Huitième semaine, femme en devenir

Technique : Là pour le coup, je voulais quelque chose de brut, voire de brutal, de sombre donc le crayon s’est imposé. Directement. Surtout que je l’ai fait dans le train, je n’avais qu’un crayon et un bloc. Cette technique est à ma portée, elle me rassure donc je me lance aisément.

Dessin : C’est rigolo car en réalité ce dessin s’inspire d’un vieux que j’avais déjà fait quelque part. Je voulais évoquer une forêt vierge très dense. Entre la forêt sauvage européenne, la jungle, et la forêt asiatique. C’est pour cela qu’on voit des arbres communs, des lianes qui tombent d’en haut, et des bambous. Pourquoi une forêt, et pourquoi hostile ? Ben en fait parce qu’il s’agit de « la forêt du devenir » et pour moi l’avenir est clairement hostile, inconnu. Les petits traits entre les arbres correspondent à cela : une sorte de brouillard/brume qui cache ce qui se trouve plus loin. Le point d’interrogation au milieu… c’est la femme, qui dans ma tête était sensée être moi. Je pense que ça parle tout seul.

Notion : Ben encore une épreuve ce sujet là. Mais au moins j’ai vite trouvé une idée pour représenter mon trouble : de l’inconnu, des doutes… C’était vite fait. Je baigne actuellement dans l’incertitude face à mon avenir, personnel, professionnel, etc. Du coup cette femme en devenir, qui en plus est en train de muter, je ne sais pas du tout où elle ira et à quoi elle ressemblera. D’où l’interrogation de ce dessin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s