y ait rien eu de la sorte. Mais c’était la puissance de la révélation qui m’a complètement clouée sur place. S’approcher : m’imbiber. …

D’abord la femme chaleureuse, l’amour filiale, la mère.

Puis le visage très froid, céleste, distant, la solitude, … »

Et effectivement, c’est intéressant de voir que le seul sentiment qui me reste je l’avais noté à l’époque la violence, et l’étrangeté. J’ai tenu à mettre ces notes aussi pour montrer que même si je passe (je suppose?) pour quelqu’un d’hyper connecté, et que oui je travaille avec moult Dieux et Déesses, j’ai aussi eu des difficultés, que tout ne roule pas tout seul. Lors du renouveau de ma pratique runique en 2007, avant même d’avoir tourné polythéiste dure (2009), j’ai frappé à la porte des dieux du nord très longtemps… en vain. Je n’ai reçu aucune réponse, j’en reparlais d’ailleurs sur mon forum sur le sujet il y a quelques mois : lorsqu’on étudie les runes, tout le monde nous bassine pour creuser du côté de la mythologie (j’approuve), mais aussi d’aller faire des offrandes à Odin, de travailler avec les Dieux etc. Ben non ! Oo En fait ça marche pas comme ça, moi jamais personne n’en a eu à faire que je fasse des offrandes ou pas, que je prie ou pas, etc. Niet. ET quand j’ai appelé : ôoooo grand moment de solitude dans l’univers ! L’écho de ma (douce?) voix perdu dans le lointain, et rien d’autre qui ne lui réponde. Bref.

Pourquoi je dis que ça a été violent ? Parce que ma rencontre avec Frigg a été complètement « hors norme » et déroutante. Je lisais peu à l’époque, de blogs anglais et autres. J’étais seule avec mon petit « UPG », et du coup, quand je l’ai sentie dans toute sa grandeur et que ça ne correspondait pas DU TOUT à ce que j’avais lu ailleurs, ben… j’ai eu le trouille. J’ai eu deux visages différents, mais bien complémentaires, et complexes. D’un côté, on nous parle de Frigg comme la boniche à tout faire et femme au foyer, finalement plutôt comme une déesse chiante et aigrie. De l’autre, on nous parle d’elle comme un sacré exemple à suivre, la maisonnée tout ça, ça peut être sympa. Et pourtant…. Je ne trouvais pas à l’époque. Or, un jour, c’est comme si le voile s’était levé. A mon grand dam, pour aucun autre Dieu du Nord lol, juste pour Frigg. Mais peu importe j’étais bien contente ! Seulement ce que j’ai vu m’a clouée sur place, et je ne comprenais rien, je ne savais pas encore me faire confiance à l’époque.

L’image que j’ai eu de Frigg ce jour là (et puis dans les semaines suivantes) c’était quelqu’un de vachement positif, une grande boule de chaleur qui « ondule », image que je me fais de la chaleur dégagée par des braises. C’était doux, ce n’était pas du tout la vieille femme qui vous court après avec un balais à la main parce que vous avez oublié d’enlever vos chaussures (même si elle peut être comme ça je crois). Non, j’ai vu derrière le visage de la femme au foyer habituel. J’ai vu la Mère, la mère de ses enfants, mais surtout en fait la Mère au sens large, de la maison, de la communauté. Car Fensalir c’est une sacrée ribambelle de peuple ! Et c’est comme la mère pour tout le monde… du moins j’ai eu un aperçu de ça. C’est elle qui est responsable de tout. Elle peut être chaleureuse, accueillante et bienveillante. Sauf que ça n’a pas duré longtemps. C’était comme une bulle, pour me montrer l’aspect sympa, loin de l’image d’une Déesse ennuyeuse, mais plutôt la profondeur des « sentiments » (énormes guillemets, là tout de suite je ne trouve pas d’autre mot). Et ensuite, je suis entrée dans une facette que je n’avais jamais lue jusqu’alors.

Ensuite je me suis retrouvée loin de tout. Loin du foyer (maison, pièce centrale), loin de l’âtre et sa chaleur, loin de l’activité… je me suis retrouvée seule, dans un grand vide. Tiens, maintenant que j’y pense, je crois que la première divinité qui m’a fait travailler avec le Vide Primordial c’est Frigg. J’ai ressorti une gigantesque énergie froide, et surtout le vide – une absence d’êtres, de « meubles », d’objets, de … tout. Et puis j’avais même du mal à distinguer quoique ce soit. Est-ce que c’était Frigg cette énergie là, ou autre chose ? J’avais fait le grand écart, on passait de la douce chaleur du feu à la glace. J’ai compris ensuite qu’il y avait deux énergies similaires : celle du vide, et celle de Frigg elle-même. J’ai nommé par la suite cet endroit (auquel j’avais voulu rendre hommage en créant un blog-blog avec ce nom, avant d’abandonner l’idée) « La Halle Céleste », parce que c’était ce qui s’approchait le plus de ce que j’ai vu et ressenti. On n’était plus dans la maison, et pourtant…. je n’en étais pas détachée non plus. Une extension sur un autre plan ? Y avait forcément un raccord…. mais je ne l’ai pas trouvé. Peut-être comme un sanctuaire astral, peut-être une porte cachée de Fensalir qui mène au Vide Primordial. En tout cas, c’était un endroit cosmique, un peu voûté, comme « construit » malgré tout (mais la matière de l’espace donne cette impression avec sa densité), sombre (paysage de nuit?) et glaçant. Et là…. je sentais un lieu hors du temps (et presque de l’espace, au sens de l’espace / plan commun), où peut-être tout était possible. Probablement que les énergies que j’avais représentées dans mon mandala étaient plutôt liées à cet endroit-là. Et c’est là que je vis / sentis Frigg. Parfois elle était complètement dématérialisée, mais son énergie remplissait le lieu, parfois elle était là. Et c’est là que je la voyais filer.

C’est pour cela que le premier tout petit article que j’avais écrit, j’avais choisi de parler du filage. Car c’était ça que j’avais vu, à cet endroit, et qui faisait le lien entre la maison et la halle céleste. Aussi parce qu’il m’avait semblé que finalement, on n’oubliait toujours cet aspect immatériel du filage de Frigg : le filage du wyrd, et des âmes. Elle m’a parlé de mon 3e oeil et de voyance. Elle m’a rappelée que souvent quand je m’ouvre c’est ce genre d’endroit que je vois, que je passe souvent par le vide comme lieu « médian » et recevoir des informations de voyance. Elle m’a parlé d’apprendre à contrôler tout ceci… et de l’ingratitude et de la dureté de la tâche. Elle était seule ici, ignorée, oubliée, isolée en tout cas. Un aspect pas vraiment joyeux ni chaleureux, que tout le monde préfère laisser de côté. Et que oui, la voyance, déchiffrer le wyrd (la « Spakona » dans la culture nordique), c’était plutôt pas marrant…

Le reste demeurera des mes grimoires. Mais voici pour un aperçu d’une rencontre pas comme les autres, déroutantes et pas super joyeuse…

Publicités

4 réflexions sur “Mois de Frigg 4, une rencontre un peu étrange

  1. Yavanna dit :

    Chaleur du foyer et vide froid… Comme une dynamique d’un pôle à l’autre, cela me fait penser à Brigit, même si le côté « mère » est moins présent. En tout cas, rien que de te lire, cela m’a bien fait ressentir des choses, et presque un regret qu’elle n’appartienne pas à mon « panthéon officiel ». (surtout une fileuse des âmes, tu penses bien !) Merci…

  2. Vincent dit :

    Merci pour ce partage Valiel. C’est très bien écrit. J’hésite, mais j’ai envie de te dire que même si je ne connaissais pas Frigg, tu décris parfaitement une partie de l’archétype qui m’anime depuis toujours. Ton mandala m’avait déjà intrigué. Il m’avait fait penser à un écran d’un vieux projet de 2004 à 2007. ça aussi m’y a fait penser « J’ai eu deux visages différents, mais bien complémentaires, et complexes… ».

  3. Yavanna : je suis ravie si cette découverte te parle 😉 Et je vois bien le point qui te titille particulièrement, on se comprend ^^

    Vincent : c’est très intéressant comme témoignage. Peut-être une piste à creuser 😉

  4. Allegro dit :

    Je trouve ça hyper intéressant. Mon premier contact « officiel » avec le panthéon Nordique s’est passé par le biais de Frigg… Enfin je crois. J’ai juste aperçu dans un rêve un livre que j’ai ouvert, une illustration dedans s’est mise à bouger (comme dans Harry Potter lol), et elle montrait une femme assise en train de filer. C’était une quenouille l’instrument il me semble. Et le plus marquant c’est l’impression que ça m’a fait… J’étais comme envoûtée mais en même temps j’avais peur, et j’ai fermé le livre parce que je ne voulais plus voir ça. Alors que ce n’était qu’une femme en train de filer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s