Pourquoi je déteste M.Harner

(07/12 – Mise à jour en bas de l’article, des liens et extraits)

[Avertissement: je ne vais pas mâcher mes mots ici, le but est de mettre un coup de pieds dans ma fourmillère. Si parmi vous se trouvent des fans d’Harner et s’ils se sentent offensés, je vous recommanderais de prendre du recul sur mon article. Oubliez le un moment et revenez-y dans quelques mois. S’il vous choque toujours autant, le plus simple est de passer votre chemin]

03/11/11

Encore un titre choc ? Pas seulement !

Un raccourci facilement pour attirer l’oeil et qui en fera rire beaucoup. Je « déteste » sincèrement l’oeuvre de M. Harner, et non le personnage. Et « détester » est un mot fort loin d’être une simple charge émotionnelle par « goût ». C’est un sentiment profond de révolte basé sur des réflexions réelles. Je vais tenter d’expliquer pourquoi :  comme beaucoup d’autres « grands » auteurs contemporains, il bénéficie d’une super aura protectrice et de groupies. Tout le monde (généralisation on) pense que M. Harner est un génie et que son « oeuvre » est la source du chamanisme. Le voici bien inscrit sur la liste noire du site.

M. Harner n’est ni plus ni moins qu’un bon gros auteur New Age. (D’ailleurs au passage tout comme sa disciple Sandra Ingerman également touchée par le phénomène ‘aura & groupies’) Le seul avantage qu’on peut lui trouver c’est qu’il vulgarise le chamanisme et le rend accessible à tous. Néanmoins il vulgarise presque trop bien puisqu’il présente toutes les erreurs de la vulgarisation ! Des simplifications à l’extrême qui donnent des choses absurdes, qui suppriment certaines raisons d’être (!) des pratiques…. C’est un gros amalgame de tout, qui présente en plus des dangers. Couper une pratique de sa culture pourtant, tous les païens semblent trouver cela moyen habituellement, mais chez Harner tout le monde adore. Pourtant la majorité des gens ne sembleraient pas d’accord (chaote à part) pour honorer une divinité, disons Horus, dans un « contexte » celte (par exemple) : bah non, logiquement, si je m’intéresse à Horus et que je veux le célébrer, je vais me renseigner sur qui il est, et donc sa tradition d’origine (égyptienne antique). Ben Harner c’est ça. Toutes les techniques sont empruntées à des spiritualités déjà au point, mais coupées voire arrachées d’elles et remises à sa sauce. Et il évacue aussi tous les dangers de la pratique, alors que le chamanisme n’est pas pour rien ce qu’il y a de plus subtil et codifié. En plus d’être un vulgarisateur, pour moi il est à la limite du menteur et mystificateur : il fait croire que tout le monde peut pratiquer, et surtout, que tout le monde peut le faire sans danger. Ca n’est pas le cas. Maintenant que vous avez eu l’aperçu bêtises et mensonges, si je résumais pour justifier le « New Age »: prendre une pratique spirituelle et la ‘déspiritualiser’ => La couper de son essence la plus fine : la culture ; et aussi, en faire un outil de développement personnel (la définition première du New Age presque). Le chamanisme devient pure guérison, personnelle, comme si la spiritualité n’était que guérison, et que c’était une affaire de solitude. Le chamanisme est une question communautaire…

Certains l’expliquent bien mieux que moi donc je vous renverrai ici pour des explications bien plus concrètes et complètes que les miennes : ici et ici, une interview en deux parties. C’est très long donc je ne l’affiche pas directement ici, je vais juste mettre les points résumés.

1) He seeks to strip culture out of shamanism.
2) He cobbles together a good number of shamanic techniques from varying tribes.
3) Harner and many of his students treat shamanism (and equivalent terms/titles) as a universal birthright.
4) The techniques that Harner teaches, especially ones such as soul retrieval, healing, and the like, can be potentially dangerous for the uninitiated, untrained, or inexperienced.
5) Shamanism and similar roles as they are practiced, are about their community.
6) Without a map, how do you know where are you in the territory?
7) The world is dangerous, and the spirit world is no exception.
8) Interacting with the spirits, using a drum, and other accoutrements of many shamanic practices does not make you a shaman.
9) The Gods, Ancestors, spirits, etc., are not just thoughts in your head.
10) Once this path is entered, you do not leave it.
11) There is more to shamanism than just the peak spiritual experiences.
12) You cannot do this work without some form of compensation or help.
13) Being a shaman is a role of servitude.
14) The Gods and spirits will challenge you and shape your life.
15) You cannot put the Work down.
16) If the spirits and Gods accept you as a shaman, you are a shaman.

Et j’avais d’autres sources pour réfléchir sur Harner, donc j’essaierai de les retrouver.

MISE A JOUR 1 : 

Pour ceux qui trouvent que cela manquerait de nuance, un autre texte extrait d’une interview de Kenaz Filan :

As an aside, you mention Michael Harner. What is your opinion of his work? Certainly anyone doing spiritwork today can’t avoid his people and many of us have serious concerns with the attitudes and ‘training.’

 
I  must, with great reluctance, start by praising Michael Harner.  His 1980 Way of the Shaman introduced many people to Shamanism and helped popularize the idea that Shamanism might be a worthy pursuit. And his Foundation for Shamanic Studies has tried to set up some kind of training structure for Shamans, with workshops ranging from weekend intensives to Three-Year Advanced Training Programs. So I must give him credit for the work he has done to make his vision of shamanism a reality.

Ultimately it doesn’t matter whether or not we like or dislike Michael Harner.  His Core Shamanism is the new 800 pound gorilla in the room.  It owns « Shamanism » like Standard Oil owned petroleum or Microsoft once owned desktop computers. If we’re going to call ourselves shamans, or interact with others who do the same, we are going to have to engage with Michael Harner and his disciples.

That being said, there are deep metaphysical flaws in Core Shamanism. Harner wanted to create a « culture free » Shamanism which was not limited to any particular creed or spiritual practice. And I understand and respect that – but he did so by ripping out ALL the religious underpinnings of Shamanism.  He preserved a few motions and visualizations but with no cultural or spiritual context.

Many have screamed at Harner & Friends, rightly, for issues of cultural appropriation.  The spiritual practices of disempowered peoples are reduced to a few hallucinogenic herbs and a couple of CDs you can buy in a conveniently boxed package.  They focus on dances and rituals and words and things which indigenous shamans do but show little concern for what and why they worship. And yes, these are serious, valid accusations, but there’s another problem secular critics miss — these omissions can be very dangerous.

If you believe this is all a big Jungian psychodrama or assume the Universe exists solely for your benefit that really isn’t an issue. But suppose you take the shamans at their word.  Suppose those entertainingly exotic indigenous people were actually telling the truth when they said they were talking to their Gods and spirits. And suppose those horror stories about angry gods and spirits aren’t just old wives’ tales but historical reports?

Here, in my opinion, is where Harner’s system really falls apart. It provides trainees with some techniques that can put them in contact with the spirit world. But it provides next to nothing on shielding, banishing and other defensive techniques which are a huge part of most indigenous spirit-working traditions. And because there’s no belief in the Gods (or the God, for that matter), important tools like prayer and fasting are left out of the picture altogether. Simply put, it gives newbies tickets to the wilderness but provides few safeguards should they wander off their trail.

MISE A JOUR 2:

Ce qui est super c’est que plus je fouille et plus je trouve d’articles qui peuvent apporter de l’eau au moulin :

  • Un autre lien pour vous donner un avis complet sur le ‘core-shamanism’ de Harner, mais aussi vous faire réfléchir sur tous ses dérivés.
  • Un article de l’auteur de « Dusken Path » sur le concept de ‘Core Shamanism’
  • Et un de ses messages qui résume très bien l’ensemble :

Okay so from someone well-acquainted with the whole white-washing and blatant theft of Shamanism (specifically in the USA) the problem, at least here, is with the Center for Shamanic Studies. Founded by Michael Harner, douche at law, it basically tries to claim a) every Shamanism in the world is basically the same, b) Shamanism can be Separated from Cosmology, c) you can be « certified » in Shamanism via a course in their institute.

A) Shamanism the world over differs extremely. For just one example, check out Shamanism: Archaic Techniques of Ecstasy. Best academic book on the subject, by Mircea Eliade.

B) Shamanism the world over was NEVER separated from cosmology. (Cosmology meaning the local belief/land/spirits of Place.) For instance, even though I follow some Inuit Gods who tapped me on the shoulder in my Shamanic practice, it wouldn’t make any sense for me to be practicing Inuit Shamanism in the Northeastern United States, because the area, weather patterns, Spirits and liminal spaces are completely different. And my idea of the soul/practices/Shamanic duties are entirely different from, say, a Shamanic practitioner in South America. Totally different animals. So the idea that it’s ‘all the same’ is both douchey and racist while being ignorant as anything.

C) I don’t know where to begin with this, since in closed/tribal cultures, the theme was to either let the Spirits choose somebody from the area (often at a young age and after a period of training by an experienced Shaman) to be their go-between. You either had the blessing of Spirit, or you didn’t. And they had no problem kicking you out if the Spirits said so. So the idea of « Anybody can do it! Just get this certificate! » is positively insane, and dangerous. I am scared for these people the same way Darkamber is scared for the white lighty astral travelers. The Shamanic realms are not friendly places. I would not go there without training from the Spirits directly.

In short, I agree it’s terrifying within Shamanism alone how many people think they’re doing Shamanism. And as an astral traveler too, it’s scary to me the theme of positive spirits and white lighting everything, because as you said, it opens the doors for Mimics. I get Mimics every now and then trying to be my very own main guide. We have an identity-proval process just in case. You need to be made aware of shit like that or you’re asking for « open-door »/ »broke open head » problems. There are plenty of things willing to feed on defenseless stupid humans on the other planes.

Publicités

11 réflexions sur “Pourquoi je déteste M.Harner

  1. meritamon dit :

    Je connaissais pas cet auteur mais cela ne donne pas envie de le lire

  2. nimphea dit :

    Il est bien dommage Meritamon que tu fies uniquement à cet article pour te faire ta propre opinion, si je peux me permettre.
    Ce monsieur n’est pas un païen mais un anthropologue (on trouve donc des écrits plus à la destination de la communauté scientifique, et d’autres certes de vulgarisation)

    Il est le fondateur de « the Foundation for Shamanic Studies », qui a permis de récolter énormément de données sur ces traditions où il n’y a pas de sources écrites.
    Je t’invite ,Méritamon, à lire ce lien pour compléter ton opinion
    http://en.wikipedia.org/wiki/Michael_Harner

    Après,chacun ses opinions,et je ne développerais pas la mienne ici.

  3. meritamon dit :

    Je me fis à mon instinct et lorsque des gens pour qui j’ai de l’estime écrivent sur un auteur, j’ai tendance à suivre leur avis.

    Le Chamanisme n’étant pas dans mes centres d’intérêts, je me pencherai sur le sujet et sur les écrits quand j’en aurai l’envie.

    J’aime avoir en ma possession les livres que je lis et si jamais je sentais que le moment pour moi était venue de m’intéresser à ce domaine, et bien je n’irai pas acheter cet auteur en premier lieu. Si jamais il est à la bibliothèque j’envisagerai de l’emprunter !!

    Mais merci Nimphea pour le lien.

  4. Talisman dit :

    Et dire que pour voir de quoi il retourne, j’avais l’intention de me procurer deux de ses bouquins ! Je devrais maintenant m’abstenir de les acheter. A mes débuts de l’exploration de « Valiel sur la Voie des Dieux » je ne m’attendais pas à débusquer une opinion défavorable concernant les écrits de Michael Harner. Je n’ai pas encore lu ta critique, mais mon ressenti me dit que tu es dans le vrai, et j’adore ton blog.

  5. Merci pour tes messages et tes encouragements Talisman, je suis ravie que mon blog te plaise 🙂

    N’oublie pas de garder ton esprit critique avec toi, même si j’avais apporté ici de nombreux articles anglais pour donner d’autres formulations, d’autres points de vue, il n’empêche pas que d’autres en me lisant pourraient te dire que je raconte vraiment n’importe quoi. Laisse-toi le temps, et fais-toi un avis. Cherche d’autres sources. Cherche d’autres auteurs (mais en fait, pour moi tous les gens rattachés à la Fondation ont des idées similaires). Si tu souhaites vraiment en apprendre plus sur le chamanisme je te conseille de regarder des études ethnologiques, et de discuter avec des gens. Si jamais, j’anime un forum sur le sujet.

  6. Talisman dit :

    A la rigueur je pourrais acheter et donc lire ses bouquins, pour ensuite les revendre. Concernant le livre que toi tu auras écrit, lui je vais le garder c’est sûr, à plus forte raison avec ta dédicace.

  7. Oui, tu veux toujours soit les emprunter dans une bibliothèque (?), soit les acheter et les faire passer (vendre), peut-être même les trouver d’occasion.

    Pour la deuxième partie de ton commentaire par contre, je n’ai pas compris de quoi tu parlais quand tu fais référence à « mon livre ».

  8. Talisman dit :

    Je faisais référence à un futur éventuel, au livre que tu pourrais écrire et faire publier.

  9. Tu parlais au futur et au présent à valeur de futur, alors je ne comprenais pas de quoi tu parlais, vu que tu avais l’air d’évoquer quelque chose qui existait… Je vois, c’était littéral, mais à valeur projective. Navrée de te décevoir mais ça ne risque pas d’arriver !

  10. Talisman dit :

    Ca va, je ne suis pas trop déçu, c’est une chose dont je devrais pouvoir me remettre. En effet, j’ai tenté le coup de te parler comme si tu avais un projet en route ou en gestation. Soit tu ne crois pas possible le fait de pouvoir un jour publier quelque chose, soit tu n’es pas intéressée pour le faire. Dans les deux cas ça te regarde. Pourtant, tu détiens ce qu’il faut.Tu as la lumière intérieure, la sensibilité, l’intelligence, le talent, la connaissance, de plus il émane de toi une douceur formidable. (Je ne pouvais pas m’empêcher de te faire ces compliments, ça me travaillait, maintenant c’est dit, c’est fait, je n’en ai plus en magasin)

    Christophe Allain, un clairvoyant, envisageait nullement de faire publier quoi que ce soit, avant qu’un éditeur ne le contacte pour lui proposer d’éditer ce « Journal d’un Eveil du Troisième Œil » dont le quatrième tome devrait bientôt sortir. Christophe tenait lui aussi un blog. L’écriture de Christophe n’a pas la dimension littéraire de ton écriture, il écrit exactement comme il s’exprime, il a beaucoup de tchatche, ce qui est son style à lui.
    Chaque cas est un cas, et chacun a ses propres ambitions dans la vie. L’opportunité d’une publication s’est présentée à lui, il n’a pas eu à batailler.

  11. C’est quand même plus clair qu’avec une simple allusion. Je t’ai écrit un email plutôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s