30 Day Tarot Challenge

J’ai trouvé très rapidement sur la toile, en trouvant qu’Helja avait un tumblr, cette idée sympathique : 30 jours pour parler du tarot. Sauf que dans mon cas je vais tricher 😛 Je posterai un seul article, à mon rythme, qui sera édité et republié. Et… ça sera en français ! J’essaie, je vous assure, j’essaie…

1. What introduced you to/got you involved in Tarot?

Cela remonte à bien loin, mais je crois qu’en fait la réponse est TOUTE simple. La capacité qui a toujours été la plus développée chez moi c’est la Vision. Et parmi toutes celles qui ont éclos un peu, c’était pareil. Il apparaît tout de suite évident quand ça se déclenche qu’on va chercher des moyens pour  l’ « activer », pour creuser. Et comme dans l’imaginaire collectif vision = voyante = cartes, j’ai fait comme tout le monde avec mon âge jeune et innocent, et je suis allée chercher un paquet de cartes. J’ai d’abord saisi un jeu de 32, et puis j’ai trouvé un « vrai » tarot (Marseilles) dans une bibliothèque à la maison.

Néanmoins, j’ai tout laissé de côté pendant bien longtemps avant d’y revenir, car ce n’était pas du tout le médium le plus efficace pour moi au départ.

2. What was your first deck and why/how did you get it?

Alors ça c’est une question difficile…. avant le tarot il y a eu le 32. Le premier jeu de tarot que j’ai manipulé était évidemment un tarot de Marseilles… en fait un grand classique que j’avais trouvé chez mes parents. Mais le premier tarot que je me sois appropriée je ne sais pas. J’avais acheté le « Fantastical Creatures » de Lisa Hunt, mais je méditais seulement avec, je n’ai jamais réussi à intégrer ses énergies et à tirer. Je l’ai laissé dans un coin jusqu’à m’en séparer. J’ai eu un meilleur rapport avec les oracles en fait, et je crois…. que le premier jeu avec lequel j’ai vraiment tiré fut le « tarot » (oracle!) celtique des arbres.

EDIT : après recherches dans mes archives, mon premier jeu personnel fut le « Tarot celtique des arbres », et j’ai encore un récit des péripéties pour l’acheter.

3. Do you have more than one deck that you use, and, if so, do you have a favorite? If not, why do you like the deck you have chosen?

Oui, j’ai plus d’un jeu que j’utilise, sinon je n’en aurais pas gardé autant. Je revends / troque ce qui ne me sert pas du tout. Donc bien qu’actuellement il y ait des jeux que je ne touche plus… (et je les garde pour ma prochaine phase correspondant à ces énergies) je tire avec beaucoup d’entre eux, alternativement, selon le type de demande personnelle, selon la personne pour qui je tire, selon les Esprits que je veux contacter…

Je suis dans une grande phase d’expansion et d’étude, et je suis vraiment amoureuse de mes jeux, c’est très difficile d’avoir un favoris, techniquement si je les prends c’est qu’ils sont tous des favoris. Mais actuellement, j’ai vraiment eu des rapports excellents avec le Ghosts and Spirits Tarot (Lisa Hunt), le Daniloff (Major Arcanas 2010), le Vampyre Tarot, et le Tarot Arthurien des Matthews, et probablement aussi le tarot du Seigneur des Anneaux. Dans un genre et un but bien différent, je suis également très satisfaite des cartes de Sylvie Petitpas.

Maintenant ça change vraiment des moments. Je vis avec mes jeux, ils résonnent avec moi. Selon les périodes c’est une symbiose parfaite qui se crée, un dialogue d’une limpidité foudroyante. Donc à chacune de ses périodes je suis « amoureuse » du ou des jeux en question. J’ai eu une phase où les oracles de Cheryl Harnish était un prolongement de moi-même.

4. How long have you been reading the Tarot?

Hm…. mes premières lectures au collège, je ne sais plus exactement quelle année ça doit pouvoir se retrouver. Mais j’ai tellement vite arrêté, c’était plus des tests. Donc concrètement, j’ai dû reprendre le tarot sérieusement en…. 2007, 2008 ? Dur de se rappeler tellement je me suis plongée dedans et comme ça m’est devenu naturel.

EDIT : après recherches…. autour de mai 2007.

5. When and where did you give your first reading?

Alors là… quelle question ! La lecture pour soi ou la lecture pour quelqu’un ? Pour quelqu’un impossible de me rappeler… pour moi c’était… entre 2000 et 2003 ?

6. What was the first spread you learned?

En fait il y a « triche » lol, car je n’ai pas commencé par le tarot, je tirais les runes et les osselets… donc j’avais déjà une souplesse de « création » de tirage au pif sur le moment, ou de trucs déjà appris dont je ne me rappelle pas les « dates ». A mon avis, le tout premier tirage sur lequel on tombe TOUS, c’est 3 carte/runes : passé, présent, avenir.

7. What is your favorite card (both in terms of the deck’s artwork and divinatory meaning)?

Le Fou, dont la symbolique me paraît la plus dense. Mais aussi la plus personnelle par rapport à mon cheminement. Avec la mort, mais dont la symbolique est plus simple et jamais assez exploitée à mon goût (donc c’est plus pour la recherche de LA réinterprétation qui va me bluffer).

8. Which card do you dread pulling the most?

J’ai presque buggé en lisant la question : aucune ! Cette idée est vraiment étrange pour moi. Je n’ai peur d’aucune carte, dans aucun tirage. La question qu’on pose qui fait la différence. Et si je demande, que j’interroge mes cartes, c’est que je veux savoir et je n’ai plus peur. Cette question me semble emprunte de tous les fantasmes et clichés sur la voyance (comme la méconnaissance de la carte « mort »).

9. What card do you pull the most often? Why do you think that is the case?

Pfffiioouuuu ! Alors-là, aucune idée. En fait comme je prête attention particulièrement à chaque jeu, chaque carte et sa réinterprétation plus qu’à la lame classique… Ca dépend aussi tellement des périodes. Je ne tiens pas de tableau statistique sur ce genre de choses lol. Et puis ça dépend des jeux aussi, là cette question porterait plus sur le tarot et les lames. C’est trop vaste comme question.

10. What card best represents you/your personality (or, is most often pulled to represent you in a spread)?

Aucune idée ! Je ne prends pas de cartes pour me représenter quand je tire. Et je ne sais pas si une carte représenterait bien mes énergies… Ca dépend des moments. Longtemps c’était l’Etoile. Puis mes énergies se sont légèrement modifiées pour passer à la Lune…. et aujourd’hui par contre je suis bien plus le Fou. Mais je ne me suis pas vraiment posée la question, ça demanderait de bien tout étudier, sur chaque jeu etc.

11. What spread to you use most often/prefer and why?

Alors j’essaie de changer autant que possible, d’adapter à ma question. Mais en terme de fréquence, en fait c’est le tirage 1 ou 3 cartes, pour le jour, la semaine etc, pour montrer ce que je dois apprendre, quelles sont les énergies à venir. Après selon mes problèmes j’en fais des tas d’autres… plus ciblés.

12. Have you ever created your own spread? If so, how effective is it? (Feel free to show the spread.)

Evidemment ! En fait c’est le plus jouissif de faire sa cuisine pour trouver un tirage adapté… dans un sens je me sens toujours un peu « bête » car je n’invente vraiment rien, on adapte des tas de possibilités qu’on a lues. Et généralement, quand on « invente » le tirage, c’est pour cibler au plus près de la question, et donc il est nécessairement plus efficace. J’ai pas mal de variantes sur les tirages à 5 cartes notamment.

13. Is there a card that continuously stumps you when it is drawn? Why do you believe this to be so?

A priori non. Pas une carte en particulier. C’est toujours l’ensemble d’un tirage qui va poser problème quand on manque de recul. Je n’ai pas de cartes récalcitrante spécialement.

14. For what purposes do you usually use the Tarot (self-reflection, guidance, advice, recreation, communing with spirits/dead, communication with deity, other)?

Communication avec les Dieux, communication avec mes alliés, tirage spirituel (questions précises, éclaircissement de certaines énergies), tirage pour autrui, tirage plus quotidien….

15. How much emphasis do you put on the text-book meanings for cards, and how much stress do you place on the “feeling” you get from cards through their artwork/symbolism/etc. (aka reading intuitively)? Do you do both, or one or the other?

Selon les jeux j’ai plus ou moins « besoin » du livre, si le support n’est pas loquace, ou que je le connais encore moins bien… mais je choisis mes jeux précisément pour qu’ils soient très intuitifs et que je puisse me fier d’abord à mon ressenti. Mais je complète toujours l’approche, afin d’avoir les plus larges perspectives possibles, et aussi parce que le jeu a été conçu dans un système.

16. Do you ever use the Major Arcana without the Minor Arcana or vise verse?

Seulement les jeux qui ne présentent que les majeures, sinon j’utilise toujours TOUT, ça me paraît fondamental.

17. Do you do readings using reversals? Why or why not?

Au feeling ! Parfois oui, parfois non. J’en tiens compte dans le message, mais parfois je sens aussi que ça n’est pas important. Certains jeux par contre ça peut tout modifier. Donc il faut adapter selon chaque tirage et chaque jeu.

18. Do you feel a “connection” to your cards?

Alors oui… de multiple façons. C’est fondamental pour moi. Déjà il y a le fait que quand je tire, je trouve ça nécessaire de me connecter aux cartes.

19. Do you feel/think the cards “think” or have their own consciousness? What do you believe makes the cards “tick?” (Is it magic/outside influences or all in the mind?)

La plupart du temps je dialogue avec mes alliés en fait, donc je suis passée du « les cartes parlent » quand je ne savais pas les entendre à « mes alliés me parlent à travers les cartes ». Il arrive néanmoins qu’un jeu résonne de la force énergétique mise en place par son auteur, et que j’interagisse avec cette force-là. Il y a des jeux ensuite qui fusionnent avec l’utilisateur, en tout cas c’est mon cas. Certains jeux sont devenus des prolongements qui me répondent à la perfection. Ce sont les cartes elles mêmes qui véhiculent un message, qui prennent « vie » par l’énergie fournie par l’hôte (moi), ou par d’autres forces (esprits). Elles peuvent être soit un conduit d’autres forces, soit vraiment devenir animées par la force extérieure.

20. Do you read for yourself and/or for others? Why or why not?

La plupart du temps c’est uniquement pour moi. Mais je tire aussi pour les amies, parfois des gens que je ne connais pas via la sphère virtuelle. Des gens qui ont besoin de réponses sur leur cheminement, ou des praticiens comme moi qui ont besoin de vérifier (double check) ce qu’ils ont vu / vécu / appris.

21. How do you feel when you do readings?
22. Do you charge money (or other ways of compensation) for your readings/services?
23. What question do you most often ask the deck (or, ask on behalf of another)?
24. How accurate do you believe your readings are (or, do they accurately convey messages from spirits/deity)?
25. What was the most dramatic/meaningful reading you ever did? (Not necessarily the most accurate.)
26. Have you ever regretted a particular reading, either for yourself or another?
27. Do you have a special time and/or place that you use your Tarot? If so, do you reserve the deck specifically for that purpose?
28. Does anyone you know not agree with your Tarot practices?
29. Do you have a Tarot mentor? Who are they (in relation to you) and how do they inspire you?
30. Do you practice any other forms of divination? If so, what is it, and do you use them alongside the Tarot as to gain more information and insight or as something separate entirely?

BONUS: If you could create one card to add to your deck, what would it be called and what would the card’s meaning be?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s