Sixième semaine, lumière

Pas grand chose à dire cette fois-ci ! En fait mon  premier dessin ne m’a pas retenu sur ma feuille, et je suis allée vagabonder ailleurs…. Le résultat a été bien meilleur !

Technique : première image venue au crayon de papier… mais finalement quelque part je n’étais pas d’humeur à procéder à ce dessin. Je voulais de la gaieté, de la « vraie » lumière. Instinctivement j’ai pris mes crayons de couleurs depuis le temps que j’y pensais, et j’ai dessiné un mandala. Plus ou moins consciemment seulement, car je pensais revenir plus tard effectuer mon dessin « Lumière » sur mon carnet, au crayon de papier. Rien à dire de particulier sinon le plaisir que j’ai pris à manipuler de la couleur, et l’efficacité que ça a eu sur moi pour produire de la lumière.

Dessin : Un mandala… c’est bête mais ça résume tout. Je voulais faire un mandala, mon premier en fait. Et j’avais en tête la volonté de faire quelque chose de coloré, de gai, de lumineux. Je voulais que ce dessin rayonne de lumière pour m’en imprégner car j’en avais besoin. Et je crois que le but a été atteint, car en plus du plaisir du dessin aux crayons de couleurs, je pense avoir ressenti justement l’influence de chacune d’entre elle, comme en « chromothérapie ». Un vrai rayonnement, pas tellement de chaleur non, vraiment de gaieté, et donc de lumière. . Au départ je souhaitais un dessin qui représente l’harmonie spirituelle et la lumière intérieure, mais ça ne convenait pas je pense. C’était vraiment très « primitif », instinctif, d’aller chercher du côté du mandala. Et donc je pense beaucoup plus juste, et judicieux (bénéfique).

Notion : Ici, Lumière allait pour moi de pair avec Gaieté. C’était particulièrement clair dans ma tête quand j’ai dessiné le mandala, bien que ça ne soit pas clairement d’abord pour le projet, mais vraiment pour moi. Et finalement, je pense qu’inconsciemment, j’avais à l’esprit cette conception : la lumière intérieure doit se cultiver, et elle passe par une joie de vivre intense (gaieté), qui en fait rayonne hors de soi et se répand sur les autres. C’est ce que je souhaitais reproduire ici.

Par la suite j’ai voulu tout de même réaliser mon dessin au crayon, mais la vision s’était beaucoup trop estompée. Je ne sais pas quel est l’élément qui faisait la différence pour marquer la lumière, mais mon idée de pose méditative dans un temple, pourtant à ciel ouvert (!), était beaucoup trop sombre…

Publicités

2 réflexions sur “Sixième semaine, lumière

  1. Aegiale dit :

    Oooh, ça me fait quelque chose de voir de la couleur…. En tous cas, c’est amusant, quand je l’ai vu je l’ai trouvé gai et rayonnant ce dessin, je crois que tu voulais y mettre est bien passé 🙂

  2. Valiel dit :

    Merci !!! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s