Le troisième Cercle

Difficile de beaucoup épiloguer sur les cartes des mondes.

Elles sont des portes en fait, et la signification est toujours claire. Elles indiquent un voyage à faire, une direction à prendre, un état… Quand j’ai tiré cette carte, j’ai vu que mon chemin progressait de plus en plus profond. C’est à la fois la représentation telle quelle, et aussi une invitation à descendre. Pour trouver mes réponses je dois chercher plus profond en moi, et dans mon chemin spirituel, je descends toujours plus dans le Monde d’en Bas. Les guides sombres, les ancêtres, les morts…. Mais dans mon contexte, cette carte indiquait clairement le chemin de l’âme, où chercher dans mon intériorité.

Questions des internautes et copains

Je ne suis malheureusement pratiquement plus disponible sur le net, je ne lis plus beaucoup, je cours partout, et je fais seulement de la maintenance sur les forums (même si le système WP de planification permet d’alimenter le blog). Participer au Liebster Award qui a beaucoup été mentionné récemment ne me sera pas possible, car je n’ai pas le temps de m’interroger sur 11 choses sur moi, créer 11 questions, faire moult liens, trouver 6 personnes… et probablement je n’arriverais pas à répondre à 22 questions qui m’ont été posées. En tout cas pas maintenant.

Mais comme c’est sympathoche, et que c’est les copines qui m’ont pointée du doigt, je vais tenter au moins cet échange avec vous. Le concours on s’en fiche. De plus, il me semble que j’avais écrit une fois quelque part que j’étais toujours ouverte pour répondre aux questions des lecteurs… alors c’est parti.

Les questions de Wote :

1°) Qu’est-ce que vous prenez au petit-déjeuner ?

Malheureusement pour l’instant pas grand chose, ça a toujours été mon point faible. Jamais vraiment faim le matin, et je n’ai toujours pas eu la forme de le réformer.  Donc pour l’instant, deux tartines de pain + un chouille de beurre + confiture.

2°) Quel a été l’élément déclencheur (s’il y en a eu un) qui vous a mis sur votre voie?

J’en ai parlé à bien des endroits quand je suis arrivée sur le net ésotérique. Le déclencheur a été le réveil de ma lignée maternelle et de mes capacités à mes 11 ans. Et je ne dis pas ça pour faire bien ou parce que ça fait fantasmer les autres. C’est juste un fait, moi c’est arrivé comme ça. Cette année là je me suis réveillée, et il m’arrivait « des choses ». Je lisais les pensées des autres, j’avais des visions parfaites, des intuitions foudroyantes… de plus en plus fort et souvent. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait, j’ai voulu savoir, et surtout vivre avec. (Nota : ça n’est pas resté aussi puissant qu’à mes débuts évidemment, mais quand ça s’ouvre, ça prend des proportions énormes)

3°) Que faites-vous un jour de pluie ?

Ce n’est malheureusement pas la pluie qui décide, mais mon emploi du temps ! Je peux rester enfermer à bosser, je peux regarder une série ou un film, je peux sortir me balader, … selon ce que j’ai à faire ou envie de faire.

4°) Avez-vous des animaux de compagnie ? Si oui, ont-ils une place dans votre pratique ?

Pas dans mon appartement, mais nous avons un chat (une) chez mes parents. Aucune place dans ma pratique… juste de l’amour.

5°) Vous êtes plutôt plantes ou cailloux ? … ou autre chose ?

Hmm, une question difficile pour moi. ^^ Dans quel sens tu prends cette alternative ? Pourquoi seulement plantes ou pierres ?Je ne suis pas outil, et pas vraiment plantes ou cailloux non plus. Et puisque je ne comprends pas bien ta question, je ne sais pas vraiment quoi répondre… Comme tu me fréquentes sur le forum de Plumes et de Crocs, tu sais que je travaille beaucoup avec les esprits animaux…. mais j’ai l’impression d’être à côté. Je développe des relations spéciales à certains alliés minéraux ou végétaux. Ca n’est pas mon truc, je me contente d’avoir de bonnes relations avec certains.

6°) Quelle est votre saison préférée ? Pourquoi ? ( Attention, dissertation en 3 pages recto verso! )

Hummm, encore une fois, c’est un peu biaisé comme question. J’aurais tendance à dire l’hiver et l’automne, car j’aime les couleurs, la pluie, et puis ensuite le froid… mais en fait j’adore aussi le printemps qui est ma saison de naissance. La réponse est la même que pour les fêtes sacrées : ce qu’il faut c’est du mouvement. Si on n’avait qu’une saison, on n’apprécierait pas autant. C’est la roue qui fait la richesse. Le seul bémol c’est l’été, car j’ai du mal avec la chaleur.

7°) Qu’est-ce qui peut vous rendre bêtement heureuse ? ( avec sourire idiot et tout ^-^ )

Les animaux ? C’est la première chose qui m’est venue à l’esprit. Avec préférence pour deux : observer des petits oiseaux, ou regarder des chats (ou observer mes copines les micro souris dans le métro, chut!). Le ronron, les miaulements, les caresses…. ça me rend gaga ^^’  Mais il y a d’autres choses j’en suis sûre. Voir deux personnes faire preuve de civilité à l’ancienne dans le métro, en aider une autre, ça peut aussi produire un grand effet (faire assoir une femme enceinte ou une personne âgée, aider un aveugle perdu…)

8°) Quelle oeuvre ( film, livre, conte, peinture, jeu vidéo… ) vous a le plus bouleversé/marqué ? ( tututut, il y en a forcément une ! )

Wow, ça c’est dur…

A ceci dit, récemment il y en a un. Je m’étais arrêtée sur film, j’avais pas vu le choix, et je vais être obligée d’en donner plusieurs. Parmi les oeuvres qui ont changé ma vie : Tolkien of course (Pullman n’est pas loin derrière!). Mais surtout un jeu vidéo récemment : Journey.

9°) Dans la même veine, y a-t-il un lieu qui résonne en vous, qui fait bouger vos entrailles et murmure à vos oreilles « Bon retour à la maison » ?

Oh que oui, plusieurs même. En fait j’ai développé ds relations très fortes sur mes lieux de vie, à cause de mes pratiques. Donc :

  1. Quand je rentre chez mes parents, où j’ai passé la majeure partie de ma vie, c’est un énorme flot de sensations et de souvenirs. Le fait de connaître par coeur le relief, de traverser la ville et les champs, mon bosquet, la forêt…
  2.   Notre maison de vacances au bord de la mer, j’y suis allée tous les étés (au moins!) depuis ma naissance (ma mère a su qu’elle était enceinte de moi là-bas d’ailleurs). L’odeur des pins selon les saisons, la texture du sol, les plantes du jardin et sa configuration, les routes dans la pinède, la mer, la mer, la mer, la baie ensablée que je connais par coeur, le petit port…. Tout le département me fait vibrer. Et j’ai aussi un autre lieu très petit, très particulier, qui résonne en moi comme un appel, c’est le pèlerinage annuel, une ville perchée à flanc de roche sur la mer. Mystique.
  3. Aussi étrange que ça ait été pour moi quand je me suis rendue compte, surtout que ça fait pas longtemps (2 ans à peine), j’ai développé ce même lien avec mon quartier parisien. A cause des travaux intenses et réguliers je pense. Ca me dit « coucou » partout où je passe…
  4.  Celui-ci je n’en suis pas sûre, j’ose à peine le formuler… mais je crois que j’ai ressenti un alignement très important quand je suis allée au Québec, chut !

10°) Préférez-vous célébrer seule ou en groupe ? ( si vous avez déjà tester l’un et l’autre )

Plutôt seule, par habitude, et aussi à cause de certaines mauvaises expériences. Mais j’ai essayé de m’ouvrir et de trouver de bonnes personnes pour tester en groupe, et j’ai bien vu que ça peut être extraordinairement riche (et parfois plus facile qu’en solitaire en fait!). Donc je pense que c’est quelque chose que je dois explorer plus avant…. maintenant mon chemin est profondément solitaire.

11°) Croyez-vous en la Destinée ? ( avec thèse, antithèse, synthèse siouplait! :P )

Ouch, celle-là je peux pas T_T Une question qui me torture l’esprit. Je pense que rien n’est figé… et en même temps je sais qu’il y a des tas d’influences. La vision que je commence à adopter et qui me correspond est celle du Nord : le wyrd. Tout est une toile de points reliés, mais chaque point est mobile. Nous sommes donc en permanence influencé par le passé, par des gens liés à nous, et en même temps nos choix modifient l’ensemble, de la même façon que les événements le modifient, ainsi que les choix des autres gens… rien n’est figé. Je ne sais pas si ça fait sens.

Les questions de Waldatura :

– Qu’évoque pour toi la mort ?

Je me suis un peu pris la tête ici 😉 Je me suis demandée si « évoquer » voulait dire « être » (et donc une définition) ou si tu voulais justement parler d’autres choses, comme les symboles etc. Ma réponse risque d’être floue, voire à côté ^^’

Aujourd’hui, je vois la mort comme une belle chose. Ca définit à la fois toute ma spiritualité mais aussi mon esthétique. La mort est naturelle et simple. Elle est ce qu’il y a de plus sacré, et se trouve pourtant au coeur même de la vie. C’est pur.

– Si tu n’avais qu’un seul souhait pour cette année ?

Un seul souhait pour 2013 ? Hmmmm…. me trouver.

– Avoir des principes, est-ce vieillot ou indispensable ?

Indispensable, mes aïeux ! 😉 Question piège néanmoins, car tout le monde n’a pas les mêmes principes… mais bon.

– Maison ou appartement ?

En ce moment (appartement), ou pour l’avenir ?

– Une peur que tu juges stupide

Tiens tiens…. va falloir réfléchir un peu… mais là ce qui me vient, c’est la peur de ce qu’on ne connaît pas par ignorance (et j’ai en tête l’exemple des religions).

– Caléidoscope ou jumelles ?

Ouuuuhhhh dure question ! 😛 J’aurais eu tendance à dire jumelle, car je souhaite toujours mieux voir… notamment observer les animaux en pleine nature ❤ Mais en réalité, ce qui me correspond c’est le caléidoscope, parfaitement d’ailleurs ! Pour tellement trop de raisons…

– La spiritualité a t-elle un sens pour toi ?

Euh… j’ai rigolé en lisant cette phrase, peut-être que j’ai mal compris ? Evidemment que ça a du sens, puisque je définis la spiritualité comme quête de sens.

– Un goût que tu détestes

AUCUNE hésitation : la suze XD

– Penses-tu être ouverte d’esprit mais au final un peu hypocrite quand même ? Et l’un ne vas t-il pas sans l’autre ?

Euh… tu veux dire que se prétendre ouvert d’esprit est une hypocrisie ? Je me considère ouverte, mais je sais très bien que l’inconnu peut me dérouter, et que je dois lutter moi-même contre certains préjugés.

– L’aube ou le crépuscule ?

Ah la question trop dure !!!! XD Elle m’a longtemps hantée lol. Je ne suis pas du matin en fait, donc je n’ai jamais pu voir le jour se lever…. enfin, sauf en hiver quand le soleil se lève plus tard. Honnêtement je ne saurais pas choisir. Le crépuscule me correspond sûrement mieux de tempérament, mais pour moi c’est vraiment deux moments complètement parallèle qui représentent la même chose.

– Quelque chose que tu aurais voulu dire à quelqu’un mais tu n’en as pas eu le courage ou l’occasion.

Hmmmm….. va falloir se creuser les méninges.

Les questions de Caitling :

1. Vous êtes plutôt du matin ou du soir ?
2. Votre tic de langage le plus fréquent ?
3. Votre livre fétiche ?
4. Le film le plus nul que vous ayez vu ?
5. Si vous deviez n’emporter qu’un objet sur une île déserte, ce serait quoi ?
6. Une phobie ?
7. La personne que vous admirez le plus ?
8. Si vous deviez vous réincarner en animal, lequel choisiriez-vous ?
9. Avez-vous déjà triché (à l’école ou plus tard) ?
10. L’endroit que vous aimez le plus ?
11. Vous croisez une fée qui vous accorde 3 souhaits, que demandez-vous ?

Les questions de Salquaria

1. Votre plat préféré ?
2. Une chanson que vous appréciez en ce moment ?
3. La chose que vous vous dites quand quelque chose vous irrite ?
4. Une couleur qui vous représente ?
5. La date de votre anniversaire ?
6. Le prénom que vous auriez aimé porter ?
7. Votre promenade préférée ?
8. Un lieu que vous éviteriez à tout prix si vous le pouvez ?
9. Plutôt pâtes ou frites ?
10. Le meilleur film que vous ayez vu ?
11. Votre signe du zodiaque ?

A venir donc, mais quand… On verra ! 😉

La notion d’appel

Je remercie Péma pour avoir jeté un pavé dans la mare, et contre toute attente, je me suis sentie « piquée » pour écrire un petit morceau ici. Je vous conseille de lire d’abord son article, surtout que je vais en dériver pour exprimer d’autres idées qui me sont venues en lisant le sien.

En fait la question d’un appel spirituel est particulièrement dense. Il y a plein de petites idées ici et là qu’il faudrait défricher, et je vais balancer ici des pistes, quitte à ce que ça soit très schématique. Mais en gros, c’est un mythe : le terme est inadéquat, et les conceptions qu’on s’en fait aussi.

Il y a de nombreux types d’Appel, et pas qu’un seul :

  • Si vous êtes une personne spirituelle, que vous cherchez à développer une relation à une transcendance, à la nature, au sacré…. Vous pouvez considérer que c’est déjà un appel. Vous êtes déjà « éveillés ». Pas au sens « vous êtes la frange supérieure de l’humanité qui va nous guider vers la prochaine ère » (connerie New Age en vue), mais tout simplement au sens plein et matériel : vous vous êtes réveillés à votre propre sensibilité. Vous sentez des choses immatérielles, ou vous sentez une attirance pour d’autres questions, d’autres paradigmes.
  • Il y a bien des gens qui sont choisis par des entités (dieux, esprits), qui ont une marque particulière sur leur chemin et leur vie. Oui, ça fait d’eux des êtres « à part », mais ça n’est qu’une catégorie de plus, de la même façon qu’ils seront blancs, noirs, grands, petits… Et ça n’est pas soudain comme un éclair, un matin on passe d’un athéisme pur à une croyance en Dieu, ou devenir en une seconde un dévot de la Déesse alors qu’on était chrétien…
  • Il n’y a pas que des gens élus. Nous sommes tous là, et nous pouvons tous faire nos choix. Sari soulèvent un point très important : l’action. Il faut travailler, et de la même façon que les élus ne se sont pas révélés en un jour, ils étaient probablement déjà engagé sur une voie, les autres aussi, tout le monde cherche. Cherchez ce qui vous fait vibrer, et suivez le. J’aime sa notion « d’appel du coeur ». Comme une passion profonde.
  • D’ailleurs il y en a forcément d’autres, des catégories, des définitions.

Personne n’a donc besoin d’être Appelé d’une façon spéciale pour être et vivre. Nous le sommes tous en fait, chacun à notre façon. On peut penser que certains auront une foi et des alliés plus « puissants » (je dirais plutôt plus efficaces) parce qu’ils ont été appelés au sens le plus commun (celui du centre, l’élection). Mais ça n’empêchera personne d’autre de marcher dans une voie si elle lui plaît et si les divinités répondent.

Il est important de noter aussi que tout le monde ne sait pas lire les signes, tout le monde n’entend pas les dieux… Comment faire alors ? Et bien on revient au problème de la définition : vous saisissez un appel plutôt que de le recevoir. Vous pouvez choisir, et avancer de façon volontaire. Le problème vient pour moi de confusions et de préjugés sur la tension réceptivité, passivité / action.

  • D’une part, tout le monde doit faire son boulot, la spiritualité n’est pas être assis sur un rocher et attendre. Même dans les formes les plus épurées de spiritualité qui n’impliquent pas de divinités etc… il y a une recherche. Intellectuelle, émotionnelle, etc. Il s’agit de se connaître (« connais-toi toi-même », et oui!), de trouver ce qui résonne en nous, ce qui nous correspond, et donc de chercher des voies. Ce qui ne correspond pas on le retire, ce qui nous correspond on le garde.
  • D’autre part, dans le paganisme, il y a un culte de la réceptivité et des facultés extra-sensorielles… mais ça veut dire quoi, ceux qui n’en ont pas sont condamnés à ne jamais pouvoir rien faire ? Ben non, ils font ce que bon leur chante ! ^^ Si on ne ressent pas les Dieux, ça ne pose pas de souci. Aux dernières nouvelles, à moins d’être amputé ça n’empêche personne de rendre un culte, de dresser un autel, de faire des offrandes, si c’est ce qu’il souhaite et ce qui lui parle. Ni à quelqu’un de se dire que si le chamanisme résonne avec lui, il va aller fouiller dans cette direction. Et s’il n’a pas entendu l’esprit du loup lui dire… Ben, on s’en fiche !

J’aime la conclusion de Péma aussi, qui rejoint quelques idées soulevées sur un autre blog, et un gros débat actuel sur la sphère anglophone : tout ça manque franchement de liberté et d’assurance. Chercher à faire comme autrui, pourquoi faire ? Chercher à être légitime… pourquoi faire, pour qui ? Soyez vous, et seulement pour vous.

EDIT : pour les courageux qui veulent explorer la question encore un peu plus avant, un autre point de vue sur la question qui me rejoint totalement.

Tarot du Graal, quelques mots

Je crois que ma meilleure surprise tarot du moment, et des 8 derniers mois (avec le Tarot of Vampyre), c’est le Tarot du Graal.

Je l’explore… et je n’ai jamais terminé. Soit, je n’en suis qu’au début diront certains, mais ça n’empêche pas que certains jeux révèlent immédiatement le contenu de leur essence, on peut les circonscrire après quelques temps. Là… je suis fascinée, il m’impressionne, par sa profondeur et peut-être surtout son efficacité. C’est drôle que ça ne soit pas les jeux qui me ressemblent qui soient aussi puissants dans les faits. Je les choisis par curiosité, ou pour certains moments très à part dans mon chemin ou ma pratique, comme des « annexes »… et finalement ils se révèlent cruciaux. De outils fondamentaux.

Le tarot de Matthews et de l’illustrateur est impressionnant : hyper pointu en fait ! La signification classique des lames est intégrée de façon très marquée, et pourtant, le binôme a ajouté tout une couche de signification gnostique / templière…. présent dans l’histoire racontée et dans l’illustration. Malgré tout, les lames se prêtent aussi à des lectures très intuitives.

A mon grand dam, cela confirme ma critique persistante de Lisa Hunt : ses jeux ne sont vraiment pas assez fouillés et profonds… car finalement, mon Ghosts and Spirits me plaît, et correspond à certains travaux avec mes guides, mais il reste sur le bord de la route côté utilisation et tirages. Incomparable avec la profondeur et la puissance de ces deux là. Autant au niveau des illustrations ça patauge, ça se répète (de jeu en jeu j’entends), mais aussi au niveau de la (ou l’absence de) profondeur de la structure tarot. C’est une artiste, mais franchement côté tarot je la trouve en retard… Elle s’est améliorée sur son dernier jeu, mais malgré tout, ça pèche par rapport à d’autres.

La Dame de la Lune et des Etoiles

Une carte bien étrange.

Elle est forte, elle rayonne d’énergie. Mais elle me procure des sentiments contradictoires : un mélange de chaud et de froid, des rayons glaçants…. j’ai toujours quelque chose de particulier et personnel avec les étoiles, la lune aussi parfois, mais là je me sens presque « agressée ». Et le livret décrit une « femme » peu engageante, impitoyable en tout cas. Quand je me retrouve face à cette carte, j’ai l’impression en fait d’être face aux énergies intransigeantes de l’univers, du cosmos. Elles sont là, et elles influencent nos vies… de la même façon elles sont représentées par les arcanes majeures du tarot. Mais ici je me sens toute petite, comme un pion.

Mais que peut m’apporter cette carte ? Ce visage du « divin » ? Car je suppose évidemment que malgré ma gêne, elle peut m’apprendre quelque chose…

Le livret me parle d’équilibre des forces. C’est une femme couronnée… une position que je vois encore comme « centrale » : au centre d’un cercle d’énergie, au centre du cosmos, au centre de sphères entrecoupées, … une sorte de pilier et d’émetteur-canalisateur. Je devrais sûrement emprunter de la force à cette Dame des Etoiles pour remplir mon rôle d’Entre Monde.