Review L’Oracle Celtique

Auteur : John Matthews
Illustrateurs : Graham Baker Smith, Jim Pilston, Sarah Young
Editions : Guy Trédaniel
Traducteur : Bernard Dubant
Coffret : livre couleur 215 pages + 40 cartes

Nom original : Apparemment il était nommé autrefois « the shaman pack », beaucoup plus explicite ! Avant d’être appelé « the celtic oracle ». Il existe donc une version antérieure du jeu (qui était bien plus belle…) : Aeclectic

Voir les cartes : Sur Aecletic –  (je vais essayer de prendre des photos car je n’en ai trouvé aucune sur le net)

Mes Photos : 1 à 4 5 à 13 (motionneurs) – 14 à 16 (cercles mondes) – 17 à 20 (éléments) – … (en cours)

Vidéo review :

Publicités

6 réflexions sur “Review L’Oracle Celtique

  1. laviscountess dit :

    Merci beaucoup, très intéressant.
    Je l’ai acheté dans une librairie discount sur un coup de coeur mais je ne suis pas allé très loin avec, étant quand même plus que débutante.
    Je vais suivre avec intéret tout ce que tu aura à nous dire dessus.

  2. Un premier article est prévu pour dans une petite semaine, j’espère qu’il te plaira 🙂

  3. […] découvert ce jeu via une review de Valiel il y a quelque temps maintenant. Je n’y avais pas prêté trop attention car tout ce qui […]

  4. Vincent dit :

    Merci beaucoup pour la review Valiel, c’est le jeu qu’il me fallait en ce moment et ta vidéo, très claire, me l’a confirmé (« explorer les mondes intérieurs » et non un oracle uniquement, car il existe un jeu + récent, avec presque le même titre, réalisé par la femme de Matthews. Ce n’est pas une nouvelle version de celui que tu présentes, alors qu’amazone prêtant le contraire).

    C’est pour approfondir un travail commencé lundi dernier, avec l’oracle des chamans du même auteur (qui traînait dans mes placards depuis + d’un an), dans le même esprit; explorer les mondes intérieurs.

    Il y a eu un lien très fort, avec la vidéo que je prépare pour le printemps créateur; et l’oracle des chamans lundi. Dimanche soir, ma créativité s’est effondrait subitement, j’ai comme perdu l’accès à mon monde intérieur, à mes guides. L’oracle des chamans m’a permis de me reconnecter lundi. Mais l’oracle des chamans n’est pas suffisant. Le lien fort avec le jeu des chamans, c’est que dans la vidéo du printemps créateur, mon guide, touche ma main, ce que les autres guides/esprits ne souhaitent pas, effrayés par l’inconnu/le respect des règles du monde intermédiaire/les conséquences. Ça a boosté ma créativité, ça m’avait débloqué, mais dimanche soir, le lien a été rompu avec tous les guides, pourtant en totale harmonie après le contact, nous n’avions plus d’énergie pour conclure la mythologie. Mais dans l’oracle des chamans, surprise. L’auteur propose de sortir la carte du guide, de mettre sa paume de main dessus et de placer son autre main sur l’empreinte d’une main sur un poster du jeu.

    « Le voyage est symbolisé par l’image de l’empreinte de la main. Celle-ci figure la présence de créatures humaines et de créatures spirituelles qui circulent entre notre monde et celui de nos ancêtres. Touvher l’image de l’empreinte de la main humaine avec sa propre main, c’est rencontrer l’Esprit par-delà le temps ».

    Le lien perdu dimanche soir, toucher la main de son guide est donc réapparu physiquement, avec un outil indiqué par synchronicité par mes alliés il y a plus d’un an, que j’ai jamais su utiliser. Mais c’est très instable. J’ai eu beaucoup de synchronicités depuis, avec les Matthews.

    Voici la courte séquence où mon guide touche ma main, dans ma vidéo, au grand dam des autres guides, mais la suite du film a recréé l’harmonie en ces trois sous-personnalités, puisqu’on finit par tous se donner la main ( mais c’est cette séquence finale où j’ai perdu l’énergie créatrice, je suis même tombé malade, angine, pour enfoncer le clou) .

    Depuis le visionnage de la semaine dernière, j’étais dans le dilemme de prendre ta version présentée ou la nouvelle version. Le dilemme a pris fin ce matin, quand, comme par magie, je découvre une vidéo asmr de mon amie Amandine, sur le jeu de la femme de Matthews, qui n’a rien à voir. Et dans cette vidéo, Amandine dit mon nom, Vincent Smile. Bouleversant de suivre une review et d’entendre son nom.

    Bref, merci pour la review.

    Vidéo ASMR d’Amandine sur l’oracle qui met fin à mon hésitation.

    Bise et bonne journée Valiel.

    Profite.

    Vincent

  5. Effectivement, je possède ce jeu aussi, et il n’a RIEN à voir ! Heureusement que tu as pu trouver ton chemin.

  6. Vincent dit :

    J’ai commandé l’oracle celtique en express. Je l’ai et je l’aime. Je me rapproche donc du panthéon celtique et l’univers chamanique, ceux que je boude depuis toujours. Les images sont plus faciles pour moi que l’oracle des chamans, où c’est des peintures de grotte, pas assez figuratives pour moi. Là, j’accède aux images des cartes, aux couleurs.

    C’est pour m’aider visiblement à développer ma créativité, connecter avec des forces du passé, retrouver cette énergie, disponible en nous, notre force cachée, pour ralentir le temps, que le conflit seul peu révélé dans certaines personnalités, de nature + féminine que masculine (la force féminine est en dormance parfois) qui ne savent l’exprimer au quotidien, pour la souveraineté, pour jouir de notre libre arbitre, sans nuire à quiconque. Le clash intérieur d’une femme qui se bat pour donner la vie, en plein hiver, faire renaître le soleil, pour provoquer un printemps intérieur, pour que l’être s’accomplisse dans le monde, qu’il découvre sa puissance sur le monde de la matière, comme une femme qui accouche et découvre le pouvoir de vie créateur qu’elle possède dans son ventre et toute la puissance qu’elle a en elle, pour encaisser la souffrance, utilise pour avoir la force ultime de créer, porter, donner et de libérer la vie. Le pouvoir de cette femme, ces multiples visages, depuis toujours, est en dormance dans les cryptes, les cavernes, les sources cachées sous la terre, l’antre. Elle attend, elle rejaillit dans la douleur un bref laps de temps, pour guider la communauté humaine vers l’évolution, pour guider l’individu vers la libération et ensuite, pendant des siècles, elle disparaît à nouveau, elle retourne dans son antre. On n’en entend plus parler de la femme. Elle laisse ses enfants expérimenter leurs vies, les laissant progresser par eux-mêmes. Elle donne la vie, elle la protège, mais ne contrôlent pas ses enfants. Elle, toujours, elle veille dans les profondeurs de la terre, pendant longtemps, oubliant sa force d’accouchement, sa douleur. Mais son inconscient le sait, il se prépare à nouveau, pour un nouveau printemps, prêt à ressurgir le moment venu, pour à gouverner et guider ses filles et fils dans leur lutte pour offrir la vie éternelle au monde de l’inconscient, qu’elle gouverne depuis l’aube des temps.

    Peut-être que ma libération dans ce monde sera comme un accouchement. Ça sera ce qu’on appelle un point de bascule. Je découvrirai ma force intérieure, je ferai ce que je rêve, un grand débroussaillage, et tout refleurira, j’aurai la force pour que ça marche. Puis je redeviendrai cet homme calme et serein, souriant et introverti. La force de vie sera repartie dans son antre. Je serai moi-même, heureux pour une nouvelle décennie, m’accomplissant, oubliant l’aute monde, si épanouie dans le monde ordinaire.

    Je la retrouverai parfois, elle, dans mes petites créations artistiques. Mais il me sera impossible de me rappeler qui elle est. Je l’aurai à nouveau oublié, pour la laisser se reposer, au fond des mondes intérieurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s