Découverte d’un nouvel oracle – Oracle de cristal

Exemples de tirage.

*****

J’aime être encore ouverte pour me  laisser surprendre par des jeux qui autrefois auraient été balayés d’un revers de main. Grace à un ami j’ai pu découvrir un nouveau jeu sur la thématique des cristaux, bien que cela soit plus visuel que thématique. Dans tous les cas je constate deux choses : l’esthétique ici est très réussie, et c’est ça qui me déçoit d’habitude, et finalement, je trouve que les oracles (leur création) demeurent aussi un travail d’auteur. Mais assez parlé, voici l’exemple que j’ai trouvé ici :

Le Désir

Sens et valeur

Sans désir, est-il possible de vivre ? Certains diront non. Surtout les occidentaux, sans hésitation. Alors que d’autres, plus orientalistes diront oui, qu’il faut tendre à évacuer tous désirs.

Le désir se conjugue plutôt avec l’avoir, j’ai le désir de, rarement avec l’être, je suis désirant de. On peut saisir le fait qu’il se rapporte souvent à une idée de possessivité. Le désir alors peut enfermer dans une obsession si l’on s’identifie trop à ce que l’on convoite. Le désir humain prend racine dans ton centre de vie, ton entre-jambe et te pousse à vouloir. Vis ton plaisir, cela est bon, cela est bien. Tu te sens vivant, vibrant. Tu passes à l’acte ou simplement tu te laisse traverser par cette vibration, tu t’en remplis.

Le désir est souvent lié au sentiment amoureux; je désire donc j’aime. Tu peux aussi désirer sans vouloir que cela devienne une histoire, sans vouloir te lier. Le désir est en toi, le désir est pour toi, tu es libre de l’accomplir en partage, de le vivre pour toi. Apprend à te gorger de désir, apprends à jouir de son frisson, de son éphémère beauté. Il révèlera tes aspirations intérieures sans nécessairement conquérir ou obtenir. Tu peux vivre en étant désirant. Il n’y a plus de quête. Tu es détaché, tu n’es plus soumis à une manière de répondre à ce qui est suscité, tu choisis sans occulter ton désir.

Tu discernes et affines, tu deviens conscient de ce qui motive ton désir.

Parole Intime

Je suis en toi le désir de ton corps pour ton âme, de ton être pour l’autre, de ton âme pour Dieu, de ton corps pour le corps autre. Le désir, né du manque, de ce qui te manque. Tu ne m’as pas compris et tu es devenue le besoin. Besoin de l’autre pour être entier, de Dieu pour être heureux. Et le besoin te ronge car rien ne répond jamais comme tu veux. Alors tu es revenu à toi, dans l’autosuffisance et tu t’es refermé dans le besoin de rien, de personne, ni de Dieu ni de ses anges. Et pourtant entre ce manque en toi et ce trop plein de toi demeure, étincelant comme une braise qui ne s’éteint jamais ; le désir. Le désir d’aller vers, de rencontrer, de découvrir. Le désir d’une autre peau, de caresser l’étrangeté de vivre, de s’en émerveiller. Le désir aux aguets.

Ecouter le pas de dieu qui se faufile dans tous les petits gestes quotidiens d’aimer. Le désir d’être là, en soi et ouvert à l’autre. Le désir que je suis en toi alors ne nait pas du manque, ni de la quête toujours insatisfaite. Il vient de l’émerveillement d’aimer comme on marche sur des braises quand on croit s’y bruler et que le miracle est là, de notre corps si léger, si confiant qu’il brûle du dedans sans cramer du dehors. C’est cela le désir que je suis en tes multiples corps, pour aimer infiniment, le désir qui t’illumine au dedans.

Pour que de l’intérieur, tu rencontres l’intérieur de l’autre, l’intérieur du divin, la douce peau, celle qui n’a aucune mémoire de souffrance, la nouvelle née. Ainsi mon désir en toi, parce que tu es prêt, prête à marcher dans la beauté du désir comme en un champs rouge, incendiés de coquelicots, éphémère splendeur. Toi qui sais que ni l’autre, ni dieu, n’a rien a t’offrir que tu ne possèdes déjà, si ce n’est la joie profonde de danser ensemble sur les pétales scintillantes. La chaleur éprouvée dans le corps à cœur.

Au ras des pâquerettes

Le désir est l’énergie de vie en ton corps, le mouvement, le frisson, l’incendie, la peau subtile du sentir au dedans. Apprends à aimer l’écouter divaguer, rougir en ton corps, ne l’occulte pas, n’en deviens pas esclave.

EDIT : un autre essai ce matin, je ne pouvais pas m’empêcher de le poster en dédicace à deux personnes qui se reconnaîtront 😉

L’Offrande

Sens et valeur

A travers toi, la vie se donne à elle même. Observe le processus qui permet d’accéder au lâcher prise, au non-retenir, à laisser aller, circuler. Fais-le tien. Sois à l’image de la vie. Avec l’intention de participer sans mettre ton vouloir pour obtenir, avoir, avoir un retour, posséder. Dans ta relation au divin, tu es souvent en demande pour valoriser ta vie, pour aller mieux. Le « demande et tu recevras » sonne à tes oreilles, parole biblique qui a traversé les ages pour éprouver ta confiance, ta foi. L’offrande est don. Elle se situe dans un contexte plus large que la demande qui est souvent personnelle. Là il s’agit par l’offrande d’être dans la certitude que ce que tu offres répond avec justesse à ce qui a été demandé. L’offrande participe au principe de libre échange. Tu reconnais que la vie offre le meilleur à chacun de façon sûre et déterminée.. Et toi, tu as saisi ce fonctionnement. C’est l’amour qui ne demande rien qui œuvre en toi.

Tu coopères et reçois la plénitude. La vie te nourrit de cet élan du cœur, tu prends part au processus. L’offrande est en étroite relation avec la gratitude, une manière de remercier la vie qui te le rend, c’est l’abondance ! Dans cette association intime, offrande-gratitude, tu retrouves ton corps temple et tu y déposes la vie. Cet état ouvre un autre champ de conscience qui élève les vibrations de tes corps subtiles et tu deviens temple rayonnant, illuminé, illuminant. Le don de soi est l’offrande que tu peux faire, avec une intention sincère. La vie alors te prend, parce que c’est le moment. Tu t’offres en présent car tu es un cadeau.

Tu as reconnu ta valeur et tu y mets ta valeur ajoutée. Tu touches le plaisir, la joie de ne rien retenir, de basculer comme ces cathares éblouis dans le feu de l’intelligence de vie et non dans celui de la sainte inquisition. Tu n’as plus de question, tu es devenu la réponse.

Parole Intime

Je suis l’offrande, ce que la vie t’offre et ce que tu offres à la vie. Je te suis donc toute abondance. Quand tout est donné sans retenue, sans avarice, sans calcul : le don de soi, si divin. Tout ce que tu as peur de perdre, tu le reçois lorsque tu l’offres. Le petit trésor que tu tiens en ton poing serré, lorsque je te dis de le lâcher, tu le serres d’autant plus fort. Si tu ouvres le poing, il tombe et tu le perds. Si tu retournes la main, que tu déplies les doigts, il demeure lové au creux de ta paume ; une offrande. Ainsi, je suis à travers toi le geste de donner qui est le contraire du geste de perdre. Même si ce que tu offres ne t’appartient plus. Mais cela ne t’a-t-il jamais appartenu ?

L’offrande, le don de ce que tu es de plus sacré, de plus modeste aussi. Le don de toi, à dieu, à l’autre, horizontal, vertical. Nul besoin de chercher à te parfaire pour devenir meilleur et ainsi offrir un plus beau cadeau. Tel que tu es, le divin te reçois en son temple. Une flamme y brille pour toi, le plus petit de toi. N’oublies jamais cela. C’est le divin qui te rend riche s’il le veut. Toi, tu t’avances vers lui, pauvre de tout, le seul vrai trésor, c’est toi. Il n’y aura jamais rien d’autre à offrir, à donner en partage, seulement toi.

C’est le divin qui te comble, te pare, t’illumine, si tu oses être nu devant lui. Dépouillé de tout ce qui n’est pas toi, de tout ce qui n’est pas ton amour de lui qui luit dans ton amour de tous ces petits riens du tout que tu vis chaque instant. Si chers à ton cœur. Et lui t’accueille, toi le presque rien qui lui est si tout. Il n’y a plus à grandir, à guérir, à t’améliorer. Accepte-toi tel qu’il te voit et offre cela. Alors abonde en ton cœur l’or pur de son amour de toi. Il s’offre à toi, tel qu’il est il se donne. Pure offrande de lumière à ton être. Tu es prêt à cela. D’offrande à offrande, la bénédiction d’une mise en partage, abondante !

Au ras des pâquerettes

Avec des amis proches, organise une soirée cercle, un moment entre vous pour offrir ce que vous êtes dans l’instant. Exprimez chacun votre tour ce qui bouge en vous en ce moment, écoutez sans interrompre chacun votre tour la parole de l’autre. Soyez au plus près de vous, osez livrer même et surtout ce qui est touché-touchant. Cet instant est sacré, un espace d’offrande aux autres, à la divine présence qui créé le cercle, l’espace sacré d’écoute et de non-jugement.

Publicités

6 réflexions sur “Découverte d’un nouvel oracle – Oracle de cristal

  1. Vincent dit :

    Magnifique !

  2. owly hyena dit :

    Ah oui, il a l’air merveilleux et très profond, parfait pour méditer 🙂 !

  3. J’avoue que je suis assez bluffée.

  4. Vincent dit :

    Merci pour le partage Valiel. J’ai souvent vu cet oracle en librairie. Le nombre de cartes a fait que j’ai hésité. J’aime le cristal de quartz. Je l’utilise pour un travail de méditation (sa fraîcheur m’apaise). J’ai eu ce matin la carte de l’ouverture : le texte m’a bien parlé. L’image s’est incrustée en moi. J’ai regardé d’autres images depuis (belles couleurs, équilibre et harmonie). J’y retrouve des sensations que j’ai uniquement avec mes pierres et cristaux d’habitude, pas avec mes cartes (fraîcheur, douceur, connexion à la nature, calment). Dès qu’il recroise ma route, je n’hésiterai plus 😉

  5. Avelliana dit :

    hum, surprenant et pertinent… il me plaît bien cet oracle… dont je viens d’aller faire un tirage en ligne pour le fun, et qui m’a vraiment surprise… 🙂

  6. […] Avec ce tag, vous pourrez trouver des exemples de lames et de textes sur mon blog. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s