Nouveau jeu, une série d’études ?

Voici un jeu dont je rêvais depuis plusieurs mois, quand ma soeur m’en a parlé car elle l’avait trouvé très peu cher dans une boutique de sa ville. Je ne connaissais pas, j’ai regardé sur internet, et j’ai passé ma commande. Je l’attendais impatiemment pour Yule… Je fais partie des gens qui ne rejettent pas complètement la chrétienté, ou en tout cas ses figures. J’ai toujours ressenti des choses très intenses, j’ai eu tôt une communication « directe » avec Marie et Jésus… J’ai plusieurs fois cru que j’allais rejeter toute ma vie et devenir nonne mystique au fin fond d’une abbaye. Mais c’est une autre histoire XD

En tout cas, j’ai ressenti le besoin et l’envie d’avoir dans ma bibliothèque un jeu qui soit à tendance chrétienne. Autant pour mes énergies quand elles s’y accordent, et aussi pour répondre à certaines questions, ou répondre aux besoins des personnes pour qui je peux tirer.

Je ferais une review quand j’aurais un moment, mais je crois que je vais commencer une série de quelque chose que je n’ai jamais fait. Finalement je tire toujours les cartes pour une raison x ou y, quitte à demander simplement une leçon ou un conseil. Jamais je n’étudie pour l’étude. Mais en ce moment, comme j’en ai discuté avec les copines sur facebook, je n’arrive plus à tirer moi. Je suis dans une période creuse, et bien que ça me perturbe et me déplaise, il faut faire avec. Alors j’ai décidé d’essayer de procéder à un cycle d’étude : tous les jours (si possible!) tirer une carte ou deux, et les regarder. Les étudier. Sans question. Il serait sympa si je pouvais poster un peu le résultat ici, mais ça me paraît ambitieux.

En tout cas, voilà une petite photo de couv du jeu. J’en ferais de meilleures plus tard.

Nouveau recueil dévotionnel !

Voici une nouvelle parution du groupe Neos Alexandria, un recueil dévotionnel, pour Hermès !! Je suis évidemment ravie, ça doit se voir, car c’est un Dieu dont finalement on ne parle pas beaucoup, et qui est pourtant tellement complexe !

He is the Messenger of the Gods and the Keeper of the Flocks, the Luck-Bringer and the Trickster, the Protector of the Home and the Guardian of the Road and all who travel it. Hermes is a diverse God of many names, talents, and masks.

Il est pour l’instant seulement disponible sur Createspace (du genre lulu) mais il devrait être dispo via Amazon d’ici un mois.

Table of Contents
Cover Art: “Hermes Diptych” by Audrey Frank Anastasi
Frontispiece: “Hermes” by K.S. Roy
Introduction by K.S. Roy
Guardian of the Road by K.S. Roy
To Hermes Enodios by Jennifer Lawrence
Hermes Among Us by Amanda Sioux Blake
Hymn to Hermes by Solongo Dulaan
In Honor of Hermes by Galina Krasskova
I Sing of Hermes by Michael Routery
Hidden Acrostic by Jason Ross Inczauskis
Hymn to Hermes I by Rebecca Buchanan
The Guide by D.L. Wood
Heliotrope Hedgerow by Christa A. Bergerson
Prayer to Hermes by Sarenth Odinsson
Hymn to Hermes II by Rebecca Buchanan
For Hermes by Ariana Dawnhawk
To Hermes by Amanda Sioux Blake
Summoning Hermes Betwixt the Night by Christa A. Bergerson
Hermes at the Gate by Jennifer Lawrence
Hymn to Hermes III by Rebecca Buchanan
“Hermes Angelos” by D.L. Wood
Prayers to Hermes by D.L. Wood
Neos Hermes, The Great Translator by P. Sufenas Virius Lupus
To Hermes at the Crossroads of Earth and Sky by Ariana Dawnhawk
Hymn to Hermes IV by Rebecca Buchanan
The Naming by Melia Suez
Dionysus & Hermes by P. Sufenas Virius Lupus
Hermes Kriophoros by K.S. Roy
A Kriophoria Ritual for Groups by Amanda Sioux Blake
Hymn to Hermes V by Rebecca Buchanan
“Hermes Psychopompos” by D.L. Wood
Hermes’ Temple by D.L. Wood
115th avenue off-ramp Denver 4 April 10:33 pm by Rebecca Buchanan
Westwards by Hélio Pires
Hymn to Hermes & Hekate by Rebecca Buchanan
Hermekate’s Moment by P. Sufenas Virius Lupus
64 Adorations for Hermes by Jennifer Lawrence
Arcadia by Ariana Dawnhawk
Strange Beasts by Jason Ross Inczauskis
Hermes Propylaios by P. Sufenas Virius Lupus
Hermes Thank You by Ariana Dawnhawk
Prayer to Hermes by D.L. Wood
Prayer to Hermes I by Rebecca Buchanan
Prayer to Hermes II by Rebecca Buchanan
Khthonic Hermes – The Magician by Amanda Sioux Blake
All Your Faces by Jennifer Lawrence
Gods & Planets: Hermes and Mercury in Archetypal Astrology by K.S. Roy
Travels with Hermes: Building a Portable Shrine for the God of Roads by Rebecca Buchanan
Maia by P. Sufenas Virius Lupus
A Musician’s Prayer to Hermes by Rebecca Buchanan
Hymn to Hermes 1 by Sarenth Odinsson
Hymn to Hermes 2 by Sarenth Odinsson
Hymn to Hermes 3 by Sarenth Odinsson
44 Adorations of Hermes by Rebecca Buchanan
The Account of Hermaphroditos by P. Sufenas Virius Lupus
Trickster by Samantha Chapman
Antinous Neos Hermes by P. Sufenas Virius Lupus
Hermes Haiku I by Rebecca Buchanan
Hermes in America by Jennifer Lawrence
Hermes Prayer by K.S. Roy
Appendix: Our Contributors
About Bibliotheca Alexandrina
Current Titles
Forthcoming Titles

Nouveau livre sur le chamanisme européen/nordique

NEWS Décembre 2012 : le livre est désormais disponible ! Voir les différents sites de vente en ligne.

Juillet 2012 – Une parution à venir cet automne écrite par les deux « mastodontes » Galina Krasskova et Raven Kaldera, et qu’il faudra surveiller 🙂

« A step-by-step guide to working with the spirits of ancient northern Europe

• Explains how to build relationships with Earth, Sun, Moon, Plants, Animals, Water, Fire, Craft, Air, and the Ancestors through 83 practical exercises

• Explores the role of altered states in spirit work

• Outlines the ancient cultural rules and taboos to avoid spiritual debt or offense

We are all surrounded by spirits. Many people feel called to work with them, but few know where to begin. Enjoined by the gods and spirits to fulfill this need, Raven Kaldera and Galina Krasskova have reconstructed the indigenous spiritual traditions of northern Europe and Scandinavia extinguished more than one thousand years ago by the spread of Christianity. Arising from basic survival needs, these practical traditions are fundamentally tied to the elements found in the harsh world of the ancient North.

Beginning with the skills tied to the Earth element, necessary for grounding prior to the more demanding aspects of the practice–working with Sun, Moon, Plants, Animals, Water, Fire, Craft, and Air–the authors explain, step by step, how to build relationships with each elemental spirit and the Ancestors. Offering 83 practical exercises, from cleansing with the Moon or borrowing the legs of Reindeer to making sacred space with Mugwort or creating an ancestor altar, they also explore building spirit relationships through altered states. Emphasizing the proper management of your spirit relationships to avoid spiritual debt or offense, the authors outline the ancient cultural rules and taboos that circumscribe these practices, essential knowledge for successful and fruitful spirit alliances.

Detailing the beginning set of skills needed to work with the spirits of this ancient world, this comprehensive workbook offers a unique ancestral spiritual outlet for those of northern European descent as well as an accessible guide for anyone trying to fulfill their shamanic callings. »

Recueil dévotionnel à Déméter

En anglais toujours les mêmes… Voici un nouveau recueil en prévision.

Call for submissions for Potnia: A Devotional Anthology in Honor of Demeter! We are interested in a wide variety of submissions, including but not limited to:

– scholarly articles
– short fiction
– poetry
– original translations of ancient texts
– rituals
– artwork and photography

We strongly encourage those interested in submitting to explore the many facets of the goddess Demeter in their work, including but not limited to: Demeter as a Mystery Goddess (Eleusis being the most obvious of these); a goddess of Women; of Motherhood; of human and Earthly fertility; as a dark and wrathful goddess; as a goddess of a blessed afterlife; as the consort of Zeus, Poseidon and Iason; the Mother of Persephone, Despoina or any of her many other children; expositions on her mythology and symbolism; her roles as goddess of agriculture, wheat/bread/cereals/grains, the harvest/fruits and vegetables, and law; and her synchronizations/identifications with various goddesses such as Isis, Rhea-Demeter, Ceres, Cybele and others.

All works must be original, not public domain. No plagiarism. Previously published submissions are acceptable, provided the author retains all rights to the work. Authors retain all rights to the submission. Upon acceptance, the author will be sent a permission to publish form along with a request for a short biography to include in the anthology.

The editor reserves the right to make any minor changes in the case of grammar, spelling, and formatting concerns. The editor also reserves the right to request modification of submissions and to reject submissions as necessary.

No monetary compensation will be provided. Proceeds from all sales will be divided between charitable donations in the name of the Demeter, and production costs of future publications from Bibliotheca Alexandrina. All contributors will receive a coupon code which will allow them to purchase three copies of the anthology at cost.

Acceptable length is anywhere from 100-10,000 words, and the submissions period will run from 5th August 2012 – 31st March 2013, with the projected release date of March 2013. Please send your submission either in the body of the email or as a .doc (no .docx) or plain text/RTF attachment (for Mac users) with “Demeter Devotional” in the subject line to melitta.benu@gmail.com. Any artwork submitted should be scanned in or created at 300 dpi and sent as a .jpg or .tif file. Anything not meeting these specifications WILL NOT be accepted, including submissions sent in the body of the email.

Please remember to include a by-line in your email: your name as you would like it to appear in the book!

Lien original : http://neosalexandria.org/bibliotheca-alexandrina/calls-for-submissions/untitled-demeter-devotional/

Page Facebook : https://www.facebook.com/DemeterDevotional

D’autres répercussions des perceptions énergétiques

Voilà une « surprise » un peu bizarre qui m’est tombée dessus brutalement. C’était déjà avant de partir au Canada pour 3 semaines, et ça s’est confirmé à la fois sur place et en rentrant. Je l’avais lu je crois plusieurs fois, sur un forum et sur quelques blogs spirituels qui abordent des sujets pas toujours courants, mais je ne l’avais pas vécu. Et là, en me réveillant un matin, c’est comme si ce n’était plus possible de faire marche arrière, que quelque chose s’était brisé.

Avec un travail global de lecture du monde et des énergies, j’en suis venue à prêter attention à des choses qui m’étaient indifférentes avant : ma nourriture n’est plus la même. Ca faisait des mois que ça traînait, je n’étais pas inspirée pour faire mes courses, pas non plus pour faire à manger, pas de plaisir à manger… Et puis d’un coup j’ai réalisé de quoi il s’agissait : malgré les couleurs, les accompagnements, les présentations, ma nourriture était « vide ». Je me suis mise à sentir des différences selon l’origine des produits, leur état de maturité, les lieux où je les achetais… et je me suis rendue compte aussi que ce que j’achetais au marché était parfois tout aussi mauvais que ce qui venait du supermarché. Aucune vitalité, aucune « saveur »… et en fait il n’était plus question de saveur, mais de vitamine et d’énergie. Je me suis rendue compte à quel point la vie d’un légume pouvait se sentir quand on le consomme, et tout mon environnement culinaire était devenu grisâtre. Une catastrophe. Un appétit et des envies complètement au point mort. La clé ça a dû être quand je suis retournée chez mes parents un week-end, et que j’ai mangé les légumes du producteur. On revit ! Et là je me suis dit, c’est ça la clef. Acheter de la meilleure qualité, même si c’est cher (Paris oblige) mais au moins j’en aurais pour mon argent, et mon corps le réclame. Le corps réclame ses vitamines, et aborde l’énergie de ce qu’il consomme. Avoir envie de cuisiner, faire des bons et beaux plats, se faire plaisir… ça passe chez moi par la fraîcheur, même les couleurs, j’ai très besoin de jouer là-dessus quand je fais à manger, mais avec un légume « vide » ça n’était plus possible. Ca restait gris et sans vie.

Alors je me suis bougée, depuis des mois que j’y pensais mais que je n’avais pas vraiment trouvé de solutions. Tout trop chers, ou pas comme je le souhaitais. Et puis, j’en ai parlé autour de moi, et finalement « comme par hasard », deux connaissances ont des adresses, je vais voir, et je décide de franchir le pas sans réfléchir : je m’inscris pour un « panier fraîcheur » à venir chercher chez un commerçant près de chez moi. Fini de manger de la bouffe moyenne, à un prix exorbitant. Ça sera pas donné mais ça sera local et de saison. Je ne peux plus acheter des légumes « lobotomisés » qui ont tous la même tête et la même couleur toute l’année, je ne peux même plus quand un légume est « propre » il me faut de la terre…

Peu de gens y font attention, et on m’a souvent dit que je m’écoutais trop, mais mon corps parle. Mon corps est une piplette qui envoie tout le temps des messages et des signaux : il veut tel aliment, telle vitamine, il veut du frais, il veut de l’énergie… alors je vais lui en donner, et je suis sûre qu’il me le rendra. Et même pour moi, retour à la cuisine et aux envies !

30 Day Tarot Challenge

J’ai trouvé très rapidement sur la toile, en trouvant qu’Helja avait un tumblr, cette idée sympathique : 30 jours pour parler du tarot. Sauf que dans mon cas je vais tricher 😛 Je posterai un seul article, à mon rythme, qui sera édité et republié. Et… ça sera en français ! J’essaie, je vous assure, j’essaie…

1. What introduced you to/got you involved in Tarot?

Cela remonte à bien loin, mais je crois qu’en fait la réponse est TOUTE simple. La capacité qui a toujours été la plus développée chez moi c’est la Vision. Et parmi toutes celles qui ont éclos un peu, c’était pareil. Il apparaît tout de suite évident quand ça se déclenche qu’on va chercher des moyens pour  l’ « activer », pour creuser. Et comme dans l’imaginaire collectif vision = voyante = cartes, j’ai fait comme tout le monde avec mon âge jeune et innocent, et je suis allée chercher un paquet de cartes. J’ai d’abord saisi un jeu de 32, et puis j’ai trouvé un « vrai » tarot (Marseilles) dans une bibliothèque à la maison.

Néanmoins, j’ai tout laissé de côté pendant bien longtemps avant d’y revenir, car ce n’était pas du tout le médium le plus efficace pour moi au départ.

2. What was your first deck and why/how did you get it?

Alors ça c’est une question difficile…. avant le tarot il y a eu le 32. Le premier jeu de tarot que j’ai manipulé était évidemment un tarot de Marseilles… en fait un grand classique que j’avais trouvé chez mes parents. Mais le premier tarot que je me sois appropriée je ne sais pas. J’avais acheté le « Fantastical Creatures » de Lisa Hunt, mais je méditais seulement avec, je n’ai jamais réussi à intégrer ses énergies et à tirer. Je l’ai laissé dans un coin jusqu’à m’en séparer. J’ai eu un meilleur rapport avec les oracles en fait, et je crois…. que le premier jeu avec lequel j’ai vraiment tiré fut le « tarot » (oracle!) celtique des arbres.

EDIT : après recherches dans mes archives, mon premier jeu personnel fut le « Tarot celtique des arbres », et j’ai encore un récit des péripéties pour l’acheter.

3. Do you have more than one deck that you use, and, if so, do you have a favorite? If not, why do you like the deck you have chosen?

Oui, j’ai plus d’un jeu que j’utilise, sinon je n’en aurais pas gardé autant. Je revends / troque ce qui ne me sert pas du tout. Donc bien qu’actuellement il y ait des jeux que je ne touche plus… (et je les garde pour ma prochaine phase correspondant à ces énergies) je tire avec beaucoup d’entre eux, alternativement, selon le type de demande personnelle, selon la personne pour qui je tire, selon les Esprits que je veux contacter…

Je suis dans une grande phase d’expansion et d’étude, et je suis vraiment amoureuse de mes jeux, c’est très difficile d’avoir un favoris, techniquement si je les prends c’est qu’ils sont tous des favoris. Mais actuellement, j’ai vraiment eu des rapports excellents avec le Ghosts and Spirits Tarot (Lisa Hunt), le Daniloff (Major Arcanas 2010), le Vampyre Tarot, et le Tarot Arthurien des Matthews, et probablement aussi le tarot du Seigneur des Anneaux. Dans un genre et un but bien différent, je suis également très satisfaite des cartes de Sylvie Petitpas.

Maintenant ça change vraiment des moments. Je vis avec mes jeux, ils résonnent avec moi. Selon les périodes c’est une symbiose parfaite qui se crée, un dialogue d’une limpidité foudroyante. Donc à chacune de ses périodes je suis « amoureuse » du ou des jeux en question. J’ai eu une phase où les oracles de Cheryl Harnish était un prolongement de moi-même.

4. How long have you been reading the Tarot?

Hm…. mes premières lectures au collège, je ne sais plus exactement quelle année ça doit pouvoir se retrouver. Mais j’ai tellement vite arrêté, c’était plus des tests. Donc concrètement, j’ai dû reprendre le tarot sérieusement en…. 2007, 2008 ? Dur de se rappeler tellement je me suis plongée dedans et comme ça m’est devenu naturel.

EDIT : après recherches…. autour de mai 2007.

5. When and where did you give your first reading?

Alors là… quelle question ! La lecture pour soi ou la lecture pour quelqu’un ? Pour quelqu’un impossible de me rappeler… pour moi c’était… entre 2000 et 2003 ?

6. What was the first spread you learned?

En fait il y a « triche » lol, car je n’ai pas commencé par le tarot, je tirais les runes et les osselets… donc j’avais déjà une souplesse de « création » de tirage au pif sur le moment, ou de trucs déjà appris dont je ne me rappelle pas les « dates ». A mon avis, le tout premier tirage sur lequel on tombe TOUS, c’est 3 carte/runes : passé, présent, avenir.

7. What is your favorite card (both in terms of the deck’s artwork and divinatory meaning)?

Le Fou, dont la symbolique me paraît la plus dense. Mais aussi la plus personnelle par rapport à mon cheminement. Avec la mort, mais dont la symbolique est plus simple et jamais assez exploitée à mon goût (donc c’est plus pour la recherche de LA réinterprétation qui va me bluffer).

8. Which card do you dread pulling the most?

J’ai presque buggé en lisant la question : aucune ! Cette idée est vraiment étrange pour moi. Je n’ai peur d’aucune carte, dans aucun tirage. La question qu’on pose qui fait la différence. Et si je demande, que j’interroge mes cartes, c’est que je veux savoir et je n’ai plus peur. Cette question me semble emprunte de tous les fantasmes et clichés sur la voyance (comme la méconnaissance de la carte « mort »).

9. What card do you pull the most often? Why do you think that is the case?

Pfffiioouuuu ! Alors-là, aucune idée. En fait comme je prête attention particulièrement à chaque jeu, chaque carte et sa réinterprétation plus qu’à la lame classique… Ca dépend aussi tellement des périodes. Je ne tiens pas de tableau statistique sur ce genre de choses lol. Et puis ça dépend des jeux aussi, là cette question porterait plus sur le tarot et les lames. C’est trop vaste comme question.

10. What card best represents you/your personality (or, is most often pulled to represent you in a spread)?

Aucune idée ! Je ne prends pas de cartes pour me représenter quand je tire. Et je ne sais pas si une carte représenterait bien mes énergies… Ca dépend des moments. Longtemps c’était l’Etoile. Puis mes énergies se sont légèrement modifiées pour passer à la Lune…. et aujourd’hui par contre je suis bien plus le Fou. Mais je ne me suis pas vraiment posée la question, ça demanderait de bien tout étudier, sur chaque jeu etc.

11. What spread to you use most often/prefer and why?

Alors j’essaie de changer autant que possible, d’adapter à ma question. Mais en terme de fréquence, en fait c’est le tirage 1 ou 3 cartes, pour le jour, la semaine etc, pour montrer ce que je dois apprendre, quelles sont les énergies à venir. Après selon mes problèmes j’en fais des tas d’autres… plus ciblés.

12. Have you ever created your own spread? If so, how effective is it? (Feel free to show the spread.)

Evidemment ! En fait c’est le plus jouissif de faire sa cuisine pour trouver un tirage adapté… dans un sens je me sens toujours un peu « bête » car je n’invente vraiment rien, on adapte des tas de possibilités qu’on a lues. Et généralement, quand on « invente » le tirage, c’est pour cibler au plus près de la question, et donc il est nécessairement plus efficace. J’ai pas mal de variantes sur les tirages à 5 cartes notamment.

13. Is there a card that continuously stumps you when it is drawn? Why do you believe this to be so?

A priori non. Pas une carte en particulier. C’est toujours l’ensemble d’un tirage qui va poser problème quand on manque de recul. Je n’ai pas de cartes récalcitrante spécialement.

14. For what purposes do you usually use the Tarot (self-reflection, guidance, advice, recreation, communing with spirits/dead, communication with deity, other)?

Communication avec les Dieux, communication avec mes alliés, tirage spirituel (questions précises, éclaircissement de certaines énergies), tirage pour autrui, tirage plus quotidien….

15. How much emphasis do you put on the text-book meanings for cards, and how much stress do you place on the “feeling” you get from cards through their artwork/symbolism/etc. (aka reading intuitively)? Do you do both, or one or the other?

Selon les jeux j’ai plus ou moins « besoin » du livre, si le support n’est pas loquace, ou que je le connais encore moins bien… mais je choisis mes jeux précisément pour qu’ils soient très intuitifs et que je puisse me fier d’abord à mon ressenti. Mais je complète toujours l’approche, afin d’avoir les plus larges perspectives possibles, et aussi parce que le jeu a été conçu dans un système.

16. Do you ever use the Major Arcana without the Minor Arcana or vise verse?

Seulement les jeux qui ne présentent que les majeures, sinon j’utilise toujours TOUT, ça me paraît fondamental.

17. Do you do readings using reversals? Why or why not?

Au feeling ! Parfois oui, parfois non. J’en tiens compte dans le message, mais parfois je sens aussi que ça n’est pas important. Certains jeux par contre ça peut tout modifier. Donc il faut adapter selon chaque tirage et chaque jeu.

18. Do you feel a “connection” to your cards?

Alors oui… de multiple façons. C’est fondamental pour moi. Déjà il y a le fait que quand je tire, je trouve ça nécessaire de me connecter aux cartes.

19. Do you feel/think the cards “think” or have their own consciousness? What do you believe makes the cards “tick?” (Is it magic/outside influences or all in the mind?)

La plupart du temps je dialogue avec mes alliés en fait, donc je suis passée du « les cartes parlent » quand je ne savais pas les entendre à « mes alliés me parlent à travers les cartes ». Il arrive néanmoins qu’un jeu résonne de la force énergétique mise en place par son auteur, et que j’interagisse avec cette force-là. Il y a des jeux ensuite qui fusionnent avec l’utilisateur, en tout cas c’est mon cas. Certains jeux sont devenus des prolongements qui me répondent à la perfection. Ce sont les cartes elles mêmes qui véhiculent un message, qui prennent « vie » par l’énergie fournie par l’hôte (moi), ou par d’autres forces (esprits). Elles peuvent être soit un conduit d’autres forces, soit vraiment devenir animées par la force extérieure.

20. Do you read for yourself and/or for others? Why or why not?

La plupart du temps c’est uniquement pour moi. Mais je tire aussi pour les amies, parfois des gens que je ne connais pas via la sphère virtuelle. Des gens qui ont besoin de réponses sur leur cheminement, ou des praticiens comme moi qui ont besoin de vérifier (double check) ce qu’ils ont vu / vécu / appris.

21. How do you feel when you do readings?
22. Do you charge money (or other ways of compensation) for your readings/services?
23. What question do you most often ask the deck (or, ask on behalf of another)?
24. How accurate do you believe your readings are (or, do they accurately convey messages from spirits/deity)?
25. What was the most dramatic/meaningful reading you ever did? (Not necessarily the most accurate.)
26. Have you ever regretted a particular reading, either for yourself or another?
27. Do you have a special time and/or place that you use your Tarot? If so, do you reserve the deck specifically for that purpose?
28. Does anyone you know not agree with your Tarot practices?
29. Do you have a Tarot mentor? Who are they (in relation to you) and how do they inspire you?
30. Do you practice any other forms of divination? If so, what is it, and do you use them alongside the Tarot as to gain more information and insight or as something separate entirely?

BONUS: If you could create one card to add to your deck, what would it be called and what would the card’s meaning be?